• Agar Agar enfin!

    AGarAGar

     

    Voilà près de 2 mois que je tentais de l'obtenir, le voilà enfin arrivé en Belgique ! (Ou tout du moins chez le libraire pas loin, qui fait aussi restaurant). Je vais pouvoir le dévorer ce week-end et lire toutes les propositions de Cléa pour cette gélatine japonaise, tirée d'algues, vers laquelle je me suis tournée depuis longtemps déjà (crise de la vache folle oblige, ça fait déjà un bail...)

     

    Au moins, je ne m'en serai pas inspirée pour  ma recette

    (les dés de betteraves rouge au curry thaï), que je propose à Mademoiselle Charlotte pour "l'Agar agar en folie". Si cela vous tente de participer par l'envoi de l'une de vos créations, vous avez jusqu'à lundi pour le faire. On trouve de l'agar agar en Belgique dans la plupart de magasins bio (et surement aussi des magasins japonais).

     

     

  • Gaspacho verde

    Gaspacho

     

     

     

    En cette chaude journée de javrillet, un gaspacho est une idée fraîcheur simplissime et savoureuse, rapide de plus, sans cuisson, sans pain (celui-ci en tous les cas), bref tout pour se gorger de vitamines, de minéraux et de fibres, sans compter les quelques graisses crues de première pression et les puissants antioxydants de l'ail !C'était l'entrée en matière "nutritionnelle"

     

    Je l'ai réalisé avec le moulin doux Jazz Max (d'après une idée de Hughes ) mais je suppose que le même résultat serait obtenu avec un bon mixer ou un blender (quoique... disons que vous aurez un gaspacho, ce ne sera pas le même...) Je fais avec ce que j'ai sous la main!

     

    Ingrédients (pour 4 personnes) :

     

    1 concombre

    7 tomates

    1/2 poivron vert

    5 gousses d'ail

    1/2 citron

    3 carottes

    Huile d'olive

    Sel,

    Poivre

     

    Comment faire

     

    Faire un jus (avec le cône à jus) avec les carottes, et 4 tomates.

    Réserver au frais

    Faire une purée (avec le cône à purée) avec le concombre, les 3 tomates destantes, les 5 gousses d'ail.

    Rajouter le jus du 1/2 citron.

    Goûter ! et rajouter huile d'olive, citron, sel, poivre selon votre goût.

     

    Une autre soupe froide sur ce blog.

    Une recette d'un vrai gaspacho andalou. chez "Station Gourmande".

    Un gaspacho d'avocat et concombre et citron vert chez Lorette ("à la table de L")

    Un autre gaspacho d'avocat chez "La cuisine du jardin".

     

    Des idées en pagaille pour profiter de votre we "terrasse" ou "jardin"...

     

  • Clafoutis Banane-Coco sans lait sans gluten

    Clafoutis à la banane

     

    Lors de mes recherches sur le net pour tout ce qui concerne l’alimentation et la cuisine sans lait et sans gluten, je suis bien sûr tombée sur le site de la belle au blé dormant…Une mine pour tous ceux et celles (de plus en plus nombreux) intolérants au gluten, à la caséine ou au lactose. Les causes de ces intolérances sont multiples : nos organismes sont fragilisés par la pollution, externe et interne (métaux lourds, additifs) la sélection successive depuis plusieurs décennies de blé hybridé,  pour augmenter le rendement à l’ha, plus chargé en « colle » mais plus rentable car plus lourd,(Que reste-t-il de nos céréales -Taty)  les traitements du lait (depuis les antibiotiques données aux vaches jusqu’au traitement à ultra haute température, en passant par l’homogéinisation) (Le grand méchant lait- Taty )

    …S’il est (parfois) difficile de déménager là où l’air est le plus pur, il est de notre responsabilité de choisir les aliments les plus originels possible !

    Une des pistes pour éviter les produits (parfois momentanément) interdits est de préparer les gâteaux, pains, biscuits soi-même, … et de se régaler, même quand  on est obligé de se limiter dans les ingrédients…

    Ici, c’est une recette de Valérie Cupillard, dont Apolline

     m’avait fait goûter le délicieux clafoutis banane-coco. J’ai refait cette recette, mais franchement, je le préfère avec 4 bananes au lieu des 2 proposées.

