Délice de poires au gingembre,cumbava et vanille

délices de poires

Au moment de faire l'étiquette, j'ai eu le réflexe d'écrire "Gelée de poires" mais je me suis retenue, car, avec 50g de sucre, cette"pâte" de poires ne peut prétendre au titre de gelée ou de confiture. De même, la recette, simplissime, ne comporte pas de fruits cuits, comme dans cette "gelée de poires au romarin".

Pas de sucre, pas de fruits cuits ? C'est encore un tour de force de Jazz Max ou d'un autre extracteur de jus... que vous aurez sous la main, et de quelques poires bien mûres et du gélifiant Marmello.

Quel intérêt : les confitures, c'est tellement délicieux? Et de plus, c'est une grande tradition culinaire. Néanmoins, 70kg de sucre consommé par personne et par an, cela interpelle, quand on sait que le sucre est un "aliment" du cancer (oui, oui, je suis en train de lire "Anticancer" de D.Servan-Schreiber, ) ça me donne encore plus d'arguments pour diminuer ma dose de sucre journalière...

Ingrédients

Poires (pour faire 1,3 l de jus)

2 gousses de vanille

2 sachets de 25g de Marmello 2 (lisez dans le site renseigné par ce lien la différence entre le 1 et le 2)

+/- 6 cm³ de gingembre

Cumbava (kaffir lime), un citron vert ridé et très parfumé, dont les feuilles constituent un condiment de la cuisine thaï.

Comment faire:

Extraire le jus des poires et du gingembre. Y ajouter le jus du cumbava. Verser les 2 sachets de Marmello, mélanger. Y jeter 1 ou 2 gousses de vanille, suivant goût. Les fendre auparavant...

Mettre le jus sur le feu et porter à ébullition. 1 minute!

Retirez le récipient du feu. Retirer les gousses de vanille, gratter les grains noirs, les remettre dans le liquide et mélanger. Réserver les gousses. 

Mettre en pots, très soigneusement lavés, ébouillantés, couvercles compris. Verser jusqu'au bord, et répartir les gousses de vanille dans les pots. Refermer et reposer les pots à l'envers. Lorsqu'ils sont refroidis, ranger dans votre armoire à confiture.

Un mois après sa confection, il ne reste plus qu'un pot... Mais tout est resté bien conservé jusqu'ici! A garder au frigo après ouverture, tout de même... Le jus, naturellement sucré, et épais, des poires donne un résultat, épicé par le gingembre et le cumbava... délicieux! D'où le nom sur l'étiquette, finalement!

 

POUR DÉCOUVRIR
Les PROCHAINS ATELIERS CULINAIRES de "RECETTES AU JAZZ MAX"

Et tous les ATELIERS CULINAIRES que je VOUS propose,
cliquez sur cette bannière !

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  • J'adore ta recette! je réduis drastiquement ma consommation de sucre, aussi tous les moyens sont bons surtout lorsqu'ils sont si délicieux. Une question: peux-tu me dire où tu trouves du cumbava? J'ai déjà essayé de trouver des feuilles pour une recette, et pas moyen chez moi! Le marchand d'épices du marché, qui est pourtant vraiment bien achalandé, ne savait même pas ce que c'était...

  • C'est là que je trouve régulièrement des feuilles de kaffir fraîches (dans un petit sac en plastique,dans le frigo ouvert tout au fond du magasin. Pour utiliser ces dernières dans un plat, vu que c'est assez dur, il faut les plier en deux et les émincer très très finement (plus c'est fin, 1mmà 2mm, mieux c'est) avec un couteau bien aiguisé!On jette la nervure centrale. La fois dernière, j'ai eu l'oeil attiré par les citrons cumbava, sans savoir ce que j'allais en faire... Pour les feuilles de kaffir: à savoir! On peut les congeler et les sortir feuille par feuille. Intéressant, car même moi je ne cours pas dans le centre de Bxl tous les jours (ni même toutes les semaines!).

  • que vous aurez sous la main, et de quelques poires bien mûres et du gélifiant Marmello

  • par les citrons cumbava, sans savoir ce que j'allais en faire... Pour les feuilles de kaffir: à savoir! On

Les commentaires sont fermés.