• Qui remporte le coaching santé de 4 heures avec Catherine Piette ?

     

    Post It.jpg

    Trier vos réponses et en faire émerger les lignes directrices pour les prochaines formations !

    572 réponses à mon enquête !  Et presque autant de témoignages touchants exprimant vos difficultés, questionnements, doutes, par rapport à l’alimentation ! Je suis  très émue de tant de confiance. Encore merci, merci pour tous vos récits ; Cela me donne beaucoup de matériau pour construire mes prochains cours, et être au plus proche de ce dont vous avez besoin pour avancer dans cette « jungle alimentaire " et pour faire de mes coaching santé de meilleurs outils de transformation/

     

    Comment connaître les bons aliments, ne pas se tromper ?  Comment ne pas se sentir coupable en laissant ses enfants manger des chips ou refuser encore une fois les bons légumes du panier bio ? Comment ne pas se sentir fautif (fautive) en jetant cette montagne d’aliments périmés du frigo ? En servant une fois de plus, de la quinoa à notre famille qui ne l’aime pas ? Comment s’organiser ? Comment faire quand on est trop fatiguée pour cuisiner ?  Voici certaines de vos questions, de vos soucis quotidiens par rapport à l’alimentation.

     

    Je suis passée par là aussi (et il m’arrive encore de proposer à table - en me disant que cette fois-ci, ça passera - un aliment détesté par mon chéri. Ben quoi ? Les goûts changent, on peut retenter, non ?) . Je trouve que c’est une sacrée responsabilité : se nourrir, nourrir sa famille, de manière à  être contenté, rassasié, en santé ! Prendre en main son alimentation, c’est prendre en main sa santé. Refuser que d’autres décident pour moi.  Être conscient de ce que l’on réalise dans sa cuisine : quotidiennement, plusieurs fois par jour, c’est décider de se faire du bien ! Et je vais vous y aider.

     

    Et tout cela pour le plaisir des papilles. Car bon peut rimer avec sain. Je vous l'annonce: on peut se faire plaisir avec de bonnes « crasses » !

     

    Je suis enchantée de vous servir de guide dans ce labyrinthe, grâce à mes cours de cuisine, mes coaching santé, et bientôt... des vidéos en ligne (je vous en reparle bientôt).

    Si vous m'avez laissé votre adresse mail pour que je vous envoie "Les repères de la cure anti-fatigue", vous avez donc déjà reçu votre cadeau. Je promettais de tirer au sort un(e) participant pour lui offrir 4 heures de coaching santé avec moi.

    C’est Stéphanie P. qui a touché mon cœur avec son histoire, et que je vais aider dans son projet de maternité d’ici les prochains mois, en la coachant pour fabriquer le plus beau  des bébés possible !

     

    Vous êtes déçu (e) de ne pas avoir été choisi (e) ? Demandez moi le test 8 classes Ross et je vous écrirai un mini bilan avec quelques pistes pour commencer. Clic pour le mail.

     

    Vous désirez  un coaching ? Je prolonge mon action «  début d’année, je me prends en main » jusqu’au 15 février. Tous les renseignements ici. Clic.

     

    Vous avez décidé de vous attaquer à l’organisation  de votre routine « courses + repas » ? Un cours y est spécialement dédié le MERCREDI 26 février. Tous les renseignements ici. Clic.

     

    Vous êtes déjà aguerrie en cuisine, et vous avez envie de faire des économies, éviter certains achats industriels, optimiser votre santé ; adoptez le « fait maison sans complications » le JEUDI 20 février. Tous les renseignements ici. Clic.

     

  • Magali a fait la cure anti-fatigue de Taty... Témoignage

    araignée soleils.jpg

     

    Ces dernières semaines, j'ai demandé à mes amis, connaissances et lecteurs  de répondre à quelques questions sur l'alimentation, afin que je puisse répondre au mieux à vos questionnements et besoins par le biais de  mes futures formations.  Pour vous remercier du temps passé à y répondre, je promettais deux cadeaux.

