Spécial Végés - Page 3

  • Terrine champignons & olives

    Pâté végétal champignons olives.jpg

    Rien ne m'embête plus que de devoir jeter des aliments ! D'ailleurs, je dois me surveiller, car j'ai tendance à mettre au congélateur ce que je ne peux me résoudre à jeter. Je ne congèle pas, dans ce cas,  seulement  un reste d'aliments (mal utilisé ou mal acheté) mais aussi ma culpabilité. Et bien souvent, ce que j'ai congelé dans ces conditions n'est pas utilisé, et je dois quand même le jeter, après avoir dépensé beaucoup d'argent pour le garder à moins 18°.

    Néanmoins, un aliment que j'arrive à bien gérer c'est le pain. Quand on l'achète ou on le fait bio et complet, il dure longtemps. Pour absorber les surplus ou les oublis, le congélo est pratique. Mais au cas où vraiment il en reste, j'aime bien faire cette terrine. Elle est vraiment bluffante.

    Terrine aux champignons et aux olives

    Ingrédients (pour 4 personnes)

     

    150 gr pain légèrement humidifié et mixé
    135gr champignons cuits (ou autre reste de légumes
    1 oignon
    1 gousses d'ail haché
    50 gr d'olives vertes coupées en morceaux
    1 oeuf
    50gr de flocons d’avoine
    1 càs d'huile d’olives
    1 càc herbes de provence
    1 càc cumin en poudre
    Sel

    Comment faire

    Faire revenir oignons et champignons émincés dans l’huile.
    Pendant ce temps, ajouter au pain mixé les herbes et les épices, l’œuf, ensuite les flocons et les olives. Terminer par les oignons et les champignons.

    Cuire au four préchauffé à 150° pendant 1h. Laisser refroidir une journée ou une nuit avant de consommer.

    Et vous, vous faites quoi, habituellement avec le pain qui reste ? Et vous en reste-t-il seulement ? Quel autre aliment jetez-vous le plus souvent ? Comment gérez-vous vos restes, vos achats de trop ? Laissez vos commentaires ci-dessous !

    Acheter selon les justes proportions, et utiliser les restes alimentaires sont deux piliers de l'économie domestique. C'était une matière enseignée autrefois. Maintenant, si vous êtes un jeune ou une jeune cuisinière qui décidez de vous lancer dans la cuisine maison, qui va vous aider ? Le guide "S'organiser en cuisine pour respirer"  vous évite de patauger, de faire des erreurs et de vous décourager! Découvrez des extraits, et comment télécharger cet E-book ici (clic).

     

  • Confit d'aubergines aux oignons

    Confit aubergines.jpg

    Personne d'autre que moi n'aime les aubergines à la maison. Donc de temps en temps, je me gâte (et tout le plat sera pour moi). C'est tout simple, mais j'aime tellement ça que je me suis dis que je pouvais bien partager, non ?
    En fait, je me suis rendue compte que quand je suis "obligée" de cuisiner utile (y compris pour respecter les goûts de la majorité), je perds un peu du plaisir à cela...Et concilier plaisir, cuisine de tous les jours, équilibre et goûts des enfants (plus ceux du partenaire...) j'y arrive, mais c'est un vrai challenge, qui prend beaucoup d'énergie! 

    Confit d'aubergines aux oignons

    Ingrédients (Pour 2 personnes)

    1 aubergine
    1 oignon
    1 gousse d’ail (ou plus selon goût)
    Huile d'olive
    Sel
    Poivre 

    Comment faire :

    Couper l’aubergine en cubes. Epluchez et émincez l'oignon, ainsi que la gousse d'ail. Mettez de l'huile à chauffer (au moins 5 càs) dans une casserole et faites y revenir l'oignon, et une fois qu'il est translucide, mettez y les cubes d'aubergine et l'ail. Cuisez à tout petit feu durant 30 à 45'. Les aubergines doivent être molles, confites, il n'est normalement pas nécessaire d'ajouter de l'eau. Pour que les aubergines soient bien cuites, remuez de temps en temps pendant la cuisson. Ajouter sel et poivre à la fin de la cuisson.

    Pour réconcilier plaisir et utilité, goûts enfantins et parents gourmets, pour articuler l'anticipation et l'improvisation, pour trouver sa motivation, relâcher les freins... Je vous invite à un séminaire d'une journée, très concret, en cuisine et autour de la table. TOUS LES RENSEIGNEMENTS ICI, pour ENFIN OSER s'organiser en CUISINE, pour RESPIRER. 

