Paléo - Page 5

  • Mignardises patate douce & orange confite, paléo, sans gluten et sans lait

    Fondant patate douce.jpg

    D'après une recette de Valérie Cupillard

     Le nombre d'enfants allergiques explose me confiaient l'autre jour deux responsables de crèche, lors d'une de nos formations "cantine durable" à l'IBGE. Je remarque cela aussi lors de mes cours de cuisine santé, ou les séances de coaching. Cela devient difficile, pour une maman ou un papa, de faire la cuisine pour tout le monde en un seul repas, tant les allergies et/ou aversions sont un casse-tête.Ma fille n'a pas connu d'allergie alimentaire, heureusement, mais trouver des astuces pour faire manger autre chose que des pâtes et des tartines passait bien souvent par le...légume déguisé.

    Ce petit gâteau tout mignon, tout fondant est une adaptation d'une recette d'une spécialiste de la cuisine pour allergiques.... Elle contient en même temps peu de sucre. Pour encore diminuer celui-ci, vous pouvez remplacer les oranges confites par des zestes d'orange (un focus sur les "bons" sucres dans ce billet-clic-)

    J'ai fait déguster cette recette lors de notre dernier cours de cuisine "bases de la cuisine santé" Thème "Tout sur le sucre"... Et toutes les autres recettes de desserts contenaient des légumes ;-)

    MIGNARDISE PATATE DOUCE & ORANGE CONFITE

    INGREDIENTS

     2 grosses patates douces (500gr)
    90 g de sucre rapadura, sucre de coco ou sucre de canne habituel
    8 gouttes he orange
    3 œufs
    2 càs d’écorces d’oranges conftes (ou zeste d'orange)
    3 càs de raisins secs
    Vanille (j'utilise de la vanille bio en poudre Cook)

     
    COMMENT FAIRE

     Épluchez (et ôtez les bouts s’ils sont fibreux) et coupez les patates douces en morceaux. Faites les cuire à la vapeur. Mixez avec le sucre. Ajoutez l’he d’orange, les œufs, les dés d’écorces d’orange confites et les raisins secs,  ½ càc de vanille (grains). Versez cette pâte bien mélangée dans des moules à mini-financier. Placez au four à Thermostat 7 (210°) pendant 15 à 18 minutes (vérifiez la cuisson, tous les fours ne donnent pas le même type de chaleur).

     

    Des renseignements sur mes prochains cours de cuisine, ici, clic. En cuisine santé nous abordons les propriétés des aliments, des recettes pour rendre tout délicieux (ce n'est pas parce que c'est sain que c'est triste! ), pour cuisiner vite et bien, pour cuire sans nuire, et pour gérer frigo, placard courses et menus dans la bonne humeur. Regardez aussi le prochain cycle de cuisine paléo qui commence le 26 mars 2014 !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Rillettes de maquereau à la moutarde et aux algues (paléo)

    Rillette de maquereau.jpg

    Pour moi, la convivialité et le plaisir qui entourent la cuisine sont très importants. J'essaye que chaque cours de cuisine soit non seulement la transmission pédagogique de la matière que j'ai préparée à l'intention des participants, mais aussi une soirée agréable et détendue. Alors nous commençons par un apéro ! J'accueille tout le monde avec une boisson (jus frais de légumes, jus de pommes chaud aux épices, ginger twist (clic), et une tartinade maison. Chacun, de cette manière peut se restaurer avant de commencer, sans pour autant mourir de faim en cuisinant !  Lors de notre dernier cours "Paléo" nous avons dégusté ces délicieuses "rillettes", dont voici la recette.

    Rillettes de maquereau à la moutarde et aux algues

    Ingrédients

    1 boîte de filets de maquereau à la moutarde (113g) Phare d'Eckmühl
    100gr de fromage blanc de la ferme Grodent
    50gr de caviar d'algues (clic)

    Comment faire

    Mélangez les ingrédients à la fourchette. Versez dans un joli plat, et servez sur des tranches de radis, de betterave jaune, rouge, de daikon, de concombre, etc. ou... de pain, si vous n'êtes pas en cure paléo !

