Terrine légère de poulet & petits légumes

 

Terrine légère au poulet

J'ai eu envie de cette terrine en lisant le livre de Sonia Ezgulian "Ma cuisine astucieuse pour enchanter le quotidien"... C'est une de ces recettes géniales pour faire un sort aux restes !

La cuisine des restes, ce n'est pas seulement de l'économie ménagère, de l'astuce en barre, mais c'est aussi du bon sens:  la manière intelligente de manger et faire manger des morceaux de viande moins appétissants, mais tellement nutritifs !

En faisant quelques recherches pour ce billet (car le résultat me faisait penser au Potjesvleesh nordiste que je ramène de mes virées à Bray-Dunes et à West-Vleeteren), je me suis aperçue que cette manière de présenter de la viande (mélangée avec des légumes, coupée plus ou moins finement, avec plus ou moins de vinaigre, et bien pressée) est présente partout dans le monde. Ici à Bruxelles, le Kip Kap ou la tête pressée permet de valoriser toute la chair de la tête de cochon (jusqu'à la langue). Quand on sait que les meilleurs morceaux, les plus riches en acides aminés de valeur pour nos petites cellules affamées sont ceux que l'on nomme "bas", ou abats et que les pointures les plus pointues en nutrition aujourd'hui nous conseillent de manger  l'animal complet (du nez à la queue) !  Olé, faisons une ode au Kip Kap de qualité !

Pour ceux qui n'aiment pas le cochon, et les pressés (cette préparation est vraiment super rapide, une fois que vous avez fait votre bouillon, comme ici - clic- ),  pour les amoureux du poulet, voici une terrine géniale. En plus, cela vous permet d'utiliser vos restes de légumes cuits, chouette !

Terrine légère de poulet  & petits légumes

Ingrédients

150gr de poulet désossé après le bouillon
150gr de légumes cuits (ici des carottes et des courgettes, cuites à la vapeur)
300 ml de bouillon
2 c à s de gélatine en poudre 
Le zeste d'un  citron
Sel, muscade, poivre, coriandre moulue

Comment faire

Chauffez le bouillon. Délayez la gélatine en poudre comme indiqué sur le paquet, ainsi que 1 càc de sel, un peu de muscade, quelques tours de poivre et 1/2 c à c de coriandre (N'ayez pas peur de bien assaisonner, car quand c'est  mangé froid, ça a besoin de l'être plus).

Lorsque la gélatine a fondu dans le liquide,  versez le sur le poulet et les légumes, mélangés dans un récipient démoulable (pour ma part, c'était un weck à terrine, mais cela peut être une petite terrine rectangle, un moule à cake chemisé de film alimentaire). Mettez le va au frigo, bien pressé par un poids (un bocal plein, par exemple) avec un film dessous. 

Le lendemain, démoulez, et coupez (la gelée n'est pas très forte, ici, donc, ça se tranche grossièrement), et dégustez avec de la moutarde (ou des cornichons), du pain grillé, des toasts ou des tranches de concombre (le grand classique paléo en été).

 

J'ai eu l'occasion d'interviewer Sonia Ezgulian, nous la retrouverons à la rentrée pour vous parler de sa cuisine, comment elle se motive et que vous conseille-t-elle pour vous aider à vous mettre à cuisiner ?  

En attendant, jetez-vous sur mes astuces personnelles, dans ce petit guide indispensable pour reprendre les rênes de sa vie: "S'organiser en cuisine pour respirer". Doublé du guide "S'organiser pour des enfants et des ados sereins" vous aurez tous les outils et les leviers afin de vous améliorer ! 

 

 

 

Commentaires

  • Chouette idée cette terrine !

  • avec moutarde et cornichons pour moi s'il te plait, j'adore !!
    bisous

Les commentaires sont fermés.