• Smoothie rose betterave kéfir

    Smoothie betterave kéfir

     

     

    Jus de légumes et de fruits, smoothies: mode ou aliment santé ? 

    Comme Texmex du blog "La vie au jour le jour" j'aime les jus de légumes...  J'ai peu l'habitude de les combiner avec du lait ( de céréales) ou du yaourt pour en faire des "smoothies". Cependant, ne confondez pas ces jus de fruits mixés et terriblement sucrés, ("la folie smoothie" vous les décrit) vendus en mignonnes bouteilles dans les étals dits "healthy", avec les jus santé dont je vais parler ci après. En effet, ceux-ci sont toujours pasteurisés, pas toujours bio et à mon avis bien trop sucrés pour vous faire du bien (sur le long terme).

    Jus de légumes à la mode smoothie

    Ici, prise d'une inspiration subite après avoir combiné carottes,betterave rouge et chou rouge, j'ai rajouté du kéfir maison (au lait cru) et mixé 10" avec un mixeur plongeant, pour un résultat très joli en couleur. Le jus de légumes adouci par le kéfir, en aurait presque douté de la composition du smoothie....J'ai déjà remarqué qu'un soupçon de chou rouge dans un jus de légumes est peu décelable au goût  en tant que tel (et le trompe... essayez et faites des dégustations à l'aveugle c'est surprenant). La couleur est tellement forte que l'on pense qu'il y a des fraises ou des framboises dans la composition! Et de plus les qualités du kéfir au lait cru se rajoutent à celle du jus de légumes!

    Pourquoi boire du jus de légumes ?

    • Simple pour vous assurer de votre apport en nutriments quotidiens (à condition de les choisir bio)
    • Rapide, si vous êtes débordé. Pas de cuisson, pas de préparation longue... A peine faut-il éplucher les légumes, juste bien les nettoyer.
    • Drainant, avec 2 ou 3 jus par jour, en cure d'une semaine au moment du changement de saison.

    Faut-il combiner avec des fruits ?

    • Les fruits sont plutôt une gourmandise, un dessert. Le sucre qu'ils contiennent peut vous être nuisible si vous souffrez de glycémie instable.
    • Une pomme (ou autre fruit de saison, bien mûr) par verre de jus, si vous redoutez l'astringence de certains légumes (verts, notamment) peut vous aider à faire "passer" un goût un peu trop fort.

    Quelles sont les meilleures combinaisons de jus ?

    • Un légume doux (fenouil, concombre, carotte, céleri rave) + un peu de légume fort (céleri tiges, feuilles de céleri, navet, ail, betterva rouge, chou)
    • J'aime bien combiner les couleurs: du vert ou du blanc avec du vert, du jaune; de l'orange, du blanc avec du rouge. Mélanger des carottes et du céleri est délicieux, mais donne un couleur brun orangée pas terrible! Dans ce cas, selon le contenu du frigo... je rajoute un morceau de légume rouge: chou rouge ou betterave rouge.

    Que rajouter dans votre jus pour en faire un vrai petit déjeuner santé ou une collation de sportif (au choix ou combiné, c'est à votre goût) ?

    • 1 cuillère à soupe d'huile vierge de première pression à froid, et bio, au choix en variant de jour en jour.
    • Cannelle, cumin, cardamome, curry... Je vous conseille le mélange pomme-chou rouge- cannelle. Le jus de chou au cumin est aussi un délice
    • Yaourt au lait cru maison
    • Kéfir au lait cru maison
    • 1 morceau de gingembre, qui stimule le feu digestif
    • 1 morceau de citron
    • 1 oeuf cru bien battu

     

     

     

    Avec quelle machine faire votre jus ?

    • Un extracteur: vitesse de rotation lente, respectant la fragilité des enzymes et des nutriments, extraction maximum, deux arguments pour vous décider à investir. Un autre avantage: les jus s'abîment moins, vous pouvez faire d'un coup les 3 jus de la journée, par exemple, ou ceux du lendemain (à condition de les conserver au frigo dans un récipient fermé).
    • Une centrifugeuse, si vous aimez nettoyer le filtre en cours de manoeuvre, consommer le jus directement, perdre du jus dans la pulpe éliminée, etc. Sourire. Oui je sais, je ne suis pas objective, moi j'ai un Jazz Max !

