Mon journal "Au régime un jour sur deux": ma journée sans (presque) manger


Depuis que je teste la méthode "Au régime un jour sur deux", je reste souple sur la manière. Effectivement, on peut manger normalement un jour sur deux, (et alterner comme ça ) ou simplement décider de manger normalement le week-end, 2 jours de suite, et alternativement, de  manger beaucoup moins les lundi, mercredi et vendredi, par exemple. Cependant, je vous avoue

que les invitations chez des amis ou au restaurant ne tombent pas toujours les jours "B"( comme je les appelle, cad les jours où je mange moins). C'est pour cela que je reste souple.

C'est une méthode qui ré apprend à notre corps à "sentir" quand nous avons envie de manger, et qui déprogramme aussi la peur de privation logée dans notre cerveau limbique. C'est mental au début... car nous nous disons "allez, je supporte cette faim ou envie aujourd'hui, car demain, je sais que je pourrai manger tout ce qui me fait envie". Le plus beau de la chose, c'est que le lendemain, finalement,  c'est le corps qui parle "oh finalement, je n'ai plus très faim" . Dans ce cas, la solution pour manger toute sa ration alimentaire et ne pas retomber dans... les privations entrecoupées de compulsions, c'est de choisir des aliments très gras (ressourçants, bien sûr). Et donc, petit à petit, je redécouvre la satiété, la faim, l'appétit, le vrai. J'apprends que mon corps se passe très bien de nourriture de temps en temps !

Donc, aujourd'hui !

7h10 Lever 
7h20 Dans la cuisine. Je range la vaisselle d'hier soir mise à sécher. Je fais chauffer l'eau pour ma première tasse de thé. Pas envie de café aujourd'hui. J'écris mes pages du matin en sirotant mes premières gorgées.
7h50 Discussion avec ma grande fille, en examen. Elle mange ses tartines fromage confiture, ce sont les examens, de la douceur et du sucré ;-)
8h10 Je jette un oeil sur Le Soir (les grands titres), je checke ma liste de choses à faire avant 9h.
8h40 Deuxième tasse de thé. Mon ordi charge dans la cuisine, donc, j'y suis toujours, mais j'aime bien cette pièce. Suis pas tentée, mais ça peut m'arriver de "rater" mon jour B dès le matin (et d'avoir faim, ou envie de manger. Dans ces cas là, je mange, attentive à ma faim... et je décide que mon jour B reprendra le surlendemain).
9h Je bosse - pas faim
10h Je bosse - pas faim
11h30 Ma fille m'appelle; est-ce que je peux venir manger avec deux potes ? Je mets l'eau à chauffer pour des pâtes, je rallonge la soupe (tomates & potimarron) avec une boîte de tomates concassées, je ramasse la viande sur la carcasse d'un poulet bouilli (j'en ramasse un tout petit morceau au passage, oh mioum). Je coupe 2 tranches de lard fumé en tous petits morceaux, et je coupe les morceaux de poulet. D'abord les lardons dans la poêle, je les fais fondre, puis je rajoute le poulet, et ensuite le tout dans la soupe rallongée. Et hop, une bolo. Je sors le parmesan. (le tout pendant un coup de téléphone professionnel).

12h Je mange un bol de soupe de tomates (sauvée avant la customisation en bolo) à la petite cuillère. Hmmmm, c'est chaud ça fait du bien. 
12 h30 Je bosse.
13h15 Je vais nettoyer la cuisine, et remange un demi hareng avec du citron. Et je me fais une eau chaude citron et gingembre.
14h Je file à la poste à vélo. Un peu d'air et d'exercice. Mais je ne conseille pas de faire un gros exercice de 1h (jogging, pilates) avant de manger, le sport donne faim, oui.
14h35 De retour de la poste (et du supermarché pour du papier toilette) je ne me sens pas très bien au niveau de l'estomac. Est-ce la tomate, le hareng, le citron chaud avec le gingembre ? Un des 3 en tous les cas. Facile, quand on mange peu, je remarque que je suis plus attentive à mes sensibilités. Bof, pour l'énergie, aujourd'hui, on repassera.Je m'installe dans le canapé pour un peu de travail couchée.

17h Définitivement, c'est le hareng qui ne passe pas. Donc... pour le moment, plus de hareng.Tisane à la rose pour soigner mon estomac pas top. C'est surtout le chaud qui fait du bien, de l'eau chaude toute seule serait aussi top.

18h Là, j'ai vraiment faim; mais comme d'habitude en fin de journée de jeune, j'ai envie de quelque chose de frais et d'un peu sucré. Donc, je me prend un yaourt entier avec une cuillère à café de sirop d'érable. Miam, ça passe tout seul.

19h l'heure d'un bon bain chaud, avec un peu de sel d'epsom ou d'huiles essentielles (que je mélange à un peu de bain douche neutre au creux de ma main). J'adore lire dans le bain. Ma fille et mon homme se débrouillent pour souper, avec les restes dans le frigo.

20h30 Une boisson chaude, yannoh + cacao + cannelle; un de mes petits trucs (encore meilleur avec une cuillère à café de miel, mais ça dépend de ce que l'on s'est accordé dans la journée, et puis, on n'est pas à 50kcal près). Ouh là, là, les jambes étendues dans le canapé, je sirote ma boisson en répondant aux commentaires sur FB ou sur le blog.

22h Au dodo... 

Voulez-vous connaître la suite ? C'est ici, clic !

 

 

 

Commentaires

  • Bonjour Catherine,
    Cela doit faire plus ou moins deux mois que je t'ai rencontrée afin d'établir mon profil et suivre tes conseils alimentaires.
    Et quel bilan positif! J'ai une énergie débordante, une peau en pleine forme, un ventre plat et cerise sur le gâteau, j'ai perdu du poid :-) Adieu peau sèche, adieu ballonnement, adieu coup de pompe!! A travers tes conseils, j'ai pris goût à une nourriture saine, souvent locale et surtout équilibrée.
    Bref, ce petit message pour te dire merci!
    Laure

  • @Laure, Waouw, quel chemin tu as parcouru, vraiment je te félicite ! Tu es vraiment extraordinaire ! Je suis heureuse d'avoir été une balise sur ton chemin personnel de santé :-)

Les commentaires sont fermés.