     

    Le 31 janvier je vous donnerai le nom du gagnant ou de la gagnante du coaching de 4 heures (l’assurance d’ancrer réellement de nouvelles habitudes alimentaires), c’est le premier des cadeaux promis à l’un d’entre vous, dont le récit m’aura le plus touché. J'ai reçu des témoignages divers de fatigue chronique, burn out, fibromyalgie, allergies diverses, dysbiose intestinale, colopathie...

     

    Mais avant cela, à tous ceux et celles qui ont répondu au questionnaire (et je vous en remercie encore en me laissant leur adresse mail, j'ai pu envoyer « Les repères pour la cure anti-fatigue  de Taty », un fascicule très complet pour vous permettre de faire enfin, chez vous, cette fameuse cure.

    (Vous n’avez pas reçu le lien pour répondre au sondage ? le voici, (clic) et je me ferai un plaisir de vous envoyer votre cadeau, n’omettez pas d’écrire votre mail)

    Ce cadeau tombait très bien pour beaucoup d’entre vous, juste après les fêtes... Et pendant la période des bonnes résolutions.

    Jeudi dernier,  c’était à mon tout d’avoir une très belle surprise, car  Magali qui a fait la cure Sourirem’a écrit ce témoignage et a accepté de  le partager avec vous ici (encore merci, Magali).

    Témoignage de Magali, pendant  la cure anti-fatigue de Taty:

     

    « J’ai 47 ans, 4 kg de trop (mais ça c'était il y a 10 jours !),  une vie alimentaire en forme de régimes hypocaloriques, une bonne santé à part  quelques soucis de type fibromyalgie qui se posent un coup sur le système rénal, un coup sur le côlon (4 à 5 crises par an), un manque d'énergie certain et une mémoire en gruyère.

     

    Pourquoi j'ai enfin (!) fait la cure (des années que j'hésitais) ?

     
    - parce que vous m'en aviez fait cadeau (et un cadeau, ça ne se refuse pas)

    - ma mère a accepté de la faire avec moi

    - je me sentais boursouflée des ripailles de fêtes

    - je vais au soleil dans 1 semaine

     

    - (C'est )une cure présentée par 5 jours, ce qui enlève toute pression,  (car ce sont ) surtout les 5 premiers jours qui sont plus durs.

     

     

     

     Mes sensations (je suis aujourd'hui au 13è jour de cure) :

     

    - franchement pas cool du tout les 48 premières heures (fatigue, maux de tête, faim, mal fichue quoi)

    - 3è jour : déjà quelques petits moments de grande énergie intellectuelle

    - 4è & 5è jour : encore des journées où j'aurais juste voulu me coucher plusieurs fois par jour, maux de tête,  des nuits entrecoupées de moments d'éveil, cependant aucun souci d'adaptation au régime (même au citron que je craignais au départ)

    - jours 6 à 13 : quelques gros coups de pompe (pas tous les jours mais presque) et des jours plus dur que d'autres, pas faim (un miracle pour une affamée permanente comme moi !), une sorte de calme général s'est installé (au point qu'étant plutôt de nature calme – à l'extérieur – je me sens amortie et cotonneuse), de la vivacité et joie psychologique, quelques  idées lumineuses, bon sommeil, évacuation parfaite, du plaisir à préparer les repas des uns et des autres (vu le calme olympien, tout se passe bien cool), de plus en plus d'idées et de goût pour les petits plats que je prépare, - 2 kg (qui oscillent en fonction de la quantité de crudités que j'absorbe), j'ai craqué au jour 7 et remis une tasse de thé léger le matin, étonnamment beaucoup d'énergie et de force pour la pratique de sport (que j'avais suspendu la 1ère semaine).

     

    J'espère que ce petit topo, qui corrobore pleinement vos conseils, vous apportera encore un peu d'eau à votre moulin.

     

    Étant en fin de parcours, je voulais vous interroger sur la suite de cette cure. Elle me convient bien et je voudrais continuer à appliquer les grands principes (Budwig, repas protéiné à midi et sucres lents le soir, fruits secs aux collations mais bien sûr refaire qq repas extras) mais j'aimerais connaître les adaptations que vous conseilleriez à la cure anti-fatigue.