    Cette recette simplissime est une recette dite "de placard". En effet, en fonction de ce que vous aimez avoir à servir "en dépannage", vous pouvez stocker des provisions dans votre placard en prévision d'apéros "surprise" ou de coup de sonnette d'amis imprévus ! J'ai toujours adoré avoir des produits "spéciaux" dans mes armoires (c'est de famille, je pense) mais encore faut-il avoir le réflexe de les sortir au bon moment. En faire une liste avec des déclinaisons possible, c'est le mieux.


    Vous ne savez pas comment établir cette liste ? Comment gérer votre placard et votre frigo ? Votre liste de courses ? Comment faire des menus ? Comment s'avancer le week-end ? C'est tout cela dont nous parlerons dans le cours du mercredi 26 février 2014: "Organisation de ma cuisine santé !" (clic ici pour tous les renseignements, et sur les autres cours de cuisine ) Il reste 2 places pour ce cours, écrivez moi directement pour réserver ici (clic). 

     

     

     

  • Paléo 100%: une cure détox qui convient à tout le monde ?

     

    Galettes paléo au céleri rave.jpg

    Galette de légumes paléo: un recette du prochain livre de Taty... Bientôt sur ce blog!

    La cure paléo 100% est une excellente cure détox ! Je l’ai expérimenté moi-même, entre juillet et décembre 2013 (voir ici, clic). La plupart d’entre nous en tirons beaucoup de bénéfices (voir ici, clic). Cependant, comme toute « cure », (qui vient du latin cura, qui veut dire soin), celle-ci est  à pratiquer  avec  intelligence et sens de l’observation.

     

    Voici les 3 cures paléo, selon les différents  chercheurs et vulgarisateurs de cette diète.

     

    -       Paléo : Légumes, graisses crues, protéines animales, oléagineuses, fruits

     

    -       Primal : Légumes, graisses crues, protéines animales, oléagineuses, fruits, + produits laitiers crus

     

    -       Archévore : Légumes, graisses crues, protéines animales, oléagineuses, fruits, + produits laitiers crus, + riz et pommes de terre, le soir.

     

    Tous les aliments de votre cure « paléo » seront d’excellente source : bio, ou sans engrais chimiques, à l’ancienne, provenant de bêtes nourries à l’herbe dehors, bruts, etc. Ce n’est pas seulement une posture (« moi je mange bio »), mais c’est la condition sine qua non pour se sentir mieux, nourri véritablement jusqu’au cœur de notre cellule (le moteur énergétique, la mitochondrie), et surtout pour qu’une série de  processus chimiques, enzymatiques et énergétiques se remettent en route (ou fonctionnent mieux) dans notre organisme. 

    Notre corps est une merveilleuse machine complexe. Je ne pourrais pas vous en expliquer le fonctionnement (je n’ai pas fait médecine). Mais ce que j’ai expérimenté sur moi-même, c’est  qu’une alimentation « ressourçante »,  donne véritablement accès à  la source de l’énergie et passe par des achats d’aliments de cette qualité.

     

    Et comme dans tout plan alimentaire (on se trouve alors là dans une diète à long terme), il convient de ressentir pour soi-même les effets de tel ou tel aliment (même bio et de première qualité), et d’en valider leur consommation régulière (ou occasionnelle).

     

    La coco sous forme de graisse, de crème, de noix déshydratée râpée ou de farine  est excellente, notamment pour ses précieux apports « anti champignons » (l’acide laurique est antimicrobien et antifongique). Elle est très valorisée en cuisine paléo car sous forme râpée ou en farine, elle permet de remplacer la farine de blé pour plusieurs préparations. J’adore son goût, et informée de ses propriétés, j’y suis allée à cœur joie, me servant même de cette précieuse graisse en adjuvant dans le café certains matins (je n'en bois qu'une fois par semaine environ).

     

    Eh bien, trop c’est trop… Lorsque j’ai fait des réactions en plaque rouge en dessous des bras, j’étais très étonnée. Il m’a fallu une introspection de quelques jours avant de mettre le doigt sur la graisse de coco, et de me souvenir du chapitre « Coco » dans « Pour qui sonne le gras » de Taty Lauwers.  Soyons souples et à l’affût de nos réactions, tel est le message que je m’efforce de délivrer, ainsi que je l’ai appris par Taty lors de mes formations.

