10/12/2013

63% des belges ont peur de leur assiette !

Café moderne cacahuète.jpg

De quoi est réellement composée notre alimentation ? Que laissons nous pénétrer au plus intime de nous-même ?

C'est une enquête appelée "Le Thermomètre des belges" qui le révèle ce lundi 9 décembre (Enquête Solidaris, La RTBF et Le Soir).

Bernard Padoan dans Le Soir écrit:  "Deux de nos concitoyens sur trois regardent leur assiette d’un œil dubitatif. Tout le monde en prend un peu (voire beaucoup) pour son grade: que ce soit au stade de la production, de la transformation ou de la distribution, la méfiance est de mise. En vrac, cela va des méthodes agricoles intensives à la publicité (accusée de nous pousser à manger plus et mal), en passant par les farines animales, l’étiquetage (jugé incompréhensible) ou les prix bas (qui entraîne la qualité dans leur sillage): 55% des personnes interrogées disent qu’on nous cache des OGM dans divers produits; 69% jugent que la productivité agricole se fait au détriment de la santé des consommateurs; 65% pensent que les trajets des aliments produits par l’industrie agroalimentaire sont opaques… Et ils sont 67% à opiner quand on leur soumet l’affirmation suivante, qui résume bien leur désarroi: «Au fond, on ne sait plus très bien ce que l’on achète comme produits alimentaires car on ne connaît pas vraiment les traitements subis, d’où viennent les aliments, etc» " (Le Soir 9 décembre 2013)

Je me sens totalement en adéquation avec ces chiffres! Pas vous ? C'est pour cela que je suis une défenseuse acharnée des circuits courts, du contact entre les producteurs et les consommateurs, de la cuisine à la maison, des produits bruts, de l'alimentation locale, bio, durable, du jardinage même sur quelques pots en terrasse!

Je m'insurge totalement contre ce que veut nous faire manger l'industrie agro-alimentaire! Les belges ont raison de se méfier! Le même article poursuit en disant (dans l'interview d'Alain Cheniaux, secrétaire général de la Mutualité socialiste du Brabant wallon) que les pouvoirs publics doivent"créer une garantie qualitative plus claire".

En attendant cette "garantie" (ça peut durer longtemps vu les intérêts économico-financiers en présence...) , que pouvons-nous faire ?

Résister... Cuisiner... Acheter nos produits à des personnes que nous pouvons interroger sur les aliments qu'ils nous vendent ! Car ils les ont tiré de la terre ou élevé eux-même... Apprendre à faire soi-même ses aliments. Oh, rien de bien compliqué, juste un cours de cuisine avec des bases simples et rapides: faire sa pâte à tarte, son yaourt, ses biscuits, son bouillon. Rien de très compliqué, il faut juste que je vous montre...Avec de bons produits, vous goûterez la différence !

Un de mes cours de cuisine se propose de vous apprendre les bases du "Fait Maison". Ce sera le jeudi 20 février, à Schaerbeek (19h) . En petit comité, comme ça chacun/chacune aura bien le temps de voir, de faire, de goûter, d'essayer. Et de s'organiser pour refaire ça chez soi. Et prendre son indépendance, sa santé en main ! Cuisiner, c'est résister ! Pour s'inscrire à ce cours, c'est ICI. Les renseignements, vous les trouverez ICI. 



06:55 Écrit par Catherine dans Cours de cuisine & séminaires | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Commentaires

Bonjour Catherine,
J'ai 72 ans (ben, oui...) depuis très longtemps, j'ai abandonné
l'industrie alimentaire et ses "tripotages"malsains; je cuisine
tous les légumes et fruits qui viennent maintenant des "PANIERS
VERTS" de Bornival; mon mari et moi en sommes très contents

Je suis heureuse de connaître tes opinions et de recevoir des
recettes non classiques.
Excellente continuation et bonne semaine Jeannine

Écrit par : jeannine | 10/12/2013

Merci Jeanine, et à bientôt pour de nouvelles recettes ;-)

Écrit par : Catherine Piette | 10/12/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.