     

     

    Chère Catherine, je vous remercie chaleureusement pour ce cadeau, ainsi que pour le livre de recettes qui me servira d'ici deux jours, j'en aurai pleinement profité et je pense qu'il apportera des adaptations positives à mon alimentation future et plus de bien-être physique et psychologique (peu de cadeaux peuvent se vanter d'apporter tellement de bienfaits !). »

     

    Voici ma réponse à Magali, qui peut servir à tous ceux/celles d’entre vous qui avez commencé, ou commencerez bientôt cette cure (le printemps, c’est dans moins de deux mois !)

    Les adaptations alimentaire  « après cure anti-fatigue »

    1. vous pouvez garder la crème budwig telle quelle le matin (changez les fruits si vous en avez l'envie. Des abricots secs bio réhydratés dans de l'eau la veille peuvent remplacer les bananes en apportant un bon goût sucré (3 ou 4 abricots pour 1 banane). Des fruits rouges surgelés peuvent aussi changer l'ordinaire.

    2. Je vous conseille de manger des farineux et des protéines à chaque repas (plus de dissociations, donc). Cela c'est vraiment JUSTE pour la cure. MAIS vous pouvez garder le principe des petites portions de farineux, et d'une petite portion de protéines le soir. A  noter que les protéines du soir peuvent être : oeuf, fromage, algues, légumineuses, graines, bouillon de poulet. Des choses légères; en quantité limitée (sauf le bouillon de poulet). Pratiquer la rotation, toujours (changer de farineux, pas seulement sans gluten; ne pas manger les mêmes protéines chaque jour).

    3. Fruits secs aux collations: n'en n'abusez pas si vous désirez continuer à vous affiner. Mangez plutôt quelques (max 5 ou 6) noix, noisettes, cajous, etc.

    4. Vous pouvez continuer à vous énergiser avec l'hydromel (1 x par jour)

     

    En bonus, j'ajoute encore deux adaptations:

    5. Introduisez du beurre cru dans votre assiette, sur vos légumes, poissons, viandes cuites et chaudes (minimum 20 à 30g par jour)

    6. SI vous êtes en burn out, fatigue chronique, fibromyalgie, n'hésitez pas à garder de belles proportions d'aliments crus ou presque (cuits à la vapeur, à basse température, ou au wok très rapidement), surtout si votre sursaut d'énergie se poursuit.

     

    Vous voulez, vous aussi, recevoir « Les repères de la cure anti-fatigue de Taty » ? Cliquez ici pour aller au sondage, et répondez à mes petites questions (ce sondage se termine ce jeudi 30 janvier… dépêchez vous d’y répondre)

     

    Vous préférez passer une soirée avec moi et quelques autres personnes, pour faire ensemble les recettes de base d’une cure réussie,  prévenir les pièges,  poser toutes vos questions, débusquer vos freins et repartir, boosté(e)s par le groupe ? Un cours aura lieu le mercredi 19 mars à 19h. Tous les renseignements ici (clic).

    Vous voulez plutôt un accompagnement personnalisé en douceur ? Voyez mon offre spéciale ici (clic).

     

     

     

  • Ideal Meal relaye mon enquête sur votre alimentation ! *cadeaux*

    salade.jpg

    J'ai participé cet automne à un concours de sandwiches originaux (pour sortir des sentiers battus, rien de tel que quelques bonnes idées simples et économiques pour donner du peps à vos repas en dehors de la maison !)

    Ce concours était organisé par Edenred, dans le cadre de la journée de l'alimentation, et j'ai adoré faire partie du jury (j'en ai moi-même inventé et tartiné beaucoup, des sandwiches pour les lunches dans les entreprises, lorsque j'étais chef de Trop Bon !). Vous ne serez pas étonnés de savoir que j'ai craqué pour la superbe création d'une jeune femme, réalisée à partir des légumes de son propre jardin ;-).

    Edenred a ouvert un blog à cette occasion,  pour promouvoir les idées de lunchbox pas tristes. Et c'est ce blog (Ideal Meal) qui relaye aujourd'hui mon enquête ! J'en suis très fière, et je travaille à rassembler toutes les données déjà récoltées (je vous en parlais ici- clic-). Cette enquête est primordiale pour m'aider à mettre au point les formations que je vous proposerai en ligne bientôt sur mon site. Je vous en dirai plus prochainement ! 