     

    Suppression de la coco, disparition des plaques rouges, puis réintroduction de graisse, crème, farine ou coco râpée selon les cas une fois ou deux par semaine maxi, et plus aucun désagréments depuis. Merci les plaques rouges de m’avoir indiqué que quelque chose était en trop dans mon alimentation !

     

    Cette cure paléo convient-elle à tous, finalement ? Oui, pour un mois certainement. A condition de ne se priver d’aucune catégorie d’aliments (ni de graisses, ni de glucides) sous prétexte de recherche de la minceur ! Sur le long terme, suivre cette cure  80% du temps me paraît un excellent compromis avec les obligations sociales et festives de chacun (et promis, cela ne fait pas grossir. Parfois, même, on s'affine...).

     

    Envie de faire une cure détox paléo ce printemps ? Venez suivre le cycle de 3 cours de cuisine Paléo qui vous permettra de faire cette cure à 80 ou 100% dès le premier cours. Ce cours est fait en petit comité (6 à 8 personnes maxi) afin que chacun puisse être suivi efficacement. Après 2 mois, vous aurez acquis des réflexes paléo, serez capable de remettre en place de petites cures ponctuelles en cas de besoin et  disposerez d’un catalogue de recettes  à tester même en famille !  Ce cours commencera le mercredi 26 mars, tous les renseignements ici  (Clic)

     

    Besoin d’être coaché individuellement, pas à pas, pour une cure détox paléo, détox anti-fatigue, problème de dysbiose intestinale, de diabète, de glycémie instable, de burn out, de fatigue chronique, de fibromyalgie ?  J’établis votre profil alimentaire, et ensemble, nous voyons comment changer petit à petit, votre menu, vos habitudes d’achat, et votre organisation selon vos besoins et ceux de votre famille. Voyez ma proposition pour vous faire évoluer en quelques rendez-vous, ici (clic).

     

     

     

     

     

     

     

  • Tartare d'algues: végé équilibré... et paléo.

    Tartare d'algues.jpg

     

    En 1995, enceinte de ma fille, j'avais décidé de ne plus manger que de la viande bio, ou de bêtes élevées à l'herbe et paissant naturellement, soignées et nourries à l'ancienne (en tout cas, que je n'achèterais plus que cela, à de rares exceptions près). Presque 20 ans plus tard, j'en suis toujours là, me félicitant au gré des crises sanitaires portées à la connaissance du public (je n'ose même pas imaginer ce qui n'est pas porté à notre connaissance) de cette décision.

    Je ne suis pas Crésus, et ce choix a évidemment pesé sur la composition de mes menus au niveau protéines. Les légumineuses (lentilles, pois cassés, haricots blancs, rouges, azukis, pois chiches) ont été au menu, les œufs (de poules qui courent et picorent), les morceaux moins chers (épaule grasse, appelée spiringue en Belgique,  ragoût, plates côtes, haché, poulet entier, foie de poulet, saucisses, boudins sont au menu le plus souvent).


    Beaucoup de personnes assistant à mes cours de cuisine me demandent comment équilibrer harmonieusement leurs menus végétariens.

    En végétarien équilibré, on peut aussi jouer avec les graines (comme ici avec ce caviar ou les muffins végés aux graines de tournesol ); avec le fromage au lait cru, bien sûr, et avec les algues.

     

    Un conseil donné à mon dernier cours de cuisine végétarienne: pour une assiette équilibrée,  ne surchargez pas trop en céréales (100gr), variez les, (riz, blé, couscous, boulghour, sarrasin, millet, épeautre, quinoa)  ne vous fatiguez pas à faire plus de 2 légumes différents (un cuit, une crudité) et une protéine (1 œuf, 40gr de fromage, 100gr de lentilles, 40gr d'algues), ainsi que des bonnes graisses crues (ne boudez pas le beurre cru, indispensable comme on l'a vu ici) en bonne quantité.