    Bonne fête de Pâques, qui coïncide cette année avec le printemps. Bonne fête du renouveau...

  • Bouchées millet coco, sans gluten, sans lait, sans oeufs

    bouchée millet coco

     

    A la recherche d'un dessert sans gluten, sans lait et sans oeufs

    Lors de l'une des sessions de mes cours de cuisine-santé, deux personnes se sont annoncées franchement allergiques au gluten et aux oeufs (notamment) et pour leur présenter un dessert leur convenant, j'ai pioché dans mes souvenirs d'enfant. Ma mère faisait effectivement gonfler du couscous - de blé- dans de l'eau, avec du sucre et de la noix de coco râpée. Le tout était tassé dans un tupperware, refroidi et présentés en tranches garnies de gelée de groseille... Et si je remplaçais le couscous par ?

    A la recherche de la bonne céréale 

    En cherchant la céréale pouvant convenir, j'ai fait des essais avec du millet (qui est une graine comprenant beaucoup de variétés, cultivées partout dans le monde- le millet perle en est une- ). Elle est peu allergène et sans gluten. Bio-logique vous informe sur ses qualités, dont la richesse en vitamine A, zinc, phosphore!  Après quelques essais, notamment pour la cuisson, je suis arrivée à un résultat satisfaisant pour le moëlleux et la tenue.  C'est de plus une recette qui ne demande pas de four, ni de moule particulier, ni de balance. Simple, quoi!

    Ingrédients (pour 4 personnes)

    1 verre de millet

    2 verres de lait de riz

    2 càs de coco râpée

    1 càs de rapadura (facultatif)

    Gelée de groseilles

    Comment faire ?

    Verser le millet et le lait de riz, à froid, ainsi que la coco et le sucre dans une casserole et amener à petits bouillons, réduire ensuite le feu jusqu'à absorption de tout le liquide (+/- 30'). A ce moment là, cuire encore un peu en remuant à la cuillère en bois pour ne pas que cela attache à la casserole. Transvaser la pâte de millet dans un moule carré. Attendre le refroidissement (1h). Découper en carrés, servir avec la gelée de groseille. C'est délicieux et très nourrissant... Vous n'en reprendrez pas 5 morceaux!

    Variante, avec de la ganache au chocolat noir.

    150 g de chocolat noir en perles

    200 ml de crème d'amandes façon crème fraiche Ecomil 

    (Attention; à n'utiliser qu'occasionnellement. En effet complètement végétale, elle fait tout de même appel à du sirop d'agave, de la gomme xanthane, de la lécithine de soja... tous produits qui peuvent également agresser ou affaiblir votre organisme si vous en êtes au point d'éliminer le gluten et le lactose).

    Faire chauffer la crème d'amandes jusqu'à ébullition

    Verser d'un coup le chocolat noir en le mélangeant au fouet.

    Laisser refroidir et servir sur les bouchées...

      


     

  • Rösti de topinambours

     rostitopi

    C'est la fin de la saison des topinambours. 

    Et vous êtes lassé(e)s des soupes, des purées, des veloutés ou autres topinambours vapeur sauce sésame, ou revenus à l'huile ? J'ai tenté (sur une idée de Cyril Lignac, dans son magazine, de janv.fév.2008) le rösti de topinambour!

    En accompagnement ou plat végétarien 

    Délicieux, surprenant, ça change et ça s'avale en accompagnement d'un rôti de porc, ou en plat unique végétarien, comme ce midi avec une petite "légumaise" de céleri rave/purée de cajou, et quelques feuilles de mâche, assaisonnée d'une huile d'olive vppf fruitée à souhait. Il en reste ? Délicieux froid aussi, en petit en-cas; je l'ai même testé, réchauffé en petit-déjeuner, avec une tranche de lard doucement confite!