    En tous les cas, si vous voulez que Charlotte, Valérie et Fanny- les miss Edenred qui s'occupent notamment du blog- gagnent une soirée "initiation paléo", rendez-vous sur le blog d'Ideal Meal, ici - clic- et répondez à mon enquête... Il y a, pour vous aussi qui y répondez, de beaux cadeaux à la clef !

    La recette du sandwich gagnant du concours se trouve ici (clic).

    Si vous avez besoin d'être stimulés pour arriver à vous organiser en cuisine, notamment pour faire vous-même votre repas de midi à emporter, je donne un  cours de cuisine "organisation de ma semaine santé" le 26 février prochain. Tous les renseignements ici (clic).

  • Panna cotta à la crème de marron, dessert paléo

    Pannacotta marrons.jpg

     

    Quand je reçois, pour le moment, mes idées de desserts sont très influencées par mon plan alimentaire paléo actuel. Et franchement, quand je craque pour un farineux, je préfère une bonne tartine de pain complet au levain à un gâteau de Savoie ou autre au chocolat. Donc, pour les desserts, je reste  à l'affût des bonnes idées compatibles avec le plan paléo !

     

    Ce qui me permet de me régaler avec mes invités, hop, ni vu ni connu (il suffit de ne pas manger la kletskoppen qui garnit cette délicieuse panna cotta- une fois le dessert en bouche, franchement, on l'oublie).

     

    De la crème fraîche crue, des châtaignes moulinées au jazz max (j'en ai fait une réserve cette automne au surgélateur, sinon, Danival fait une purée délicieuse en bio) et un peu de sucre, c'est une vraie tuerie !

     

    Pour ceux/celles qui s'étonnent de l'ajout de crème fraîche dans un plan paléo, c'est permis ! Mark Sisson est un des apôtres de ce que l'on appelle " le plan paléo primal". Cela autorise (dans les limites de votre tolérance personnelle ) l'ajout de produits laitiers crus, provenant de bêtes nourries au pré, bio et locaux si possible. Saviez vous que la vitamine K2 est indispensable à l'absorption du calcium et se trouve notamment dans le yaourt et le kéfir ?

     

    Panna Cotta marrons

     

    Pour 6 petits pots +/- 120ml

     

    Préparation : 10 minutes.

     

    Cuisson : 10 minutes.

     

     

     

    Ingrédients 

     

     

    50cl de crème liquide

     

    250g de crème de marrons vanillée bio Danival

     

    4gr d’agar agar

     

     

     

    Comment faire

     

     

     

    Dans une casserole, versez la crème liquide avec l’agar agar. Dès qu'elle arrive à ébullition, comptez 30” et  retirez-la du feu. Incorporez au fouet la crème de marrons.

     

     

     

    Versez la crème dans les petits pots. Laissez refroidir à température ambiante puis réfrigérez quelques heures voire une nuit entière avec de déguster.

     

     

    Vous avez, vous aussi, envie de vous reconnecter profondément à vos cellules, et de savoir, vous-même,  ce qu'il est bon pour vous de manger ? Je vous prends par la main pendant 3 ou 4 mois, étape par étape, petit pas par petit pas, pour vous amener vers le mieux être par l'alimentation. Profitez de mon offre de janvier pour vous donner cette chance, afin d'ancrer vos nouvelles habitudes alimentaires définitivement ! voir ici (clic). Vous pouvez aussi directement me demander les documents à remplir pour notre entretien (clic).

     

     

  • Idée petit déjeuner paléo: "porridge" sans céréales

     

    idée paléo, paleo,petit-déjeuner paléo, porridge paléo

    Depuis presque dix ans, j'ai découvert qu'il est indispensable de manger sage et salé le matin.

    En effet, manger du sucre dès le matin (et en grande quantité) met le pancréas au travail (il doit libérer de l'insuline pour absorber le sucre ingéré) et amorce le cycle infernal de la glycémie instable. Les coups de pompe et les compulsions sucrées se succèdent. Même si on arrive à ne pas céder aux bonbons et biscuits en journée (en s'aidant de café, de thé ou de c*Light...) , bien souvent la fin de l'après-midi signe la reddition au sucre ! Et on craque pour une crasse sucrée sur le chemin du retour, ou à la maison...en s'en voulant, en plus!