    Ce tartare d'algue est très parfumé et très riche en minéraux, ainsi qu'en protéines. Il se garde très bien, avec de l'huile d'olive au frigo pour 4 semaines au moins.

    Tartare d'algues

    Ingrédients

    30 g de haricots de mer (ou hijiki)
    20 g d'algues déshydratées(Dulce et Nori)
    2 petits cornichons
    1 cuillère à soupe de câpres
    1 échalote
    1/2 gousse d'ail
    1/2 citron  + zestes de citron
    huile d'olive 
    Ume su
    Sauce tamari

    Comment faire
     

    Placez les algues dans un récipient d'eau et laissez-les se réhydrater 2 minutes.
    Pelez et émincez finement l'ail et les échalotes. Hachez les cornichons, les câpres, les haricots de mer ainsi que les algues. Mêlez le tout dans un bol.
    Préparez l'assaisonnement en mélangeant l'huile avec le jus de citron, la sauce tamari et l’ume su. Ajoutez l'assaisonnement dans le bol et mélangez avec le reste de la préparation.

    Servez avec des crackers, des tranches de radis noir, des feuilles de chicons, des tranches de concombre...

    Astuce: Servez le mélangé à des crevettes, des morceaux de poisson fumé dans un demi avocat.

     

    Dans mes cours de cuisine, je veille aussi à donner des trucs et astuces pour se faciliter la vie. Nous abordons à chaque fois un thème différent. Dans le prochain cours (ce jeudi 13/02), j'aborde la question du sucre.

    Vous êtes addict au sucre ? Vous souhaitez en savoir plus sur les sucres, comment  les diminuer, plus réaliser quelques bonnes recettes de cookies, brownies, fondant tout en faisant manger des carottes, panais, patates douces et autres betteraves rouges à vos convives (et c'est délicieux, croyez moi)... Ce cours aura lieu jeudi 13/02 à 19h à Boitsfort (Clic pour m'envoyer un mail)

    Les thèmes de mes prochains cours de cuisine:

    20/02 " Fait maison" et

    26/02 "Organisation de ma semaine santé".

    (Clic pour m'envoyer un mail)

     

  • Pancakes au butternut & variantes, version paléo ou classique

     

     

     

    Pancakes de Céleri Rave.jpg

    Une alternative intéressante aux tartines pour le passage à l'alimentation paléo

     

    Lorsque j'ai commencé à suivre les principes de paléo, cela faisait longtemps que je mangeais un vrai repas salé le matin (comme des restes de celui du soir de la veille). Du coup, éliminer un ingrédient (les céréales) de ce repas n'a pas été un problème. Plus tard, lorsque j'ai élargi ma plage alimentaire au riz et aux pommes de terre (en petite portion, et cela uniquement le soir) cela n'a rien changé à mes habitudes le matin. Lorsque, lors de mes coaching santé,  je prône le salé à ce moment de la journée, mes menus étonnent, voire suscitent une moue un peu dégoutée; comment puis-je manger un reste de curry de poulet et de légumes si tôt matin ? Je vous assure qu'il s'agit d'une habitude (culturelle, qui plus est; les 3/4 de la population mondiale mangeant salé le matin). Soit, alors, je dégaine alors ma recette de pancakes; et celle-ci est spécialement dédiée à Stéphanie G. qui a la motivation pour changer de petit déjeuner mais qui a besoin d'un petit tremplin!

    Ces pancakes constituent un substitut au pain, et la recette au butternut (vous pouvez aussi utiliser du potimarron) est naturellement sucrée! Mais aucun sucre ajouté dedans: elle convient pour les diabétiques et personnes à glycémie instable.

    Trop fatigué(e) pour cuisiner, burn out, et fatigue chronique: avez-vous déjà pensé à demander qu'on cuisine pour vous, contre rétribution, vos recettes avec vos ingrédients ? Une personne qui vient chez vous travailler à nettoyer et mettre de l'ordre peut aussi passer du temps à cuisiner pour vous. C'est plus important encore qu'un salon bien rangé et du linge repassé!

