Changement de petit-déjeuner: le témoignage d'Aline (et d'autres...)

 

kaboompics.com_White mug with Break word.jpg

Aline Verheyen (naturopathe) s’est révoltée lorsque le diagnostic de fatigue chronique et de fibromyalgie lui a été donné. Non, elle ne se résignerait pas à accepter une vie amoindrie. Oui, elle chercherait jusqu’à ce qu’elle trouve le chemin de la guérison. Elle m'autorise ici à reprendre son témoignage, déjà paru sur son blog.

"Adolescente, je lisais les informations nutritionnelles dans les magazines et sur les boîtes de céréales (ça m’intéressait déjà!) et j’étais persuadée que c’était ce que tout le monde devait faire.

Je regardais les publicités de Nutella & co et j’étais certaine de me faire du bien. Et puis c’était tellement bon…

Pourtant, j’aurais dû me rendre à l’évidence. J’avais la nausée dès le matin, j’étais perpétuellement constipée, je tombais de temps en temps dans les pommes, je mourais de faim avant 10h, j’avais envie de sucré toute la journée, … Je me sentais faible et j’avais des vertiges.

A cette époque-là, je n’imaginais pas que le petit-déjeuner pouvait jouer un rôle aussi important dans mon énergie et mon dynamisme, dans mon pouvoir de concentration et de mémorisation, dans mon humeur.

Je ne m’écoutais pas, je suivais aveuglément les recommandations officielles. Je ne savais pas encore que je réagissais très fort aux additifs, au gluten, au lactose, au sucre, à l’acide citrique… Je ne savais pas qu’une douceur dès le matin m’entraînerait dans le cercle vicieux de l’hypoglycémie chronique.

Le passage au petit-déjeuner sage

En me formant au profilage nutritionnel de Taty Lauwers, j’ai pris conscience de l’importance de manger des protéines et du bon gras pour démarrer la journée de manière équilibrée pour moi.

J’ai appris à écouter mes tripes, à prêter attention à ma vraie faim, et les nausées ont disparu. En passant au salé, je n’avais plus faim jusqu’au repas de midi, et les fantasmes recouverts de chocolat se sont envolés de la brume matinale. Je pouvais me concentrer bien mieux sur les tâches du jour et mon esprit est devenu beaucoup plus clair.

Un atout santé majeur

Aussi bien dans mon parcours de guérison personnel que dans la transformation que vivent mes clients, adopter le petit-déjeuner adapté à notre profil nutritionnel personnel, est déterminant. Je le constate au quotidien. En tant que professionnelle, si je ne devais donner qu’un seul conseil nutritionnel, je vous dirais de focaliser vos efforts sur le changement de petit-déjeuner, car je sais à quel point il fera effet boule de neige sur le reste des repas. C’est aussi plus facile de ne pas essayer de bousculer toutes vos habitudes en même temps. Un petit pas à la fois: le secret de changements durables."

Quand à Superman

(en devenir), il nous régale ici, (clic) avec son retour au petit-déjeuner salé : « Mon petit déjeuner était constitué de céréales, et j’avais des fringales à toute heure. Maintenant, je prends du thé au beurre le matin et si j’ai faim, ce sont des œufs, du bacon, des patates douces rissolées. J’ai de l’énergie parfois jusque tard dans l’après-midi, sans coup de pompe ! Le bénéfice principal d’un tel petit déjeuner, c’est une autre relation à la sensation de faim. Cela donne une meilleure humeur. Dès que j’ouvre la porte aux glucides, j’ouvre la porte aux compulsions sucrées. » Le tout est d'y retomber le moins souvent possible.

Murielle, elle, nous confie: 

« Au fait, mon changement de petit déjeuner ça marche bien ! Le salé me donne une meilleure énergie, entre autres car je ne pense pas à ce que je pourrais grignoter, à aller le chercher, puis à me fâcher avec moi-même que je l’ai fait. Par contre, hier j’ai pris un petit-déjeuner sucré et ça a été la catastrophe : rage de sucreries en fin de journée, alors qu’œufs, bacon, ou autres choses salées n’ont pas du tout cet effet. »

 

http://www.24recettespourchanger.com/

Commentaires

  • c'est exactement ça, une douceur dès le matin et c'est l'hypoglycémie chronique !!!!!!!! elle met des mots sur ce que j'ai ressenti pendant des années sans pouvoir faire autrement, à part ne pas manger qui était la solution que j'avais de mieux tellement j'avais peur de ce qui allait suivre si j'osais mangé du nutella ou de la confiture le matin
    depuis j'ai appris et j'ai viré tout ça, trop toxique pour moi, j'ai du mal à croire que ça convient à plein de gens d'ailleurs
    bisous !! et merci pour les témoignages

Les commentaires sont fermés.