    Ingrédients

    10 topinambours

    2 oeufs

    4 càs de maïzena

    sel, poivre

    graisse de coco

    Comment faire

    Peler les topinambours (franchement c'est ça le plus long). Choisir de faire cette recette lorsque vous tombez sur des modèles pas trop torturés de forme! Les conserver dans un peu d'eau vinaigrée pour éviter l'oxydation, jusqu'à l'opération "rape". Au robot, si possible, ça ira plus vite. Fouetter 2 oeufs à la fourchette, ajouter maïzena, sel, poivre et les topinambours rapés. Commencer par un oeuf si l'on n'est pas sur de la quantité de topinambours (ça ne doit pas tourner à l'omelette aux topinambours).

    Dans une poêle faire chauffer huile, ou la graisse de palme ou de coco, à feu doux. Laisser tomber une grosse cuillère de la préparation, tapoter pour faire plus plat, cuire 10' de chaque côté. Se réchauffe très bien à la poêle aussi.

     

     

     

  • David Servan-Schreiber au parlement belge

    David Servan S

     

    Invité au Parlement fédéral pour nourrir la réflexion sur "le plan national cancer"

    Le 11 février dernier- il y a un mois tout juste - David Servan- Schreiber, invité à l'instigation de Thérèse Snoy, députée écolo à la chambre est venu au Parlement fédéral belge pour "débattre" avec divers représentants belges du secteur médical, de la prévention santé, de l'industrie alimentaire et du secteur agricole, vous pouvez voir la liste ici.

    "Débattre" est bien sûr une vue de l'esprit, car chacun est venu défendre son bout de gras, et ses chères études (qui vont toujours dans le sens du commanditaire), sans se rencontrer à quelque niveau que ce soit, sauf peut-être au niveau de la prévention...

    Prévention: tout d'abord ne pas nuire!

    Les experts ne sont pas d'accord entre eux, ce n'est pas nouveau. Mais quel politique, aussi imprégné soit-il de l'idée qu'une nourriture saine et un environnement non pollué éloigne de notre corps le spectre de la prolifération des cellules cancéreuses (que nous portons tous en nous) va se mettre en porte-à-faux avec l'industrie d'un pays? A moins de subventionner largement l'agriculture bio, de ne plus autoriser les pesticides-immédiatement-, les ogm, les additifs dans les aliments industriels, d'imposer la cantine bio dans toutes les écoles et les ministères du pays... Il n'y a que le politique pour mettre en place une vraie politique de prévention, avec des moyens conséquents... Et pas seulement des check-up gratuits pour tous à partir de 25 ans (l'une des 32 propositions du Plan National Cancer).

    Mon plan anti-cancer personnel et personnalisé

    En attendant, moi je travaille à mon propre plan anti-cancer, et je ne rejoins pas David Servan-Schreiber sur tous les plans. Pourquoi ? Tout d'abord, il promeut- comme tout plan nutritionnel national- "des réflexes anti-cancer" qui sont sensés convenir à tous. Or, nous sommes tous différents, au niveau métabolisme, santé, gènes, histoire, alimentation. Cela influence très nettement les produits que nous pouvons ingérer sans faire pire que bien. Suivant l'état de nos intestins, le pain complet peut etre tout à fait contre-indiqué. Si celui-ci n'est pas trempé- et donc, au levain, il peut nous déminéraliser. Son gluten peut nous encrasser considérablement. Suivant l'état de notre pancréas, il peut agir sur notre organisme comme du sucre pur, sans distinction de "lent, rapide, indice glycémique quelconque"...Quant au soja- à propos d'études- vous trouverez autant de pour que de contre. Dans ces cas là, prudence s'impose, n'est-ce pas ? Toutes les mesures décrites dans son livre ne s'appliquent donc pas dans tous les cas. Bienvenue donc dans la jungle de "aliment sain": celui qui est sain pour qui ? - lisez cet article de Taty là dessus-

    Donc, je m'écoute et je suis mon corps...