     

    Ingrédients:

    150g de farine de riz

    100 g de sucre complet

    3 œufs

    40 cl de lait de coco

    4 bananes

     

    Comment faire:

    Verser le lait dans un poêlon, pour le faire tiédir, afin que crème et lait soient bien mélangés. Préchauffer le four à 120°-140° (6-7) car la farine de riz a besoin d’être « saisie » à chaud pour bien gonfler.

    Mélanger dans un saladier la farine et le sucre ; y rajouter les œufs, et ensuite le lait de coco/.

    Verser les tranches de bananes dans la pâte et ensuite la pâte dans le moule, huilé.

    Enfourner pour 25’. Déguster tiède ou froid…

  • Manger bio: trop cher ?

    Biottin

     

    En hommage à la fée du balcon, une photo prise sur ma terrasse, dans la coriandre et le romarin, du « Biottin » édité par Nature et Progrès.

     

    Pourquoi c’est bien ? Parce que c’est une mine d’adresse en Wallonie et à Bruxelles ; parce que c’est classé par province, parce que vous y trouverez la liste des étals bio disponibles sur  les marchés (avec adresses et heures), les restaurants et traiteurs, l’accueil à la ferme, les dépôts de panier bio et les livraisons à domicile. Parce qu’il est gratuit (Tél Nature et Progrès 081 30 36 90). Parce qu’il contient des informations sur l’échange producteur-consommateur (mes aliments ont un visage), promeut un lien direct entre ceux-ci, le circuit court, (grâce auquel des produits de saison, produits localement, vous sont proposés, sans longs trajets de camion ou d’avion). Vous y trouverez également l’explication d’un groupe d’achat et les principes fondamentaux de l’agriculture bio.

     

    Alors, le bio c’est vraiment plus cher ? Oui, c’est vrai, sur l’étiquette au magasin, c’est parfois plus cher, mais pas toujours ! Mais il faut compter sur le fait que les produits bio sont beaucoup plus riches en vitamines, nutriments (jusqu’à 30% de plus) *, que à poids égal, le pain est plus nourrissant, que la viande ne fond pas dans la poêle (si, si, c’est vrai !), et enfin que ces aliments vous ressourceront, au lieu de simplement vous remplir, c’est-à-dire qu’ils vous permettront de rester en équilibre, en santé, et qu’ils ne vous encrasseront pas et permettront à la fluidité de la vie de faire jubiler vos cellules ! Est-ce vraiment plus cher, dès lors ? Sans compter que l’impact de l’agriculture et élevage biologique est plus limité que celui de l’agriculture conventionnelle. Et cela, quelques soient les critères considérés : biodiversité, impact paysager, qualité des sols, qualité de l’eau, consommation d’énergie, qualité de l’air, et impact sur le climat !

     Ma fille de 11 ans est allée avec sa classe voir « Une vérité qui dérange ». J’avais un peu peur (et une honte certaine) de sa réaction après la vision. «  Et alors, maman, qu’as-tu fait depuis 30 ans ? Tu as vu ce qui m’attend ? Merci du cadeau… » En mangeant bio (et roulant à vélo) je fais ma part…

     

     

     

     

    * source : « Manger bio, c’est pas cher » deFrance Guillain, ed. Jouvence

  • Crème d’avocat au miel d’acacia, cajous et kiwi

    Crème avocat-cajou-kiwi

     

    Belle allitération pour O'Délices et Marie-Laure!

     

     

     

     

    Pour l’édition N° 10 de « A vos casseroles » j’ai longuement laissé voguer mes pensées dans mes compositions habituelles sans trouver franchement quelque chose d’original à présenter. Puis reprenant une de mes bibles « l’Alimentation vive » de Pol Grégoire pour préparer les menus de mon prochain we bien-être, j’ai trouvé! Voici donc une recette inspirée de ses « plats à saveur sucrée » :

     

    Ingrédients :

     

    2 avocats murs –ceux-ci sont labellisés  Max Havelaar (ils viennent du Mexique…)

    1 kiwi (Italie)

    75g de noix de cajou

    1 citron

    2 càs de miel d’acacia

    (la recette convient pour 4 personnes)

     

    Comment faire :

    (simplissime…)

    Tremper 4 h les noix de cajou (pour les réhydrater)

    Les moudre (moulin doux ou mixeur, comme vous voulez)

    Mixer la pâte obtenue avec les 2 avocats pelés, le jus de citron, le kiwi pelé, le miel et la pâte de cajou.

    Servir frais.

