LowCarbHighFat

  • Kéfir aphrodisiaque

    Kéfir de lait

     

     

    Le kéfir est paré de nombres de vertus, d'après Max Labbé (Ces étonnants aliments végétaux fermentés et lacto-fermentés, Ed. Labbé). C'est une boisson originaire du Caucase, effervescente et fermentée, à base de lait ou d'eau, de sucre, de fruits secs et frais. Bénéfique pour la flore intestinale, antiseptique stomaco-intestinal, et pour des tas d'autres malaises. Et les qualités aphrodisiaques ? bon, ça c'est le clin d'oeil à Jean-Louis...

    Me voici enfin l’heureuse propriétaire de grains de kéfir de lait ardemment demandés et jamais obtenus (aucun des honorables lecteurs de ce blog n’étant donc amateur), grâce au net et à son Amicale Internationale des Amateurs de Kéfir .

     

    C’est après quelques essais ratés de yaourt (au four…, ou dans un ustensile glané sur e-bay et dont j’ai très vite cassé le verre ) que j’ai pensé au kéfir : ce truc là m’avait l’air du même genre mais inratable, pas besoin d’une t° précise, ni d’un temps donné, ni quoi que ce soit d’autres que du lait (bio & cru de préférence, mais d’après les récits glanés sur le net, monsieur Kéfir n’est pas difficile, il se contenterait même de lait déshydraté, avec de l’eau quand même !) et  d'un pot en verre à ouverture large.

    Eh oui, ça marche, dans des conditions "à peu près" qui enchantent mon sens du hasard et de la surprise. Donc j'adore, c'est simplissime, et en plus avec ce petit goût frais et pétillant : c'est bon. Le tout, maintenant, est de trouver des amateurs pour la multiplication des grains...


    Edit du 14 octobre 2013


    J'ai des grains de kéfir à partager. Cliquez et envoyez moi un mail.


    Envie d'apprendre à faire du kéfir, du fromage, du yaourt sans lactose et autres "faits maison". Cliquez et découvrez mes ateliers culinaires "nature et santé".

     

     

     

     

  • Chili con carne

    CHili 02

     

     

    Certains jours, il y a un plat qui vous appelle, vous ne savez pas pourquoi. Moi j’aime beaucoup le chili, dont les associations sont parfaites et les variantes infinies (comme le risotto, en somme).

    Je pensais qu'il s'agissait d'un plat argentin ou chilien, mais il paraît qu'il vient du sud des Etats-Unis ;  en tout cas il inspire beaucoup de monde, dont Martine des Banlieusardises, jamais en reste quand il s'agit de bonnes choses.

    Ma recette est inspirée d'une lecture de Jamie Oliver (dont le plus haut fait à mes yeux reste le combat qu'il a mené pour améliorer les cantines en Angleterre... j'ai mesuré l'ampleur de la tâche en accompagnant ma fille mercredi dernier à la cantine... je n'ai rien pu avaler! Soupe à la tomate , steak de poulet reconstitué sans goût, sauce provençale en boîte acide et riz blanc; en dessert : petit suisse à la fraise ou donut au sucre. Ouin,ouin. Heureusement, je n'ai cédé pour la cantine que pour un jour par semaine...je n'ai pas fait mine d'apprécier mon repas et j'ai repassé mon assiette presque pleine à la dame de service... fin de la ) 

     

    Comment faire:

     

    1 oignon (moulu  dans votre petit moulin ou votre robot... l'apport de Jamie O)

    5 tomates séchées (idem... l'apport de Jamie O)

    2 boîtes de tomates (moulinées aussi, ou alors enlever le pédoncule)

    Chili en poudre

    sel

    Haricots azukis (déjà cuits)- vous pouvez aussi prendre vos haricots rouges habituels, moi j'aime ceux-là.

     

    Viande de bœuf hachée (déjà cuite, à la poêle, doucement, dans un fond d'eau, avec du sel, du poivre et du thym, de la coriandre et de l'origan). Tout est bio, comme d'hab...

     

    C'est simple, on mélange, on réchauffe et on sert.

    Sans riz, c'est un plat LOW-CARB (les haricots rouges sont, comme les autres légumineuses, des aliments à indice glycémique faible, et à consommer avec modération, mais sans tabou).

     

    Vous pouvez, à la manière américaine, ajouter des "sides" : fromage râpé (cheddar),  salade verte ou iceberg ,le pain ou le riz, les poivrons (salade de poivrons pelés au four avec huile d’olive et ail pressé, ou dés de poivrons crus, que peu supportent à la digestion, cependant)

     

    Et vous votre recette de chili, qu'est-ce qu'elle a de spécial ?