    Je le nettoye régulièrement des polluants et des toxines ingérées et fabriquées, afin de retrouver mes sensations originelles. Cela me permet de sentir ce qui me convient, en privilégiant évidemment des produits sains, propres, non chimiqués, complets, vivants. Et évidemment, ce n'est pas tout (là dessus, Servan-Schreiber est d'accord). Un bonne gestion émotionnelle- quoiqu'il n'aborde pas du tout le sujet de la biologie totale, et celui des chocs brutaux ressentis dans l'isolement-, du yoga, du stretching, du tai-chi, de la marche- bref, du mouvement et de la circulation des égergies, de la méditation, une médecine respectueuse des processus de guérison, et des protections: par rapport aux ondes, aux polluants chimiques dans les produits ménagers, les produits de bricolage, les cosmétiques.

    Ne jamais avaler du tout cuit, du pré-maché, du pré-digéré! Notre vie, comme notre nourriture, c'est à nous de la choisir, de la préparer, de la déguster. A personne d'autre!

     

     

  • Divin Quotidien: un slow book

    Divin quotidien

     

    Pas de nourritures terrestres dans ce slow book "à déguster en prenant son temps, pour laisser à chaque chapitre la chance de faire son chemin vers votre coeur", mais une succession de thèmes, " Amitiés", "Merci", "Prières", "Ménages", " Graines" (extrait ci-dessous), évoqués en quatre courts et denses paragraphes.

    L'auteur, Hughes Belin est français, journaliste gastronomique (haha, le voilà, le lien avec ce blog!) installé à Bruxelles (encore un lien) et présent à la Foire du Livre de Bruxelles (sur le site de Tour et Taxis) ce dimanche à entre 11h et 14h pour une séance de dédicaces, sur le stand "Espace Poésie" 121, ,avec les éditions Laetoli.

    Sinon, le blog "Divin quotidien" vous dit tout et le reste... notamment sur les bonnes adresses où trouver ce slow book, petit bréviaire à tenir près de soi.

    "Il ne faut pas grand chose pour planter une graine d'amour: juste un sourire, un geste tendre, un pardon, une parole vraie, de l'écoute ou de l'aide. (...) Celui qui plante une graine ne sait jamais si elle poussera, mais il faut quand même lui donner une chance. D'ailleurs, planter une graine en toute confiance, c'est déjà lui donner un peu d'engrais".Hughes Belin.

     

  • Gaufre: une spécialité belge

    Gaufre
    La gaufre bruxelloise (il en est aussi de Liège, mais celle de Bruxelles se mange chaude, normalement, saupoudrée de sucre glace ou d'une klouche de crème fraîche fouettée - entendez une cuillerée) a été fêtée ce week-end- lors du "Groote Wafelenbak des Marolles" ou "le grand jour de cuisson des gaufres", dans les Marolles, qui est un quartier populaire du vieux Bruxelles, entre la rue Haute (où j'aime à dire que j'ai vu le jour, car je suis fière d'être née dans une des rues les plus anciennes de la ville) et la rue Blaes, sa parallèle.

    Peter Goossens (chef du 't Hof van Cleve à Kruishoutem) a recréé pour cette occasion une recette où rentre la "Faro" une bière bruxelloise, à base de Lambic et de sucre. Je vous livre la recette (mais ce n'est pas celle que j'ai utilisée...). Chauffez 200g de lait entier avec 1/3 de bâton de vanille à 40°, diluez-y 20g de levure; ajoutez 37,5g de sucre cristallisé, 300g de faro, 1/2 càs d'huile d'arachide, et 40g de jaune d'oeufs. Mélangez-y 250g de farine tamisée, et 130g de beurre fondu. Battez 60g de blanc en neige avec 12,5g de sucre, mélangez ensuite délicatement dans la pête avec une spatule; Courez, laissez 1h au frigo. Faites cuire une louche par gaufre dans un moule à graufre pendant 2,5 minutes.

    Bon, je ne suis pas allée goûter ces fameuses gaufres, mais vous pouvez voir l'ambiance ici.