    Ps: avez-vous vu ? on parle de l'E-book "S'organiser en cuisine" sur le blog d'Ideal Meal...

     

     

  • 5 bonnes raisons de détester les légumineuses

    Haricots blancs à tremper.jpg

    Les légumineuses font peur...

     

    1. Les légumineuses  je ne sais pas ce que c'est.
    2. Les légumineuses, je ne sais pas comment  les préparer.
    3. Les légumineuses, ça me fait péter.
    4. Les légumineuses, ça me fait grossir.
    5. Les légumineuses, je ne sais pas avec quoi les servir.

     

    1. Les légumineuses  je ne sais pas ce que c'est.

    Les légumineuses sont une famille de plantes à fleurs. Les pois cassés, les pois chiches, les lentilles, les haricots, les fèves, les arachides font partie des légumineuses (on dit aussi légume sec). Ces légumes sont  riches en protéines (autant que l'oeuf, ou un morceau de steak), ce qui en fait une bonne source végétale. Beaucoup moins chères que la viande de bonne qualité, manger des légumineuses de temps à autre vous permettra de vous offrir de la viande bio ! Elles sont également riches en fibres et en minéraux.

    2. Les légumineuses, je ne sais pas comment  les préparer.

          Vous pouvez les acheter en bocal, déjà cuites, mais vous économiserez beaucoup moins. Achetez les déshydratés, et trempez les vous-même avant cuisson. Une seule règle: trempez les grosses légumineuses comme pois chiches, haricots etc. Ce trempage est indispensable pour réhydrater les graines, mais aussi pour désactiver une enzyme inhibitrice de germination (la phytine). Cette enzyme,  pendant la digestion forme avec le calcium et le fer, des phytates, sels insolubles éliminés par les selles, entraine à long terme une déminéralisation en fer et calcium. Le top du top : ajouter quelques gouttes de citron dans l’eau de trempage. Même les lentilles auraient avantages à bénéficier de ce bain, moins prolongé cependant (2h).

    3. Les légumineuses, ça me fait grossir.

    Les légumineuses sont également très riches en glucides. Pour bénéficier de leurs bienfaits, il n'y a pas besoin d'en manger de grande quantités. Et vous n'êtes pas obligé d'en manger à tous les repas. Le tout est de manger de tout, en modération....

     Bon à savoir

    100g de petites légumineuses CRUES (lentilles) = 200g CUIT

    100g de légumineuses grosses CRUE (pois chiches) = 300gr CUIT

    Vous pouvez tremper une grande quantité de légumineuses, et les congeler AVANT ou APRES cuisson pour gagner du temps et permettre une bonne organisation 

    4. Les légumineuses, ça me fait péter. 

    Ces quelques conseils vous aideront

    • Bien les cuire jusqu’à ce que les légumineuses s’écrasent facilement à la fourchette.
    •  Ajouter 1 càc de bicarbonate de soude par 300gr de légumes secs.
    •  Ajouter une lamelle d’algue Kombu, du cumin ou de la sauge. Ces plantes ont toutes des caractéristiques différentes qui permettent une meilleure digestion.
    • Pensez également à cuisiner les légumineuses en potage ou en purée, la digestion en sera facilitée.

    5.Les légumineuses, je ne sais pas avec quoi les servir

    Il est conseillé d’associer les légumineuses avec d’autres sources de protéines : protéines végétales, (la quinoa, le champignon, l’ortie, l’algue en contiennent des quantités plus remarquables, mais tous les légumes contiennent des protéines) comme des produits céréaliers (pain, pâtes, riz..), des noix ou des graines, ou encore des protéines animales. La combinaison des deux sources complémentaires doit se faire de préférence au cours du même repas, comme des haricots rouges et du quinoa, des pois chiches et de la semoule, mais peut aussi se faire au cours de la journée.

    • En préparations froides : salades diverses
    • En préparations chaudes : tagines, potées, curry, soupe
    • En préparations pour tartiner : houmous, purées aromatisées aux épices
    • En préparations maison : burgers et galettes,

    Idées recette ? 

    Boulettes de lentilles corail, sauce menthe

    Salade flageolets, champignons marinés et lard croquant

    Pour aller plus loin: mon article sur les 5 conserves à toujours avoir dans son placard.