    La recette ci dessous est spécialement dédiée à Sophie, qui connait bien ce cercle vicieux,  persévère chaque jour pour le quitter et  pour retrouver le calme d'un cerveau détaché des compulsions sucrées. Je lui ai conseillé de manger salé le matin, et de suivre les principes d'un plan alimentaire paléo.

    Pour ma part, j'ai remplacé mes tartines de confiture  (même maison et avec très peu de sucre par des tartines au fromage ou au jambon. Progressivement, au fil de mes expérimentations, je suis passée à d'autres types de petits déjeuners: les crêpes, la crème budwig, la soupe, le bouillon de poulet, les restes du souper d'hier soir, les oeufs au plat.... Mes hypoglycémies habituelles sont devenues un lointain souvenir...Depuis que je suis passée au plan alimentaire "paléo", je décline tout sans céréales, simplement... Simple pour moi, mais pas pour tout le monde. Avec la version du porridge que je vous propose ci-dessous, il y  a un double avantage: très peu de sucre,  et pas de céréales !

    Cette recette ravira donc particulièrement  ceux et celles qui doivent faire la transition en douceur d'une alimentation matinale très sucrée à la version salée paléo !

    Porridge paléo au potimarron et au tahin

    Ingrédients (pour 1 personne avec un très grand appétit)

    240 gr de potimarron ou butternut, cuit.
    10gr de coco râpée
    40gr de tahin (pâte de sésame) blanc ou complet
    1/2 càc de cannelle
    120ml d'eau chaude
    1càc d'extrait de vanille

    (facultatif: 1 càc rase de miel ou de sirop d'érable)

    Pour  terminer : 15 gr de beurre cru salé, quelques raisins secs et des graines de sésame.

    Comment faire

    Mixer le potimarron, le tahin, la coco, la cannelle, la vanille, le miel et l'eau chaude ensemble. Réchauffer le tout à température désirée, en remuant souvent. Servir, rajouter un morceau de beurre et les raisins secs, ainsi que les graines de sésame.

    Vous pouvez parfaitement préparer ce plat à l'avance, et le réchauffer au dernier moment. Ou comment gagner du temps le matin ;-)

     

    Besoin de nouvelles recettes pour vous stimuler à prendre soin de votre santé tout en mangeant savoureusement ? Venez à mon prochain cours de cuisine "les bases du fait maison" (le 20 février 2014) ou "l'organisation de ma semaine santé" (le 26 février 2014). Retrouvez toutes les infos ici (clic).

    Besoin que je vous prenne par la main pour une aide personnalisée, au niveau des aliments qui vont vous faire du bien, au niveau de votre organisation cuisine ou menu ? Vous êtes très motivé(e) à changer, mais vous ne savez pas comment atteindre votre objectif ? Voyez mon offre de coaching individuel (clic).

     

  • Muffin végétarien & paléo aux graines de tournesol germées

    muffins, tournesol, graines germées,

    Même si j'adore la viande, j'aime découvrir de nouvelles recettes végétariennes, et surtout celles compatibles avec le mode paléo auquel je me tiens désormais depuis quelques mois. En effet, pour des raisons de digestibilité, j'évite (tout à fait pour ma part, ou partiellement pour les tenants d'un plan paléo à 80%) les lectines contenues dans les céréales et les légumineuses. Ces lectines sont des protéines assez agressives pour l'intestin, qui, une fois dans l'organisme  peuvent causer inflammations et désordres divers. Les graines, oléagineuses et les algues constituent donc la réserve de protéines végétales à la disposition des foodeurs paléo. Je vous avais déjà proposé cette recette de caviar aux graines de tournesol germées. Sur la même base (du beurre de tournesol aux graines germées maison, réalisé grâce au jazz max) je vous propose cette variation, cuite au four, et dont le goût est vraiment proche des fallafels.