     

  • Poulet laqué à la Thaï

    Il y a des cadeaux qui sont exactement ceux dont vous avez rêvé. Il y a 2 semaines, je me promenais dans l'une des magnifiques librairies "Cook and Book" (un nom fait pour moi!) , à Woluwé Saint-Lambert, où l'on peut à la fois acheter des livres dans des lieux designés magnifiquement et se restaurer (mais ne lisez que les livres que vous avez achetés, ce n'est pas un salon de lecture ); la cuisine est de type "fusion", cad mixant des influences des toutes les cuisines du monde, et un peu inégale. Une brasserie sympa, pas un temple de la grande gastro. Cependant, ils ont des livres super, et un rayon "livres de cuisine" pas mal du tout. L'autre jour, j'y ai donc repéré ceci:

    flavour_shaker

     

    Non, pas un livre, le shaker de Jamie Oliver ! J'avais très envie d'essayer... Et Petite Soeur Noël me l'a offert!

     

    Donc, illico une recette pour tester le nouvel appareil, décupleur de saveurs, oui madame.

     

    Poulet laqué à la Thai

     

    Ingrédients

    • 2 cuisses et 4 ailes
    • 2 gousses d'ail
    • 1/2 tige de citronnelle
    • 2 feuilles de Kaffir (feuilles de bergamote) allez tout en bas du site de Touta, à droite et vous aurez une longue explication.
    • 1cm³ de racine de gingembre
    • 3 cas d'huile de sésame grillée
    • 4 cas de shoyu
    • 2cc de miel

    Comment faire ?

     

     

    • Mélanger shoyu, huile et miel (gentiment réchauffé à la vapeur)

    Marinade laquée

     

     

    • Ensuite écraser l'ail, la citronelle, les feuilles de kaffir et le gingembre (sous le plat du couteau, si vous n'avez pas de shaker J.O.)

     

    Shaker marinade laquee

     

    • Les tiges de citronelle et les feuilles de kaffir ont été congelées. Cela explique la couleur de la citronelle.
    • Mélanger le tout (huile, etc) avec le poulet.
    • Laisser reposer (entre 30' et plusieurs heures... dépend de votre prévoyance!)
    • Cuire 1h à 100°, puis 30 à 180°, en arrosant régulièrement, car pour ma part, je cuis dans la marinade (pour cette fois, car il n'y avait que 30' de marinade...)
    poulet laqué

     

  • Journée liquide

     

    Bouteille

     

    Ce dimanche, je fais une journée "liquides", en forme de bilan pour mon premier mois de plan alimentaire.

    En essayant de tirer les enseignements, mes plus et mes moins par rapport à "Eat Fat, Get Thin" et le Low Carb...

     

    Journée "liquides" ?

    En médecine ayurvédique, je suis un tempérament à tendance "Pitta". J'ai intérêt à manger pas mal d'aliments liquides, et donc ce dimanche est ma journée "santé".

     

    9:00 : un jus de carottes-pomme-poire-panais-gingembre

    11:30: soupe de lentilles-chicons-curry-coco

    15:00 : lassi à la cardamome et à la cannelle

    17:00: bouillon de poulet-coco-cannelle

    19:00: bouillon de poulet-coco-+jus de carottes tiédi

     

    Je réalise les jus à l'aide de mon Jazz Max, le fidèle ami de ma santé! Les légumes viennent de mon panier bio, qui me gâtait cette semaine en panais, carottes et pommes, notamment.

     

    Tandis que le bouillon de poulet est devenu une habitude hebdomadaire... Tant les bénéfices de ce simple plat sont grands...Et sa réalisation simple et rapide... (sauf pour la cuisson, mais là, il n'y à qu'à mettre le feu au plus doux et laisser cuire... Moi j'ai même un jour laissé la casserole toute la nuit... Elle n'avait pas bouilli, mais embaumait la maison!).

    Je signale que ce bouillon est un vrai médicament anti-âge. Pas cher, mesdames, messieurs! Allez lire le dossier "Le bouillon pour vivre mieux vieux" de Taty. Depuis sa lecture, le bouillon est ma nouvelle marotte et me sert pour tout:

     

    -base de soupe

    -base de sauces

    -mouiller les gratins

    -tiédir les jus crus pour les frileux...et pour Jules, qui n'apprécie pas plus que ça le jus de légumes cru!

    NB: je garde le gras évidemment, et utilise du poulet et des légumes bio! Pour les économes, le bouillon de pilons de poulets bio (chez Delhaize, notamment) est vraiment pas cher... 2, 3 euros...

     

    Le lassi est une boisson indienne à  base de yaourt, que j'aromatise...avec 1 goutte d'huile essentielle de cardamome et 1 pincée de cannelle.

     

    Bilan Low Carb ?

     

    Depuis 1 mois, je me nourris de manière low-carb, cad en réduisant les glucides et en me nourrissant de graisses saturées pour stimuler le fonctionnement de ma thyroïde.

    Sont interdits: le soja, les choux (pas plus d'1 à 2 fois par semaine).