     

    Pancakes au butternut

     

    Ingrédients

     

    125g de butternut cuit, mixé
    3 œufs
    20 gr de graisse de palme fondue
    1 càc d’épices spéculoos
    1 / 2 càc de sel
    30g de poudre de protéine de riz, de farine d'amande
    ¼ de càc de bicarbonate de soude

     

    Comment faire

     

    Mettre le butternut, la protéine de riz, le bicarbonate, la poudre à spéculoos, la graisse de palme fondue et les œufs (dans cet ordre) dans le bol. Tout mixer ensemble, jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Faire chauffer la poêle plus graisse, et cuire de petits pancakes (3/4 cm maxi).

     

    Variante: utiliser 125gr de céléri rave à la place du butternut, et un càc de curry à la place des épices spéculoos.

     

    Lors de mes coaching santé, j'établis avec la personne concernée ses besoins alimentaires du moment (il faut parfois passer par une cure paléo, parfois c'est d'une autre cure qu'il s'agit! je ne conseille pas à tout le monde de manger paléo... car je fais du sur-mesure!)... Ensuite, je l'aide à propos de ses menus, ses recettes, ses courses, et nous établissons un programme "marche par marche". Car  tous motivés que nous soyons,  nous ne pouvons franchir tout un escalier de nouvelle habitudes à la fois!

    Nous irons donc marche par marche et à chaque marche, nous ferons un petit point, (15-20' ou plus, suivant besoin, oralement en face à face, par téléphone, ou skype) afin de définir l'objectif de la marche suivante, et ainsi de suite. 

    Voilà pourquoi, avec un premier entretien de 60' puis 3 heures de coaching dans mon "Pack 4 heures" (avec 6 marches ou plus) garantissent de vrais et durables changements dans vos habitudes. J'ai prolongé cette offre jusqu'au 15 février.

    Pour encore plus de renseignements clic.

     

     

     

     

     

  • Panna cotta à la crème de marron, dessert paléo

    Pannacotta marrons.jpg

     

    Quand je reçois, pour le moment, mes idées de desserts sont très influencées par mon plan alimentaire paléo actuel. Et franchement, quand je craque pour un farineux, je préfère une bonne tartine de pain complet au levain à un gâteau de Savoie ou autre au chocolat. Donc, pour les desserts, je reste  à l'affût des bonnes idées compatibles avec le plan paléo !

     

    Ce qui me permet de me régaler avec mes invités, hop, ni vu ni connu (il suffit de ne pas manger la kletskoppen qui garnit cette délicieuse panna cotta- une fois le dessert en bouche, franchement, on l'oublie).

     

    De la crème fraîche crue, des châtaignes moulinées au jazz max (j'en ai fait une réserve cette automne au surgélateur, sinon, Danival fait une purée délicieuse en bio) et un peu de sucre, c'est une vraie tuerie !

     

    Pour ceux/celles qui s'étonnent de l'ajout de crème fraîche dans un plan paléo, c'est permis ! Mark Sisson est un des apôtres de ce que l'on appelle " le plan paléo primal". Cela autorise (dans les limites de votre tolérance personnelle ) l'ajout de produits laitiers crus, provenant de bêtes nourries au pré, bio et locaux si possible. Saviez vous que la vitamine K2 est indispensable à l'absorption du calcium et se trouve notamment dans le yaourt et le kéfir ?

     

    Panna Cotta marrons

     

    Pour 6 petits pots +/- 120ml

     

    Préparation : 10 minutes.

     

    Cuisson : 10 minutes.

     

     

     

    Ingrédients 

     

     

    50cl de crème liquide

     

    250g de crème de marrons vanillée bio Danival

     

    4gr d’agar agar

     

     

     

    Comment faire

     

     

     

    Dans une casserole, versez la crème liquide avec l’agar agar. Dès qu'elle arrive à ébullition, comptez 30” et  retirez-la du feu. Incorporez au fouet la crème de marrons.

     

     

     

    Versez la crème dans les petits pots. Laissez refroidir à température ambiante puis réfrigérez quelques heures voire une nuit entière avec de déguster.

