Vos 8 questions cruciales à propos du petit-déjeuner

petit-déjeuner, catherine piette

 

Décidément, le sujet du petit-déjeuner vous passionne : vous nous avez posé  (à Aline Verheyen et à moi) 422 questions ! (334 contributeurs, des mails, des commentaires sur FB et sur le blog, ainsi que sur notre formulaire de réponses).

Vous trouverez dans cet article les réponses à vos 8 questions les plus cruciales sur le premier repas de la journée

1. Dois-je vraiment prendre un petit déjeuner si je n’ai pas faim au lever?

Ça dépend de votre activité, de votre tempérament, de votre capacité à pouvoir manger un vrai repas équilibré quand vous aurez faim (la plupart du temps entre 15’ et 3 heures après votre lever) ! 
Prévoyez un petit déjeuner à emporter, pour ne pas craquer sur le café/coca et les croissants en chemin. Pensez à une version liquide, qui parfois passera mieux, (même sur le lieu de travail) et qui vous apportera, grâce à sa composition, tous les nutriments nécessaires à une matinée pleine de peps !

Certaines personnes se trouveront mieux de ne pas manger du tout, et adopteront le rythme de 2 repas (11h, 16 ou 17h) qui leur conviendra parfaitement.
Il est très important de s’écouter réellement. Et chacun est différent !
Comment savoir ce qui est bon pour vous si vous avez l’impression que votre corps ne vous dit rien ? La faim est un indicateur intéressant. Mangez seulement quand vous avez faim. Comme ça, vous respectez les signaux de votre corps.

 

2. Je fais moi-même ma confiture avec les fruits bio du jardin, très peu sucrée de surcroit… J’ai envie de pouvoir encore en manger le matin ! Or, je lis partout qu’on doit manger salé le matin ?

Si vous n’avez aucun symptôme de glycémie instable, ni de syndrome métabolique (dont la bouée à la taille est souvent le symptôme), peut-être faites-vous partie de ces 25% de personnes qui métabolisent adéquatement les sucres. Nous vous conseillons tout de même de glisser progressivement vers le salé, de temps à autres, comme l’english breakfast (par exemple) : œufs, bacon, champignons ou autre légume cuit, beurre au lait cru, en plus d’une ou deux tartines de pain complet (grillé ou non). Et gardez vous un morceau de pain pour accueillir la confiture en dessert ! Sachez que dès que vous mangez des glucides (tout ce qui est pain, céréales, ou confiture par exemple) cela « lance » l’usine à insuline qu’est le pancréas, et cela peut déclencher le cycle de la glycémie instable. Si vous en êtes victime : abandonnez pour un temps tout sucre le matin et passez par une phase de petits déjeuners salés, à base de légumes (comme une soupe) et de protéines (œufs, fromages, légumineuses, viande, poisson), de sorte que vous calmiez le jeu et récupériez de l’énergie, et de la sérénité.

3. Comment faire pour remplacer les céréales au chocolat que mes enfants adorent ? 

Ne les remplacez pas !  Proposez les en dessert ! Commencez par servir des œufs sur le plat, ou à la coque, du beurre au lait cru,  du fromage et du saumon fumé, et des tartines, par exemple, le samedi et le dimanche, en terminant par un tout petit bol de céréales au lait (comme dessert ). Par la suite, proposez régulièrement un repas du matin salé (il y a l’embarras du choix, et nous vous proposons quelques recettes sympas pour faire la transition entre salé et le sucré) et gardez le « sucré » … pour la fin. Progressivement, vos enfants s’en détacheront, voire déclineront quand ils n’auront plus faim. Proposez les « seulement en vacances », pour ne pas trop les frustrer, ou « seulement chez Mamy ». N’oubliez pas, pour vous simplifier la vie : un reste de quiche maison aux poireaux de la veille au soir peut faire un petit déjeuner parfait !

4. Quelle boisson prendre le matin, qui donne du tonus sans irriter le tube digestif ? 

Sujet sensible ! Observation de soi-même requise pour cet élément liquide, souvent indispensable, parfois sujet à addiction: café ou thé contiennent beaucoup de substances intéressantes, des polyphénols, par exemple. Ils peuvent être protecteurs du coeur, et contribuer à la ligne de défense "anti-oxydants" de l'organisme. Cependant, il y a un bémol. Café non bio, moulu depuis perpète, ou contenu dans de minuscules dosettes non recyclables agrémenté d'on ne sait quelles doses d'additifs (pour la mousse, le goût ou autre chose), ou brisures de thé arrosé de pesticides,  en sachets blanchis au chlore, que choisissez-vous ? C'est évident que la qualité des aliments (et composants de nos boissons) a fort à voir avec leurs qualité anti-oxydantes, et aussi avec les maux d'estomac et autres dérangements intestinaux. A vous de choisir. Si vous n'êtes ni thé ou café, peut-être serez-vous tenté par le chaï (thés des indiens à base de cannelle et gingembre), par des succédanés de café (à base d'orge, de glands et de chicorée) ou par la simple eau chaude des chinois. Amateur de boissons "énergisantes", essayez le maté, ou le gingembre en tranches infusé dans l'eau chaude. Le citron, aussi, mélangé à de l'eau tiède, donne de l'énergie grâce à la vitamine C qu'il contient. 

