La cure anti-fatigue de Taty, est-ce vraiment pour moi ?

 

cure détox, cure anti-fatigue, anti-fatigue, fatigue chronique, burn out

Bientôt dans les kiosques: la dernière détox à la mode (vous avez remarqué, le mot "régime" est devenu tabou! ), eh oui, le printemps arrive tôt cette année!

 

Tous les magazines vous donneront leur recette ou celles des «stars», ou celle de la dernière clinique à la mode!  Voire même, certains vous conseilleront de jeûner à la tisane! Mais pourtant il y a mieux, car avec la cure anti-fatigue de Taty vous n’aurez pas faim ! Mais comme tout changement d’habitudes alimentaire, cela demandera un peu d’effort. Mais bon, pendant 5, 10 ou 15 jours, c’est possible, non ? J’ai fait pour la première fois cette cure un jour du printemps 2005. J’ai été tellement bluffée, (et l’amie avec qui je l’ai partagée durant ces vacances là aussi) que je n’ai eu de cesse de la recommander à tous depuis. J’ai organisé des séminaires et des semaines de cure, cuisiné et observé beaucoup de curistes depuis!

 

 

«C’est une cure « détox » ! Passage obligé pour qui veut rétablir un terrain qui a défailli à la suite d’excès, pâtissant de l’une ou l’autre pathologie d’encrassage moderne. Elle draine la pollution environnementale (métaux lourds, résidus chimiques, etc.). Elle en contre les effets sur la physiologie humaine, tout en rechargeant l’organisme en nutriments essentiels.

 

C’est avec ces courtes cures de saison qu’une personne bien portante améliorera sa qualité de vie et son potentiel vital tout en protégeant son patrimoine de santé. Ce type de cure équilibre la chimie profonde du corps et peut restaurer un intestin affaibli. C’est aussi une variante d’éviction, qui permet d’identifier rapidement une hypersensibilité alimentaire.

 

Malgré son titre, cette cure ne convient pas aux victimes de fibromyalgie, candidose, épuisement chronique, tous ces syndromes qui ne sont que des mots pour qualifier une panne organique généralisée. Il y a un programme spécifique qui est réservé à ces « fatiguées » qui aimerait tant lutter contre celle-ci».

 

Mon avis: si vous êtes dans ce cas : fatigue chronique, burn out, fibromyalgie, minceur «limite» (c’est-à-dire vous ne pouvez pas vous permettre de perdre un kg), OU que depuis plusieurs mois, (voire plusieurs années) vous évitez déjà le gluten, les laitages, mangez végétarien, n’essayez pas de suivre la cure telle quelle.  

 

Adaptez pour vous: mangez riz et quinoa à volonté à  tous les repas, doublez les doses de protéines, d’acides gras saturés comme le beurre cru. Faites-vous en plus (oui même, et peut-être surtout  pour les personnes végétariennes ou quasi ) du bouillon de poulet pour bénéficier de protéines que vous n’absorbez peut-être pas bien.Protéinez vos jus frais avec un jaune d’oeuf cru, plus une cuillère à soupe d’huile.

 

Si vous ne digérez pas ou supportez pas les graisses, il vous manque sans doute des enzymes adaptées, et un autre plan alimentaire vous sera bénéfique. Prenez contact avec moi pour un coaching santé, (ici, clic) ou testez sur vous-mêmes d’autre options. Mais prenez soin de vous!

 

Besoin d'un coup de pouce concret pour commencer votre cure ? Programmez la dès le lendemain de notre cours de cuisine "cure anti-fatigue" du mercredi 19 mars 2014 (je vous donne la liste des courses à l'avance, si vous êtes inscrits) -clic, ici- . Comme cela, pas d'excuse ! Nous ferons et goûterons ensemble la crème budwig, un excellent curry aux lentilles, et vous aurez toutes les explications, ainsi que le petit ebook que j'ai réalisé et déjà diffusé à certains d'entre vous...

 

 

 

 

Commentaires

  • Bonjour je vous suis avec grand intèrèt sur votre blog j'aurai vraiment aimer aller plus loin avec vous J'habite a coté d'aix en provence venez vous quelquefois y donner des formations,?

    Par avance je vous remercie
    lalitha

  • Bonjour Lalitha

    Ce n'est pas encore prévu ;-)
    Cependant pour un suivi individuel, je travaille aussi sur skype!
    voir www.catherine-piette.be
    Cordialement,

    Catherine

  • Bonjour,

    Je suis votre blog régulièrement. Cet article m'intéresse tout particulièrement, car vous évoquez des adaptations nécessaires pour certains profils de personnes, dans lesquels je me reconnais : sorte de panne généralisée, notamment en ce qui concerne la fatigue et la "minceur limite". C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai du stopper jusqu'à présent chacun de mes essais pour suivre les approches de Taty, tous s'étant soldés par une perte de poids que je ne peux me permettre. Je n'en suis pourtant pas à tenter une cure, j'aimerais simplement trouver l'alimentation qui me convient au quotidien ! Ma question est la suivante : les adaptations que vous évoquez sont-elles également valables hors période de cure, au quotidien ?

  • Bonjour Olina

    Au quotidien, vous avez besoin d'aliments de première qualité, de beaucoup de protéines animales de bonne provenance, (oeufs bio, fromage frais au lait cru, poulet, boeuf, porc, canard, agneau). Le beurre cru et les graisses végétales crues sont aussi indispensables! Effectivement, l'adaptation ci-dessus pourrait vous convenir... Faites un essai de quelques jours, vous verrez directement si cela vous convient, au niveau du poids. Pour la fatigue, ce qui est aussi extraordinaire, c'est le repos, couchée sur votre canapé. Au moins 2 x par jour 1 heure, le we et les autres jours si possible (si pas, au moins 20 à 60' en rentrant! Pendre soin de soi avant de se dévouer pour les autres c'est une priorité. Cordialement, Catherine

  • Merci beaucoup pour vos conseils, qui m'ouvrent une nouvelle piste. Quand vous dîtes "beaucoup" de protéines animales, comment quantifier ce "beaucoup" ? On entend tellement de choses sur ces dernières...

  • Bonjour Olina,

    Vous êtes fatiguée et de minceur limite ? Prenez au minimum 50gr de protéines. Ce ne sont pas 50gr de viande. Par exemple 3 œufs apportent (+/-) 15gr de protéines. Prenez le plus de protéines animales le matin (cad au moins 20 ou 25gr, soit ce qu'il y a dans 100 à 120gr de viande de boeuf). Ces viandes seront choisies provenant de bêtes en bio ou élevées à l'ancienne, sans médoc, vaccinations excessives, antibio, mangeant et broutant naturellement. Vous ne connaîtrez aucun souci. Lorsque vous aurez retrouvé votre énergie, vous pourrez vous tourner vers plus de protéines végétales et moins de protéines.

Les commentaires sont fermés.