     

     

    Vous avez, vous aussi, envie de vous reconnecter profondément à vos cellules, et de savoir, vous-même,  ce qu'il est bon pour vous de manger ? Je vous prends par la main pendant 3 ou 4 mois, étape par étape, petit pas par petit pas, pour vous amener vers le mieux être par l'alimentation. Profitez de mon offre de janvier pour vous donner cette chance, afin d'ancrer vos nouvelles habitudes alimentaires définitivement ! voir ici (clic). Vous pouvez aussi directement me demander les documents à remplir pour notre entretien (clic).

     

     

  • Idée petit déjeuner paléo: "porridge" sans céréales

     

    idée paléo, paleo,petit-déjeuner paléo, porridge paléo

    Depuis presque dix ans, j'ai découvert qu'il est indispensable de manger sage et salé le matin.

    En effet, manger du sucre dès le matin (et en grande quantité) met le pancréas au travail (il doit libérer de l'insuline pour absorber le sucre ingéré) et amorce le cycle infernal de la glycémie instable. Les coups de pompe et les compulsions sucrées se succèdent. Même si on arrive à ne pas céder aux bonbons et biscuits en journée (en s'aidant de café, de thé ou de c*Light...) , bien souvent la fin de l'après-midi signe la reddition au sucre ! Et on craque pour une crasse sucrée sur le chemin du retour, ou à la maison...en s'en voulant, en plus!

    La recette ci dessous est spécialement dédiée à Sophie, qui connait bien ce cercle vicieux,  persévère chaque jour pour le quitter et  pour retrouver le calme d'un cerveau détaché des compulsions sucrées. Je lui ai conseillé de manger salé le matin, et de suivre les principes d'un plan alimentaire paléo.

    Pour ma part, j'ai remplacé mes tartines de confiture  (même maison et avec très peu de sucre par des tartines au fromage ou au jambon. Progressivement, au fil de mes expérimentations, je suis passée à d'autres types de petits déjeuners: les crêpes, la crème budwig, la soupe, le bouillon de poulet, les restes du souper d'hier soir, les oeufs au plat.... Mes hypoglycémies habituelles sont devenues un lointain souvenir...Depuis que je suis passée au plan alimentaire "paléo", je décline tout sans céréales, simplement... Simple pour moi, mais pas pour tout le monde. Avec la version du porridge que je vous propose ci-dessous, il y  a un double avantage: très peu de sucre,  et pas de céréales !

    Cette recette ravira donc particulièrement  ceux et celles qui doivent faire la transition en douceur d'une alimentation matinale très sucrée à la version salée paléo !

    Porridge paléo au potimarron et au tahin

    Ingrédients (pour 1 personne avec un très grand appétit)

    240 gr de potimarron ou butternut, cuit.
    10gr de coco râpée
    40gr de tahin (pâte de sésame) blanc ou complet
    1/2 càc de cannelle
    120ml d'eau chaude
    1càc d'extrait de vanille

    (facultatif: 1 càc rase de miel ou de sirop d'érable)

    Pour  terminer : 15 gr de beurre cru salé, quelques raisins secs et des graines de sésame.

    Comment faire

    Mixer le potimarron, le tahin, la coco, la cannelle, la vanille, le miel et l'eau chaude ensemble. Réchauffer le tout à température désirée, en remuant souvent. Servir, rajouter un morceau de beurre et les raisins secs, ainsi que les graines de sésame.

    Vous pouvez parfaitement préparer ce plat à l'avance, et le réchauffer au dernier moment. Ou comment gagner du temps le matin ;-)

     

    Besoin de nouvelles recettes pour vous stimuler à prendre soin de votre santé tout en mangeant savoureusement ? Venez à mon prochain cours de cuisine "les bases du fait maison" (le 20 février 2014) ou "l'organisation de ma semaine santé" (le 26 février 2014). Retrouvez toutes les infos ici (clic).

    Besoin que je vous prenne par la main pour une aide personnalisée, au niveau des aliments qui vont vous faire du bien, au niveau de votre organisation cuisine ou menu ? Vous êtes très motivé(e) à changer, mais vous ne savez pas comment atteindre votre objectif ? Voyez mon offre de coaching individuel (clic).