• Week-end Taï Chi

    fermeHaut

     

     

     

     

     

    Un week-end pour moi cette fois-ci... Je prends quelques jours off dans cette ferme isolée, pour me recentrer, profiter de la nature et de l'enseignement de Taï Chi dispensé par Marie Kirkpatrick !

    Avec mes livres, de la musique et de belles rencontres, j'espère.  Je reviendrai vers vous la semaine prochaine...

     

  • Confiture de lait

    Doce de leite

     

     

    Qui a eu la patience de tourner pendant 7 heures dans sa casserole de lait (6 l), sans la faire bouillir, bien sûr, pour obtenir cette friandise délectable que je goûte pour la première fois dans sa version artisanale, bio et sans additifs - il s'agit de lait bio, pasteurisé et de sucre de canne (3 kg), complet (1/3) et clair (2/3) ?

     

    Pas moi, pas moi... mais Fred, oui! 

     

    Alors, selon Wiki, la confiture de lait a son origine en Normandie, mais à mon avis, ça se trouve partout où le lait est produit en (trop) grandes quantités, et aussi dans beaucoup de pays d'Amérique Latine, où ce délice caramélisé se décline sous des noms tels que "Douceur de lait " - Doce de Leite (Brésil), Dulce de Leche (Argentine, dont c'est l'un des plats nationaux...)

     

    Si vous n'avez pas le temps et l'envie de le faire à base de lait frais et de sucre de canne, vous pouvez tenter la version "merci N..é" avec une boîte de lait concentré sucré mis à mijoter dans de l'eau frémissante pendant quelques heures, tout de même. (Alors, ouverte avec un petit trou la boîte comme chez Trish Deseine, ou fermée comme chez Miss Milly ?) Ou bien vous  en ferez de vrais bonbons comme Elvira ?

     

    En tous les cas, cela vaut le coup d'être essayé une fois, et vous permettra de frimer la prochaine fois au brunch ou au goûter (et c'est une idée de cadeau rare...)

     

  • Flans aux cèpes, galette de lentilles

    Flans aux cèpes

     

    Depuis que ma salle à manger est transformé en roulotte (eu égard à sa forme rectangulaire pas très grande) et contient, outre la table, 6 chaises, 1 garde-robe servant de débarras et d'armoires à casseroles, 1 commode à tiroir- chacun le sien avec ses affaires "papier" + 1 commun- 1 convecteur à gaz, 1 radiateur, 1 frigo, 3 étagères pour les provisions- céréales, thés, légumineuses, sucres, huiles, sel, épices, boîtes de la Belle-Iloise, confitures, miel) , 1 cuit-vapeur ainsi qu'1 plaque électrique (le four a trouvé place dans le salon, à côté), - vous avez compris, vous vous en souvenez, ma cuisine, telle la superette enchantée , est en chantier, depuis cet emménagement j'ai multiplié (je ne dis pas découvert, je l'ai depuis 7 ans!) les plats au cuit-vapeur.

     

    le mien ressemble à ça:

     

    Cuit-vapeur au milieu du chaos

     

    Comme ça, vous avez aussi une vue de ma  cuisine, (et de la terrasse, par la même occasion). A ce jour, elle est beaucoup plus avancée que cela  mais tellement poussiéreuse que le cuit-vapeur a été rapatrié dans la roulotte.

     

    Donc, au cuit vapeur on fait des flans géniaux, inratables et délicieux. Plus besoin de s'ennuyer avec un bain-marie. Chez Chef-Simon, vous trouverez la définition du bain-marie et une explication historique, qui plus est!

     

    Ingrédients  par personne:

    1 oeuf ,

    5g de cèpes, mousseron, ou tout autre champignon séché

    1 cas de jus de trempages cèpes, mousseron, ou tout autre champignon séché,

    1 cc de champignons essorés, coupés en brunoise (cad tous petits morceaux)

     

    Comment faire:

    On bat l'oeuf avec les ingrédients, sel, poivre.

    Le verser dans le ramequin, beurré ou huilé.

    Le cuire 10' au cuit-vapeur, recouvert d'un papier huilé (comme celui avec lequel on vous emballe le fromage dans les bonnes maisons ) découpé à mesure du ramequin.

    Déguster!