    Quant à mes gaufres, à cause de l'origine de leur auteur (liégeoise), eh bien elle doivent être dites "de Liège". J'ai tiré la recette d'un livre qui me suit partout depuis 1985, date de sa réédition. J'ai été attirée à la librairie par son titre "Méthode de cuisine à l'usage des personnes intelligentes". La première édition date de 1947! C'est bien après que je me suis renseignée sur l'auteur, Marie Delcourt, prof de latin à l'université de Liège, et épouse (sur le tard) de Alexis Curvers auteur  de l'inoubliable "Tempo Di Roma". Ce que j'adore dans ce bouquin, ce sont toutes sortes de considérations sur le type de plats, (rangés par catégorie, les braisés, les rôtis au four, les abatis...) ou l'introduction de cette intellectuelle adorant cuisiner: "Nous touchons ici à une erreur fondamentale des livres de cuisine. Tous sont faits comme si, à tel jour, la ménagère était saisie d'une envie dévorante de manger des bouchées à la reine ou un clafoutis aux pommes. Mais les choses ne se passent pas ainsi. On fait un clafoutis parce qu'on a précisément tout ce qu'il faut pour le confectionner. On sert des bouchées à la reine parce que c'est justement ce jour là que le pâtissier a des croûtes fraîches, et qu'il reste un morceau de poule trop insignifiant pour être resservi autrement.Le menu en temps normal déjà- que dire en temps de guerre ?- résulte plus souvent du hasard des ressources que d'un caprice des convives. On essaiera, dans le présent ouvrage, de montrer comment utiliser les ressources avec variété, avec esprit." A la fois daté par l'écriture, l'allusion à des temps moins cléments, et moderne par les préoccupations!

    Grosse galette de ménage à conserver.

    Ingrédients

    1/2 l de lait (cru dans mon cas)

    400 g de beurre (cru aussi)

    500 g de sucre (sucre complet, rapadura)

    1kg de farine (épeautre 78%)

    3 à 6 jaunes d'oeufs (3)

    1 paquet de poudre fermentante

    1 cc de cannelle

    1cc de vanille

    1 poignée de sucre candi

    NB; je divise tout par moitié, sauf le sucre où je mets 200g au lieu de 250.

    Comment faire

    Faire fondre doucement le beurre dans le lait, et ensuite le sucre. Rajouter la farine , la poudre fermentante,les épices, puis les jaunes, et les blancs battus. On peut commencer directement à les cuire, mais moi, je préfère faire reposer la pâte. Donne une vingtaine de galettes, ou gaufres, mais pour ma part, j'aime bien les petites qui ne remplissent pas le moule.

    Je ne rajoute pas de sucre perlé, qui est vraiment délicieux, c'est vrai, mais qui fait vraiment trop de sucre... quand on veut limiter sa consommation, et dorloter son pancréas.

  • Cure Anti-Fatigue & Tai-Chi & Yoga

    roulotteEte

    La vue depuis la fenêtre du salon du gîte à la ferme Saint-Paul

    Différentes choses ont accaparé mes soirées et temps libres en ce mois de février, m'empêchant de concevoir d'autres articles pour ce blog. Entre Slow Food (et la tenue du blog de Karikol), les cours de cuisine ( toujours au centre Surya à Waterloo), les derniers ateliers de profilage nutritionnel chez Taty, le travail sur un nouveau site Vert Soleil, un nouveau logo, suivre le plan alimentaire "Nouvelle Flore" -bientôt un article- pour chouchouter mes intestins (beaucoup de légumes, de viande, de graisse- et une cuisine minimaliste,) ainsi que la préparation de ce que vous trouverez ci-après, voilà de quoi laisser février dans l'ombre... Mais c'est pour mieux rebondir en mars!

    Voilà donc le programme du prochain stage, que j'organise cette fois avec Marie Kirkpatrick, du 19 au 26 juillet 2008.