     

    BESOIN DE TEMPS ET D'ORGANISATION POUR ARRIVER A FAIRE TOUT CELA ? VOUS AVEZ PEUR DE VOUS LANCER ? N'HÉSITEZ PLUS, SAUTEZ SUR MON OFFRE "PACKAGE AVEC COURS DE CUISINE" ICI (clic). L'OFFRE AVEC PRIX DEMENTS NE DURE QUE JUSQU'A 14h CE 19 MAI 14!

     

  • Soufflé aux carottes & emmental #paléo

    Soufflé Carottes.jpg

    Rien ne me plait plus que des recettes rapides, qui permettent de finir les fonds de frigo et qui font une fête avec pas grand chose. Et quand la recette est paléo, comme cette recette de Taty (avez-vous vu ses deux nouveaux livres sur le plan paléo ? je vous les conseille vivement), je fonce. Un soufflé, même pas peur. C'est fondant, suave

    Lire la suite

  • Galette d'avoine aux épices tandoori: idée pique-nique & collation

    Galette d'avoine aux épices tandoori.jpg

     
    Les mamans soucieuses de transmettre de bonnes valeurs et une bonne attitude face à la nourriture s'inquiètent beaucoup des piques-niques et des collations de leurs enfants, dans les questions que je reçois, lors de mes coaching santé ou mes cours de cuisine.
     
    C'est en maman curieuse et assoiffée de "bons tuyaux" que j'assistai, en 2004 - ma fille avait presque 9 ans- à une conférence donnée par Taty Lauwers à l'école voisine. Ce fut un grand plaisir d'y assister, car non seulement beaucoup d'informations utiles furent échangées, mais en plus, c'était transmis de manière vivante, organique et passionnée (un peu comme dans ses livres). Un débat s'en est ensuivi. Je me souviens de Taty calmant les parents angoissés à l'idée que leur enfant allait manger à la cantine ( ni bio, ni durable) de leur école. "Il ne s'agit que de 5 repas sur les 21- minimum- que votre enfant va manger sur la semaine".
     
    Cela a eu le don de me rassurer, effectivement. Grâce à cela, j'ai accepté, par la suite, que ma fille aille à la cantine  (ni bio, ni durable) * 2 jours par semaine - C'était pour elle la garantie d'être avec ses meilleures amies, et très important pour sa vie sociale, manifestement!  
    5 repas sur 21, cela fait 20% des repas non conformes à ce que vous estimez, parents, être le meilleur pour votre enfant. Si pour les 16 autres repas, vous leur donnez le meilleur...Ils seront gagnants.
     
    C'est aussi un bon pourcentage pour vous-même, si vous suivez un plan alimentaire précis! Être parfait à 80% du temps, n'est-ce pas formidable ?  J'essaie de transmettre cela aussi, dans mes cours de cuisine, mes coaching. Car l'idée du plaisir est importante; Et ces 20% sont une soupape de "petits plaisirs"  ou tout simplement le moyen de ne pas se couper des autres, ni de certaines habitudes familiales rassembleuses!
     
    Bon là dessus, je vous laisse avec cette très belle idée de collation (ou pique-nique, ou petit déjeuner) qui m'a été transmise par Claire M. une de mes clientes. Essayé et adopté, merci Claire!
     
    Galette d'avoine aux épices tandoori
     
    Ingrédients (pour 5 galettes)
     
    80 gr de flocons d'avoine fin
    1 oeuf
    1/2 citron (pour quelques gouttes)
    1 càc d'épices tandoori (vous pouvez aussi mettre du curry doux)
    1 pincée de sel
    Graisse de palme ou coco
    Beurre cru (pour le service)
     
    Comment faire
     
    Faites tremper la veille l'avoine dans de l'eau additionnée d'un peu de citron.
    Le  lendemain, égouttez dans une écumoire, ajoutez un œuf, les épices et le sel marin. Dans une poêle, déposez une noix de graisse de palme, et versez la pâte, en petits tas (j'utilise une grosse cuillère). Laissez cuire 5 minutes à feu doux, puis retournez à l'aide d'une spatule, cuisez encore 5.
    Se mange telle quelle, tiède ou froide. On peut rajouter du beurre cru, quand elle est encore tiède, le beurre fond, c'est un délice!

     

    * 10 ans plus tard, l'IBGE entame  son nouveau cycle de formations pour les cantines  durables à Bruxelles

     

    Dans mes cours de cuisine, je veille aussi à donner des trucs et astuces pour se faciliter la vie. Nous abordons à chaque fois un thème différent. Dans le prochain cours (ce jeudi 20/02), j'aborde  le "fait maison".

