La méthode "Au régime un jour sur deux"


Toutes ces années, beaucoup d’entre nous ont essayé et réessayé sans succès la même clef pour ouvrir la même serrure. Je veux parler de la serrure de la minceur durable. Pour mincir, nous avions appris que la clef c’était : faire un régime hypocalorique (tout le temps) et faire plus d’exercice.

Or, ça ne fonctionne pas sur la longueur (sauf exception). Le poids perdu est repris (avec un bonus de quelques kilos), et le sport donne faim … ou déplait.

Depuis 8 mois, je teste une nouvelle clef qui fonctionne et

qui repose sur une manière de "séquencer" sa prise alimentaire, ce qui permet de mincir durablement, et sans frustrations (voir le post "l'année où mon métabolisme est reparti") C'est ce que j'appelle la méthode "Au régime un jour sur deux".

Impatient (e) ? Découvrez  cette méthode ici !

Pourquoi ça marche ? Parce que le métabolisme basal est relancé, et permet, enfin de « brûler » ses réserves. Effectivement, lorsque l’on prive au long terme un organisme de nourriture (suffisante) , le métabolisme ralentit, pour protéger les organes vitaux. Ce ralentissement entraine de la frilosité et de la constipation, la reprise de poids, et diminue fortement l'impact d'un nouveau régime hypocalorique (l'effet yoyo...) . Avec la méthode « Au régime un jour sur deux » inspirée des travaux de Krista Varady et des recherches de Taty,  vous mangez très peu un  jour sur deux, et l’autre, vous mangez normalement – de bonnes nourritures ressourçantes, bien entendu- ce qui relance le processus normal.

La manière de faire est donc simplissime. Un jour, vous mangez très peu, environ le quart de votre ration habituelle ; arrosé d’eau plate, pétillante ou citronnée, de café, thé ou tisanes) - en fonction de votre organisme. Le jour suivant, vous mangez la ration normale d’une femme / d’un homme « qui ne regarde pas à se restreindre ». Quelle joie de ne pas être frustré(e)… Puisque le lendemain on « peut » manger. Même du dessert et un verre de vin…

Voici pour vous un exercice* , intéressant surtout si vous pensez que vous ne pouvez plus vous priver de nourriture car vous avez déjà fait trop de régimes dans votre vie. Prêt(e) ?

  1. Prévoyez d’emportez demain votre petit déjeuner (thermos, mug à couvercle, boîte à tartines ou boîte étanche selon ce que vous avez l'habitude de manger).
  2. A l’heure habituelle, buvez votre boisson favorite (sans sucre), et observez votre faim. Avez-vous faim, très très faim, vous sentez-vous faible ou non ?
  3. Suivant votre état et vos possibilités, attendez un peu avant de manger ; mangez soit 15’, soit 30’, soit 60’ plus tard. (La première fois, je n’ai pu retarder mon petit déjeuner que de 60’  seulement, et il m’a fallu 10 jours pour arriver à le retarder de 5 heures ).
  4. Buvez beaucoup à petites gorgées, régulièrement.
  5. Sachez et expérimentez sur vous-même que le ressenti de faim, l’envie de manger sont des états passagers, et que pour désagréables qu’ils soient, ils ne durent pas
  6. Et voilà : en moins de deux semaines vous pourrez ainsi facilement arriver à vous passer de petit déjeuner,un jour sur deux. En contrôlant ces jours là les quantités de votre premier et de votre deuxième repas, (une collation légère) vous êtes « Au régime un jour sur deux »  et vous mincissez durablement !  Sans frustrations !

Cliquez ici pour découvrir "Au régime un jour sur deux" en images

* Cet exercice et cette méthode ne sont pas pour vous si : vous connaissez des TCA, êtes diabétique de type 1, malade en traitement, en médication chronique, ou si vous êtes enceinte ou allaitante (contactez moi dans ce cas si la méthode vous intéresse).

Commentaires

  • intéressant ...

Les commentaires sont fermés.