5. Puis-je boire du jus de fruits maison, fait avec mes pommes du jardin, ou des oranges bio ?

Je déconseille de boire du jus de fruits pur, car il s'agit d'une véritable bombe de sucre pour l'organisme. Que ce soit le matin ou à un autre moment de la journée, c'est clairement à déconseiller: trop de fructose, trop peu de fibres, trop de travail pour le foie. Vous pouvez tenter un fruit en jus le matin, accompagné de son quadruple en légumes...Pour rendre fun un jus de légumes, c'est parfait! 

6. Manger du beurre et des œufs le matin, c’est impossible, j’ai trop de cholestérol 

Le cholestérol alimentaire a été officiellement blanchi !* Ce n'est pas lui qui est responsable du cholestérol que l'on retrouve dans les artères et qui est accusé de causer les maladies cardio-vasculaires. Le sujet est vaste et sensible, et je vous conseille la lecture de "Le mythe du cholestérol, de Bowden et SInatra, aux éditions Marabout, afin de connaître mieux les 4 vrais méchants de l'histoire des infarctus: Sucre, Stress, Oxydation et Inflammation. Mangez du beurre cru fermier de qualité "ancestrale" et des oeufs de poulent qui courent et picorent, et vous obtiendrez en prime des omégas 3 naturellement équilibrés et PROTECTEURS.

7. J’adore le mélange de banane écrasée, avec de l’huile de colza et des graines, et plein d’autres fruits en morceaux, cependant avec plus de deux fruits, cela me donne le brûlant, comment faire pour que ça passe mieux ?

Pour certaines personnes, ce type de petit-déjeuner est à proscrire. Lorsque l'on a des douleurs à la suite de l'ingestion d'un aliment, c'est l'aliment qu'il faut éviter, de manière permanente ou plus généralement, de manière moins intensive. Certains de mes clients adorent tellement cette panade (très popularisée par les tenants de l'alimentation crue) qu'ils cherchent par tous les moyens de réduire les douleurs digestives, la prise de poids ou l'acidité gastrique causées par leur petit-déjeuner chéri, sauf arrêter, et manger autre chose !
Je conseille ce (délicieux) dessert vers 16h ou 17h, ou exceptionnellement, le week-end, en fin de brunch. M'enfin, comme dirait Gaston Lagaffe. Quand ça ne passe pas, faut pas insister ! Arrêter de vous faire mal. C'est votre corps qui a raison. Les douleurs, c'est le cri du corps... 
A qui cela convient alors ? Aux personnes qui n'en souffrent pas (après l'avoir mangé), à celles dont le pancréas est en bonne forme (pas de glycémie instable), à celles qui ne sont pas frileuses, à celles qui vivent dans les pays chauds, ou en été... De temps en temps !

8. Il y a-t-il de mauvaises associations à éviter ? 

Les aliments, choisis bruts, de bonne qualité - cultivés en bio ou cultivés sans engrais, provenant d'animaux élevés sans antibiotiques, et nourris selon leur physiologie, cuisinés par vous en grande partie et servis dans des proportions équilibrées - devraient tous vous convenir. A vous de déterminer à quelle fréquence et en quelle quantité:  votre corps, par son manque d'énergie, sa digestion hasardeuse et ses douleurs diverses sera votre baromètre le plus sûr concernant ces associations. Chacun étant différent, il est évident que certaines personnes métaboliseront mieux les céréales, les laitages ou les protéines. En alimentation, il n'y a que du "sur mesure"... Et vous êtes la personne la mieux placée pour découvrir et tester ce qui vous convient le mieux.

 

http://www.24recettespourchanger.com/

 

 

 

 

 * lire l'article de Frédéric Soumois 

Commentaires

  • Le petit est déjeuner est très important pour entamer la journée. Mes conseils pour garder une bonne silhouette, dès le réveil, il faut charger l'organisme en protéines : un œuf coque ou brouillé ou une tranche de saumon fumé, ou deux tranches de blanc de poulet (pas de jambon ni de fromage, tous deux trop salés), ou un fromage blanc. On y associe des protéines végétales complètes, type céréales ou des galettes suédoises riches en fibres, nappées d’une fine couche de beurre non salé...

Les commentaires sont fermés.