    Anabelle veut arriver à faire une mayonnaise maison, Patricia des quasi charcuteries savoureuses, Joëlle sera preneuse d'un pain de secours; tandis que vous... serez peut-être séduite par une sauce chaude à tout faire, un condiment pour viandes froides; Nous verrons beaucoup de choses, et vous vous essayerez à différentes techniques.

     Ce cours aura lieu jeudi 20/02 à 19h à Schaerbeek (Clic pour m'envoyer un mail)
    Il reste encore 1 ou 2 places.

     

    Le thème de mon prochain cours de cuisine:

    26/02 "Organisation de ma semaine santé" ou comment gagner du temps, prévoir 2-en-1, faire une mise en place maligne pour cuisiner en 20', et prévoir un placard magique pour les journées "imprévisibles".

    (Clic pour m'envoyer un mail)

  • Tartare d'algues: végé équilibré... et paléo.

    Tartare d'algues.jpg

     

    En 1995, enceinte de ma fille, j'avais décidé de ne plus manger que de la viande bio, ou de bêtes élevées à l'herbe et paissant naturellement, soignées et nourries à l'ancienne (en tout cas, que je n'achèterais plus que cela, à de rares exceptions près). Presque 20 ans plus tard, j'en suis toujours là, me félicitant au gré des crises sanitaires portées à la connaissance du public (je n'ose même pas imaginer ce qui n'est pas porté à notre connaissance) de cette décision.

    Je ne suis pas Crésus, et ce choix a évidemment pesé sur la composition de mes menus au niveau protéines. Les légumineuses (lentilles, pois cassés, haricots blancs, rouges, azukis, pois chiches) ont été au menu, les œufs (de poules qui courent et picorent), les morceaux moins chers (épaule grasse, appelée spiringue en Belgique,  ragoût, plates côtes, haché, poulet entier, foie de poulet, saucisses, boudins sont au menu le plus souvent).


    Beaucoup de personnes assistant à mes cours de cuisine me demandent comment équilibrer harmonieusement leurs menus végétariens.

    En végétarien équilibré, on peut aussi jouer avec les graines (comme ici avec ce caviar ou les muffins végés aux graines de tournesol ); avec le fromage au lait cru, bien sûr, et avec les algues.

     

    Un conseil donné à mon dernier cours de cuisine végétarienne: pour une assiette équilibrée,  ne surchargez pas trop en céréales (100gr), variez les, (riz, blé, couscous, boulghour, sarrasin, millet, épeautre, quinoa)  ne vous fatiguez pas à faire plus de 2 légumes différents (un cuit, une crudité) et une protéine (1 œuf, 40gr de fromage, 100gr de lentilles, 40gr d'algues), ainsi que des bonnes graisses crues (ne boudez pas le beurre cru, indispensable comme on l'a vu ici) en bonne quantité.

    Ce tartare d'algue est très parfumé et très riche en minéraux, ainsi qu'en protéines. Il se garde très bien, avec de l'huile d'olive au frigo pour 4 semaines au moins.

    Tartare d'algues

    Ingrédients

    30 g de haricots de mer (ou hijiki)
    20 g d'algues déshydratées(Dulce et Nori)
    2 petits cornichons
    1 cuillère à soupe de câpres
    1 échalote
    1/2 gousse d'ail
    1/2 citron  + zestes de citron
    huile d'olive 
    Ume su
    Sauce tamari

    Comment faire
     

    Placez les algues dans un récipient d'eau et laissez-les se réhydrater 2 minutes.
    Pelez et émincez finement l'ail et les échalotes. Hachez les cornichons, les câpres, les haricots de mer ainsi que les algues. Mêlez le tout dans un bol.
    Préparez l'assaisonnement en mélangeant l'huile avec le jus de citron, la sauce tamari et l’ume su. Ajoutez l'assaisonnement dans le bol et mélangez avec le reste de la préparation.

    Servez avec des crackers, des tranches de radis noir, des feuilles de chicons, des tranches de concombre...

    Astuce: Servez le mélangé à des crevettes, des morceaux de poisson fumé dans un demi avocat.

     

    Dans mes cours de cuisine, je veille aussi à donner des trucs et astuces pour se faciliter la vie. Nous abordons à chaque fois un thème différent. Dans le prochain cours (ce jeudi 13/02), j'aborde la question du sucre.