    Une semaine de ressourcement pour  le corps & l’esprit

    Une semaine de bien-être qui associe cours de yoga, de tai chi et de chi qong (6h/jour), et une alimentation adaptée selon les principes de « la cure anti-fatigue de Taty® », deux conférences, avec des fiches récapitulatives, et  le logement en chambre double, dans un gîte en pleine nature, aménagé en matériaux naturels.   Le tout dans une ambiance détendue, conviviale, encadré par deux professionnelles du bien-être. Tout le programme est spécialement étudié pour vous détoxiner et vous recharger en nutriments essentiels, vers un éveil à un nouvel art de vivre, dans le plaisir d’être soi… cover3
     
    Marie Kirkpatrick :Yoga & Tai-Chi Les exercices proposés sont choisis pour leur action : drainer et revitaliser les organes fatigués par le stress de l’année (foie, reins, intestins), lever les blocages, apaiser l’esprit et laisser circuler le chi. Ils pourront être  reproduits à la maison. 
    Catherine Piette : Cure anti-fatigue de Taty® Les repas et collations sont bio. Les menus sont composés de manière à nettoyer l’organisme des surcharges accumulées, permettre de faire le plein en vitamines et minéraux… Cette diète reproduit les effets du jeûne, sans en ressentir les inconvénients ! Il s’agit d’une cure-plaisir, sans autre privation que celle de l’inutile…Une remise à neuf de l’organisme des toxines accumulées tout au long de l’année. Des conseils judicieux pour continuer à se nourrir sans se nuire.  7 jours  (pension complète) comprenant : yoga, tai-chi, cure anti-fatigue de Taty® et ateliers. 750€ *710€ si réservation avant le 19/05  Groupe limité à 12 personnesN’attendez pas pour réserver ! 0485 917 660 (Marie Kirkpatrick)0477 853 556 (Catherine Piette)  Séances individuelles de Shiatsu (à la demande) 55€Profilage alimentaire (sur rendez-vous  préalable) 40€   Exemples de menus Velouté de carottes à l’indienne, miel & gingembreSoupe d’orties sauvagesSalade de carottes citronnéesCaviar d’algues & saumon confit sur céleri rave Flan de carottes sur lit de lentilles et courgettesSalade de printempsMayonnaise de lentilles corailSoupe de carottes aux graines germéesPetits flans aux cèpes Version végétarienne sur demande   Catherine Piettea fondé « Vert Soleil » il y a 3 ans,  pour mettre à la portée de tous la cure anti-fatigue de Taty® (en un week-end… pour démarrer !). Formée par Taty, elle anime des ateliers de cuisine-santé à Bruxelles et à Waterloo- bases, plans alimentaires pour dysbioses, glycémies instables et allergies retardées- et vient en aide aux « égarés dans la jungle de l’aliment sain » grâce à ses « profilages alimentaires ». Marie Kirkpatrick  est professeur de Yoga qu’elle pratique depuis 30 ans .Elle a été formée par André Van Lysbeth en 1984 et est diplômée du Lakulish Institute of Yoga in India. Professeur de Tai Ji Quan depuis 1990, formée par Vlady Stévanovitch, au sein du Centre qu’elle a créé,  elle pratique le shiatsu (formée par Y.Kawada-Iokai) www.marie-ki.be   Taty, référence incontournable de l’alter-nutrition, est l’auteur de nombreux livres sur le sujet de l’alimentation « santé » et de la cuisine nature. www.taty.be  EN PRATIQUE 

    • Lieu : Ferme Saint-Paul à Achet (Ciney)
    • Arrivée sur place à 13h30  le samedi 19
    • Prévoir : sac de couchage ou draps,  linge de toilette, tapis (yoga ou autre) et couverture, vêtements amples et confortables, chaussures de marche (si vous aimez les balades).
    • Covoiturage possible ;  également depuis la gare de Ciney.
    • Fin du stage le samedi 26 après le repas de midi.
    • A la réservation,  acompte de 30%. Payement du solde 8 jours avant le stage. Pas de remboursement en cas de désistement de votre part.
    • Inscriptions : 0477 853 556 (Catherine Piette) – 0485 917 660 (Marie Kirkpatrick)
    • E-mail :info at vertsoleil.be