    Keftas aux graines de tournesol germées et aux épices et sauce libanaise (recette paléo et végétarienne)

    Ingrédients

    85g de graines de tournesol germées (trempées min.6h dans l'eau, puis rincées et égouttées) 30g
 càs de purée d’amandes
    70 gr de carottes râpées
    
1 càs de mélange d’épices (
    2càs cumin, 2 càs coriandre, 1/2 càs paprika, 5 piments oiseau, 1càc fenouil moulu)
    
1 càs de tamari

    1 càs de flocons de sarrasin (ou quinoa, ou riz)
    
1 gousse d’ail

    Sel
    poivre
    
1 œuf

    Pour la sauce libanaise

    2càs de purée de sésame ou Tahin
    10 cl Yaourt ou d’eau

    Jus de citron (1/2 citron)

    1 gousse d’ail hachée fin

    Sel

     

    Comment faire
    Passez tous les ingrédients  au jazz max (sauf l’œuf) ou mixer les ingrédients au robot ou mixeur plongeur. 
Mélanger ensuite l’œuf, et rectifier l’assaisonnement.
    Cuire au four, soit dans des moules en silicone (j'ai choisi des moules à muffins), soit sur du papier cuisson, en petites cuillerées aplaties, à 180°, durant 15 à 20’.


    Mélanger tous les ingrédients de la sauce  dans un bol , à la fourchette. A mixer s’il reste  des morceaux. Si la sauce est trop épaisse, l’allonger avec de l’eau.


    Ces  "muffins" peuvent se manger en repas froid, réchauffées rapidement à la poêle, en collation… Dans une salade, pour la lunchbox de midi, du goûter, ou une pitta, comme un fallafel (je vous conseille alors d'en faire des boulettes plus petites avec 2 cuillères, et de les cuire sur une feuille de papier cuisson.

    Envie d'avoir plus de recettes, de trucs, de raisons pour lesquelles se mettre à ce fameux plan paléo ? Venez suivre mon cycle "Paléo pour les jules" (entendez les débutants) en 3 cours ! Cela vous permet de suivre sans difficulté ce plan durant deux mois et de  faire un "reset". On remet les compteurs à zéros. Un vrai coup de jeune . Cliquez sur ce lien pour connaître les dates de mes prochains cours de cuisine "Paléo pour les jules" à Bruxelles

    (un nouveau cycle commencera en mars! réservez déjà votre place!!!)

     

    Pour un suivi personnalisé ( plans alimentaires: paléo, "décrocher des sucres", "nouvelle flore", "mes nerfs en paix", avec vos préférences alimentaires) selon vos faiblesses organiques propres, je vous propose un coaching ici (CliC)

     

     

  • Obèse et en bonne santé: qu'en pensez-vous ?

    maigrir à tout prix pour être mieux, un cul de sac ?
    Longtemps, j'ai eu la croyance  qu'en éliminant mes kilos ,
    j'éliminerais tous les autres côtés désagréables de mon existence. Un jour, j'ai décidé que ma bonne santé et mon énergie étaient mon bien le plus précieux, plus précieux qu'une taille 40.


    Selon l'Indice de Masse Corporelle (savez-vous que cela a été inventé par un belge, Adolphe Quételet, fondateur de la statistique moderne ? ) je suis "modérément obèse".
    Modérément obèse, mais obèse tout de même. Depuis 1997, l'OMC a défini cet indice Quételet  (IMC ou BMI en anglais) comme un standard permettant d'évaluer les risques liés au surpoids chez l'adulte. Et tant pis si l'on ne tient compte ni du fait que la personne soit petite ou grande (cela fait une différence, on observé les opposants à cette classification très peu nuancée), ni de la proportion de masse osseuse, grasse et musculaire (le muscle pèse plus lourd que le gras).

    Et vous, avez-vous déjà calculé votre index ? Un médecin ou vous-même en avez tiré des conclusions ? (sur le nombre de kilos à perdre, par exemple ? )

    Avez-vous déjà commencé (et terminé ?)  "un régime"... pour perdre vos kilos en trop ? Les avez-vous repris depuis ? Vivez-vous d'autres maux ? digestion difficile ou douloureuse, fatigue chronique, épuisement chronique, fibromyalgie, diabète, burn out, moral en berne, angoisses, tocs ? Et en plus de tout cela, vous vous sentez gros(se) ou gonflé(e), car les ballonnements  contribuent à vous donner une sensation inconfortable, qui empire au fil des repas ingérés  et de la journée ?