    Vous êtes addict au sucre ? Vous souhaitez en savoir plus sur les sucres, comment  les diminuer, plus réaliser quelques bonnes recettes de cookies, brownies, fondant tout en faisant manger des carottes, panais, patates douces et autres betteraves rouges à vos convives (et c'est délicieux, croyez moi)... Ce cours aura lieu jeudi 13/02 à 19h à Boitsfort (Clic pour m'envoyer un mail)

    Les thèmes de mes prochains cours de cuisine:

    20/02 " Fait maison" et

    26/02 "Organisation de ma semaine santé".

    (Clic pour m'envoyer un mail)

     

  • Muffin végétarien & paléo aux graines de tournesol germées

    muffins, tournesol, graines germées,

    Même si j'adore la viande, j'aime découvrir de nouvelles recettes végétariennes, et surtout celles compatibles avec le mode paléo auquel je me tiens désormais depuis quelques mois. En effet, pour des raisons de digestibilité, j'évite (tout à fait pour ma part, ou partiellement pour les tenants d'un plan paléo à 80%) les lectines contenues dans les céréales et les légumineuses. Ces lectines sont des protéines assez agressives pour l'intestin, qui, une fois dans l'organisme  peuvent causer inflammations et désordres divers. Les graines, oléagineuses et les algues constituent donc la réserve de protéines végétales à la disposition des foodeurs paléo. Je vous avais déjà proposé cette recette de caviar aux graines de tournesol germées. Sur la même base (du beurre de tournesol aux graines germées maison, réalisé grâce au jazz max) je vous propose cette variation, cuite au four, et dont le goût est vraiment proche des fallafels.

    Keftas aux graines de tournesol germées et aux épices et sauce libanaise (recette paléo et végétarienne)

    Ingrédients

    85g de graines de tournesol germées (trempées min.6h dans l'eau, puis rincées et égouttées) 30g
 càs de purée d’amandes
    70 gr de carottes râpées
    
1 càs de mélange d’épices (
    2càs cumin, 2 càs coriandre, 1/2 càs paprika, 5 piments oiseau, 1càc fenouil moulu)
    
1 càs de tamari

    1 càs de flocons de sarrasin (ou quinoa, ou riz)
    
1 gousse d’ail

    Sel
    poivre
    
1 œuf

    Pour la sauce libanaise

    2càs de purée de sésame ou Tahin
    10 cl Yaourt ou d’eau

    Jus de citron (1/2 citron)

    1 gousse d’ail hachée fin

    Sel

     

    Comment faire
    Passez tous les ingrédients  au jazz max (sauf l’œuf) ou mixer les ingrédients au robot ou mixeur plongeur. 
Mélanger ensuite l’œuf, et rectifier l’assaisonnement.
    Cuire au four, soit dans des moules en silicone (j'ai choisi des moules à muffins), soit sur du papier cuisson, en petites cuillerées aplaties, à 180°, durant 15 à 20’.


    Mélanger tous les ingrédients de la sauce  dans un bol , à la fourchette. A mixer s’il reste  des morceaux. Si la sauce est trop épaisse, l’allonger avec de l’eau.


    Ces  "muffins" peuvent se manger en repas froid, réchauffées rapidement à la poêle, en collation… Dans une salade, pour la lunchbox de midi, du goûter, ou une pitta, comme un fallafel (je vous conseille alors d'en faire des boulettes plus petites avec 2 cuillères, et de les cuire sur une feuille de papier cuisson.

    Envie d'avoir plus de recettes, de trucs, de raisons pour lesquelles se mettre à ce fameux plan paléo ? Venez suivre mon cycle "Paléo pour les jules" (entendez les débutants) en 3 cours ! Cela vous permet de suivre sans difficulté ce plan durant deux mois et de  faire un "reset". On remet les compteurs à zéros. Un vrai coup de jeune . Cliquez sur ce lien pour connaître les dates de mes prochains cours de cuisine "Paléo pour les jules" à Bruxelles

    (un nouveau cycle commencera en mars! réservez déjà votre place!!!)

     

    Pour un suivi personnalisé ( plans alimentaires: paléo, "décrocher des sucres", "nouvelle flore", "mes nerfs en paix", avec vos préférences alimentaires) selon vos faiblesses organiques propres, je vous propose un coaching ici (CliC)