     

    La saveur de l'avocat est très douce, ainsi que celle des cajous, et elle est bien mise en valeur par l'acidité du citron et du kiwi. Dans sa recette, Pol Grégoire l'associe avec des fraises, du tournesol germé et de la menthe ciselée... Les fraises bio ne sont pas encore arrivées chez Fred  et Apolline ! Et j'ai déjà dépensé assez de fuel comme ça avec mes avocats mexicains... (lisez donc les articles du "collectif avion rouge" ), je ne vais pas en rajouter avec des fraises élevées en serre. Donc, j'ai choisi le kiwi (venu d'Italie, tout de même, mais il était dans mon panier bio) ce qui nous fait un dessert tout vert, voilà qui devrait plaire à "cookingout".

     

    (merci à José pour la photo)

  • Tartine au fromage blanc

     

    Tartine fromage blanc

     

    Des radis et un soleil éclatant: rien de tel pour célébrer le printemps.

     

    Des radis sur une tartine, car nous sommes en Belgique, (voir ici la version de  Mitsuko) et qu'ici, nous mangeons des tartines au fromage blanc, à la cassonade et à l'américain (qui est du boeuf tartare, mais belge  tout le monde suit ?).

     

    Ingrédients:

    Pain complet ou semi-complet, bio.

    Fromage blanc bio (ici, de la ricotta, je n'avais pas de maquée sous la main)

    Radis bio (dans le panier de cette semaine!)

    Sel aromatisé (le mien vient de "Cape herb and spice company" et contient sel de mer, laitue de mer, coriandre, moutarde, poivre noir, ail, oignon, piment, fines herbes, fleurs)

     

    Comment faire:

    Il faut vraiment vous le dire ? Regardez la photo et inspirez-vous . Je vous file le tour de main sur demande!

     

  • Dés de betteraves au curry vert

    Betteraves rouges au curry thaî03

     

    La fréquentation opiniâtre de blogs aussi relevés que ceux de Stéphane et Mercotte, ainsi que les « modes » présentes à travers toute cette blogosphère culinaire- notamment celle du  thé Matcha, -, ou la cuisine « en couleur » - les essais infructueux et frustrants pour trouver en Belgique « l’Agar Agar » de Clea, (un voyage à Paris s’impose décidément !) m’ont décidée à faire une nouvelle expérience, et à tenter une forme inédite pour mon assaisonnement favori avec les dés de betteraves froids : le curry vert thaï (roulement de tambour, svp).

    D’habitude, je fouette du curry vert frais dans du yaourt, ou du fromage de chèvre frais, et on va dire que c’est prêt. C’est frais, c’est bon, c’est goûteux, ça se marie extrêmement bien avec la saveur douce et acidulée à la fois de la betterave, n’en jetez pas, je mange tout le plat (ça tombe bien, dans cette famille, il n’y a que moi qui en mange, je ne manque pas de potassium, merci).

    Mais bon, cette fois, j’ai voulu - la mode, la mode - faire mon intéressante. Et nous voilà avec ces dés de betteraves et de sauce curry thaï vert-matcha solidifiée à l’agar-agar. Ça permet de bien vous amuser en préparant (pas si long, un peu plus que le fouetté précédent cependant), et d’épater vos invités.

     

    Ingrédients (pour 4 personnes)

     

    3 grosses betteraves

    Curry vert 2cc

    Lait de coco solidifié 50g

    Thé vert (matcha) 1cc

    Agar Agar  2g

    Lait de riz 250ml

    Sel

     

     

    Comment faire :

     

    Cuisez vos betteraves à l’eau frémissante durant 45 à 60’ (la pointe du couteau doit s’y enfoncer facilement)

    Les laisser refroidir

    Durant ce temps, chauffer le lait de coco, le lait de riz, le curry vert et le thé matcha.

    Rajouter l’agar agar, une pincée de sel et  laissez frémir 5’.

    Le côté sucré du lait de riz est idéal, car dans les curry thaï, on rajoute toujours du sucre de palme, ce qui donne un goût très suave à ces plats, à la fois piquants et sucrés.

    Verser dans un plat carré (c’est plus facile pour obtenir des cubes)

    Laisser refroidir et durcir (d’abord en dehors, 20’ puis au frigo 1h)

    Faites votre assemblage dans l’assiette car les cubes de curry vert se teinteraient de rouge si vous les mélangez avec la betterave dans un saladier.

    C'est absolument détonnant. Mais si vous voulez un peu masquer le goût de la betterave, je conseille l'enrobage au yaourt!