    (ici avec une galette de lentilles corail, cuite au four dans un moule mou en forme de tartelette, les lentilles sont amalgamées avec du blanc d'oeuf, et  bien épicées: une idée de galette SANS LAIT, SANS BLE, pour plaire à Belleblé  et tous les intolérants au lait et au gluten, sans parler des curieux et des gourmets!)

     

     

     

  • Tartinade de lentilles à la Frank Fol

    tartinade lentilles

     

     

     

    L'autre soir, lors de sa conférence autour des tartines et collations de nos petits, Taty nous a stimulé pour inventer de nouvelles façons de faire manger des aliments ressourçants aux enfants, plus souvent monomaniaques que désireux de goûter à toute nouvelle chose présentée par maman (mais il y en a, il y en a...).

    En  nous parlant des sauces commercialisées chez Delhaize et mises au point par Frank Fol, et nommée "Légumaises", mon imagination s'est mise en route. Je n'ai pas attendu d'aller en lire la compo lors de mes prochaines courses (vu que je n'y vais plus guère...). Du coup, tout à l'heure, certains composants de mon frigo se sont tout naturellement mis à chanter ensemble qu'ils voulaient faire un essai !

     

    FAM_step

     

     

     

    (comme dans cette pub ci contre où des boulettes délaissées chantent leur désespoir de n'être mangées par le fils absent, qui se garde bien de téléphoner, l'ingrat).

    D'où cette tartinade, testée à la fois par ma fille, et par mon jules, et approuvée! Yes! J'ai enfin trouvé comment leur faire manger du beurre cru (ce sont tous les deux des monomaniaques de l'huile d'olive sur leurs légumes, pommes de terre, etc.). Pourvu qu'ils ne lisent pas ce billet!

     

    Ingrédients:

    100 g de lentilles roses prégermées (trempées 1 nuit, germées 1 jour) et cuites

    50g de poivron (il était déjà cuit. La prochaine fois j'essaye avec un cru, comme dans le pâté provençal au tournesol)

    50 g de beurre cru salé, à la température de la pièce

    Curry masala en poudre

     

    Comment faire:

    Passer les lentilles et le poivron au moulin doux Jazz Max (ou au mixer)

    Travailler le beurre ramolli avec la purée de légumes,

    Ajouter le curry, goûter, rectifier...

     

    Délicieux: sur des tartines, dans des légumes, avec une galette de quinoa, sur des légumes crus. Beaucoup d'applications (les enfants adorent tremper des légumes dans des trempettes, pourquoi pas celle-ci ?)

     

    Variantes: avec chou fleur, carottes, brocoli, céleri rave, fenouil, aubergines, betteraves cuit(e)s, gingembre, roquette, persil, basilic, alfalfa, germes de poireaux, poivron crus... J'ai hâte de vous les présenter.

    J'ai déjà essayé légume cuits/ huile (à monter comme une mayonnaise). Cette version au beurre cru conviendra aux organismes très fragilisés, pour lesquels les huiles végétales, même vppf sont encore trop difficiles à assimiler. De plus, cela permet de varier son apport en graisses originelles, de manière originale, et pour certains... déguisée!

     

     

     

     

     

     

     

  • WE Bien-Etre & koshumbir de carottes

    carottes marché
    Connaissez-vous le koshumbir de carottes ?
     

    Nous avons mangé beaucoup de carottes, ces 9 et 10 mars, durant le week-end "Bien-Etre" que nous organisons, Anne et moi, une fois par mois, dans une maison d'hôtes familiale et cosy du Condroz!

     

    Jugez en: voici le menu du week-end, et tout en dessous, la recette du fameux koshumbir.

     

    Vendredi soir

     

    Velouté de pourpier et chou-fleur

    Quinoa

    Scorsonères au sésame

    Guacamole, Pâté de tournesol & Caviar d’algues

     

    Samedi matin

    Pamplemousse

    Crème Budwig (démonstration et… dégustation)

     

    Samedi midi

    Jus vert soleil : pommes, carottes, chou rouge, citron, gingembre

    Curry de légumes 

    Dalh de lentilles &  Raïta de concombre

     

    Samedi soir

    Soupe de Carottes à la coriandre

    Riz parfumé aux mille noix

    Crudités d’hiver & chou rouge vapeur, sauce amandine

     

    Dimanche matin

    Jus fraîchement pressé

    Crème Budwig

    ou crème chaude d’avoine aux amandes

    ou compote de fruits vapeur aux amandes

     