    Vous pensez peut-être que tout cela est à mettre uniquement sur ces satanés kilos en trop, et donc, pour vous débarrasser de vos symptômes, de vos malaises, ou pour alléger votre traitement médical, vous misez sur une diète minceur, et avez décidé (comme moi, un certain 1er janvier 2002) d'éliminer ce surpoids.

    Or, je vous parle de ce fameux index, car Le Soir du 10/01/14 titrait sur l'obésité, remettant en cause le paradigme "obèse = en mauvaise santé".

    Une étude scientifique finlandaise vient de prouver que cette assertion n'est pas toujours vraie. Les recherches menées sur des couples de vrais jumeaux avec une différence de poids (en moyenne 17kg) ont montré que la moitié des plus gros d'entre eux avaient des paramètres sanguins normaux, et similaires  à celle de leur jumeau plus maigre. Autrement dit, leur "surpoids" ou leur "obésité" ne changeait rien à leur bonne santé. Voire plus: "Chez les sujets obèses en bonne santé, il y a aussi bien moins de réactions inflammatoires chroniques que chez les autres patients obèses", note Jussi Naukkarinen, auteur de l'étude. A l' université d'Ottawa, le chercheur Jean-Philippe Chaput souligne que "il existe des obèses en bonne santé, et qui ne vieillissent pas plus mal que des personnes de poids normal ; nous en voyons tous dans les consultations spécialisées" et  " Pourquoi vouloir à tout prix faire maigrir une personne en surpoids qui va physiquement et psychologiquement bien ?"

    Voilà qui va j'espère rassurer ceux et celles d'entre vous qui affichent des formes généreuses ou un enrobage douillet tout en affichant bon sommeil, bonne digestion, bonne forme physique, bon moral et bonne estime de soi. Ne changez rien ! Les chercheurs ont remarqué à propos de ces obèses "sains" qu''ils "sont certes en surpoids mais ont une activité physique régulière, une alimentation équilibrée, une bonne gestion du stress et dorment assez". Les kilos en trop ne sont donc pas toujours un indice de mauvaise santé, ni d'existence chaotique.

    En tout cas, pour ma part, je me sens très bien, énergique, normalement fatiguée après une journée de travail,  avec un bon moral, et une capacité à assumer tranquillement ma différence de "ligne".

    Et si votre surpoids n'était que le symptôme d'une mauvaise hygiène de vie globale, et non pas l'origine ? Pour tous ceux et celles qui veulent améliorer leur santé, venir à bout des mauvaises digestions (et de la dysbiose), de leur constipation, de leur fatigue ou épuisement chronique, de leur burn out, de leur fibromyalgie... je vous conseille ceci:  prenez en compte les 4 piliers de la santé: Respiration, sommeil suffisant dans un environnement propice, oxygénation, alimentation adaptée à votre profil organique profond, et gestion des émotions . 

    En prenant en compte ces 4 piliers, votre corps va apprendre à jubiler de nouveau et vos cellules pétaraderont de nouveau comme de petits moteurs à explosion (de joie) ! Vos malaises, douleurs, gonflements abdominaux et autres petits maux diminueront progressivement.

    Et les kilos s'en iront tout seuls (ou pas).

    Mais vous aurez gagné le plus important. Et à ce moment là, vous en serez persuadé(e)s, et vous ficherez bien de vos formes pas conformes ;-)

     

    Dans le cadre de vos bonnes résolutions santé, d'ailleurs, réservez déjà les cours de cuisine de l'année prochaine, dont le programme se trouve sur cette page, car les cours se remplissent très vite!


    Si c'est pour se faire aider de manière individuelle, c'est aussi très efficace. Voyez mes offres de coaching santé sur cette page ici, et envoyez moi un mail pour me demander le mini bilan gratuit! Ce sera un pas décisif pour reprendre en main votre santé!

    Enfin, pour les bruxelloises et bruxellois, retenez cette date: samedi 25 janvier 2014. Car je vous réserve un magnifique CADEAU !

    Une séance gratuite avec 3 experts pour vous aider à intégrer ces piliers de la santé dans votre vie. Tous les renseignements ICI (clic).