    Dimanche midi

    Crème de poireaux

    Flan aux champignons & Purée de céleri rave

    Khoshumbir de carottes

    Sauce verte

     

     

    Collations

    Hydromel (eau chaude/citron/miel)

    Fruits secs

     

    Khoshumbir de carottes
    d'après « Les meilleurs currys indiens » de Camellia Panjab
    450g de carottes
    50g de noix de coco séchée
    2 piments vert doux (j’ai mis du rouge).
    ½ tasse de cacahuètes grillées.
    le jus d’1 lime
    1 oignon coupé en rondelles
    2 cs huile

     

    1. Râper les carottes. Broyer grossièrement les cacahuètes. Arroser de jus de lime, avec du sel (et un peu de sucre, mais je n’en n’ai pas mis).
    2. Dans la recette originale, il faut chauffer l’huile, avec le piment (10’’) et ensuite les graines de cumin (10’’). Je n’ai pas chauffé l’huile mais j’ai laissé mariner les carottes avec l’assaisonnement.

     

     

  • Collations, dix-heures et p'tits goûters

     

    petzi

     

    Et vous, que mettez-vous dans votre boîte à tartine ? La boîte à 10 heures de votre chérubin ? Quelles collations, quelles garnitures saines et équilibrées, ressourçantes et gourmandes ? J'en ai déjà parlé, mais pour avoir déjà suivi une causerie de Taty, je vous encourage à venir l'écouter. Passionnante et ... stimulante.

    RAPPEL: Lundi 12 mars de  19h30 à 21h30

     

    à l'école Saint Henri

     

    La boîte à tartine et les collations idéales
    Conférence pratique avec Taty Lauwers

    (passionnée de nutrition et auteur de nombreux guides de cuisine nature)

     PAF: 5 euros. Infos: Marie Kirkpatrick marie.ki@tiscali.be

     

     

     

     

  • Cuisinez avec des fleurs

     

    fleurs3

     

    A part les beignets de fleur de courgette (rare), les capucines dans la salade (chez mes parents, attention au pucerons), et la confiture de pétales de roses (en épicerie fine), je suis assez nulle en cuisine "avec fleurs".

    Donc, il est grand temps pour me déniaiser avec Alice Caron Lambert, qui vient à Bruxelles ce MARDI 6 MARS, à la Fondation pour l'architecture, à Bruxelles.

     

    Inès de Briey , en passionnée des jardins, me fait parvenir le communiqué suivant:

     

    La cuisine des fleurs.

    Des traditions culinaires à l’innovation gastronomique 

     

    Les fleurs en cuisine, vertus des fleurs, fleurs toxiques…

     

    Alice s'est très vite intéressée à la nouvelle génération d'agriculteurs qui remettent sur le marché les légumes anciens et, depuis peu, des fleurs comestibles, ainsi qu'aux chefs cuisiniers qui, avec passion, créent de la cuisine avec les herbes et plantes, comme eux, guidée par la recherche d'un accord plus profond avec ce que nous offre la nature.

     

     

     

    Reconnue dans le monde entier, Alice Caron Lambert a mis au point le concept de cuisine des fleurs en les classant par catégories culinaires selon leur goût et leur texture. Elle a mené ses recherches sur plus de 250 fleurs comestibles et a créé et publié 1000 recettes inédites. Experte en gastronomie florale, son implication lui a valu plusieurs distinctions et prix littéraires de gastronomie. Elle travaille avec de nombreux artisans et industriels de l'agro-alimentaire pour mettre au point de nouvelles gammes d'aliments avec les fleurs. Peintre graveur, céramiste et styliste de décorations florales, elle a adapté et mis en scène plusieurs spectacles et publié des ouvrages et bibliographie de poésie à Paris. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, entre autres : Jardins de Fleurs pour les Gourmands, La Cuisine des Fleurs, Délices de Fleurs…

     

    Horaire : accueil : 18h30

    Entrée : 5 € - Bar des découvertes (payant): Flor’ Amour : vin parfumé à la rose, aux herbes et épices, Eden de violette, Royal Rose : champagne au sirop de rose. Petits chèvres roulés aux épices de fleurs, Toasts au foie gras de canard à la rose, Rêve vert : fleurs salades, crevettes et vinaigrette aux fleurs.

     

    Lieu : Fondation pour l’Architecture – 55 rue de l’Ermitage – 1050 Bruxelles

    - 02/642 24 80

     www.fondationpourlarchitecture.be