    J'ai également pratiqué:

    • la multiprise alimentaire, cad manger toutes les deux heures, comme les bébés. (le 1er mois. seulement! Ouf fini, j'avais l'impression de ne faire que manger!).
    • les bains dérivatif et le tai-chi pour l'élimination et le drainage par la respiration et la vibration des fascias.
    • Le "ZigZag" 3 jours low carb et un jour carb...de l'épeautre et/ou du riz, dans ces cas là.
    • La suppression du thé noir et vert: presque complète...je me défoule avec  les tisanes de YOGI et de l'Oasis des Saveurs .

     

    Mes observations

     

    • Comme prévu, aucune perte de poids, (ni prise, d'ailleurs). Je n'ai pas pris mes mesures (ça me déprime, et mon esprit scientifique ne va pas au delà de ce rejet!) et donc, je ne sais pas si j'ai dégonflé. Mais je n'en n'ai pas l'impression.
    • Tonus général: OK, meilleur qu'avant!
    • Le plus marquant: j'ai retrouvé des pieds chauds! Plus besoin de bouillotte le soir pour m'aider à m'endormir et réchauffer mes petits pieds glacés. J'ai chaud la nuit, maintenant, puisque très souvent, je suis obligée de retirer une couverture! 
    • Je ne souffre plus de fringales! En fait, j'ai même l'impression d'être rassasiée plus rapidement. Cependant, j'ai tout de même encore quelques petites envies de sucré. Je les rassasie avec quelques dattes, raisins secs, une banane ou un autre fruit. Parfois quelques cuillère à café de "Cinnamon curd" fabriqué à base d'oeufs, de beurre et de cannelle, ainsi qu'un peu de sirop d'érable.

    Mes plus:

    • Avoir basculé complètement vers Coco, Graisse de coco, beurre cru, yaourt au lait cru.

    Mes moins:

    • Toujours ce besoin de sucre, même si je ne mange plus de biscuits, gâteaux, barres chocolatées, confitures.

    Pour le mois prochain:

     

    • Plus de rigueur dans le "zigzag" (noter les jours)
    • Noter ce que je mange afin de  vérifier cette rigueur.
    • Commencer des soins mora pour la thyroïde.
    • Commencer le drainage lymphatique.

    RV dans un mois...

     

  • Saturées

    Graisses saturées

     

    Grasse découverte pour moi qui idolâtre depuis tant d'années ma bouteille d'huile végétale vppf (vierge de première pression à froid) bio... (enfin mes bouteilles, entre colza, carthame, sésame, noix, argan, olive), depuis la lecture de C. Kousmine.

    Au secours le beurre (et mon hypercholestérolémie ?) le saindoux- je n'en n'ai pas encore trouvé du bio, vous voyez le lard ci-dessus qui le symbolise), la graisse et la crème de coco... Au secours le gras, tant abhorré par ww... Et wouais, je me suis maintenue pendant 12 mois et plus à 2 cc d'huile végétale par jour, affamant dramatiquement mes cellules, mais chassant le gras et perdant 25 kg... En reprenant 15 ensuite... Voilà la raison de ma recherche. Pourquoi le gras, si décrié d'un côté est-il perçu salutaire et préférable ailleurs ? Pourquoi tant de yoyo, tant de souffrances chez tous ceux qui se reconnaîtront ? Une bonne santé ne m'empêche pas non plus de connaître des fatigues "pas normales"... Du coup, je me suis dit: "j'ai bien essayé ww, pourquoi n'essayerais-je pas "peu d'hydrates de carbone, beaucoup de graisses saturées" la traduction bien longuette de Low-Carb High Fat" ...  Et donc me voilà à manger plus gras que je ne l'ai jamais fait. Et selon Barry Groves, cette alimentation vous amènera automatiquement à manger moins sucré... Car le (bon) gras amène la satiété, et ce sont les hydraytes de carbone qui font grossir. REVOLUTION... Ma thyroïde fatiguée devrait se sentir mieux sans devoir gérer toute cette huile végétale... La suite dans quelques jours...

  • LOW-CARB

     

    LowCarb

     

    Quoi de plus naturel que de se nourrir ?

    Entre le frigo nourricier et le culte du slow-food, l'explosion des blogs de cuisine, la glorification du produit le plus terroir-naturel-sain-riche en nutriments-complet-novateur (barrer les mentions qui ne vous conviennent pas), la montagne de livres qui sortent chaque saison sur la cuisine - j'ai eu un vertige à la Fnac Forum, l'autre jour à Paris- , les régimes - à la mode-de printemps-ww-montignac-atkins- du Elle, du Flair-(idem précédent) il devient épineux de se faire confiance en matière d'ingestion d'aliments... En effet, les stress, pollutions diverses et aliments frelatés nous ont bien encombré les cellules de tas de produits chimiques, que nous avons du mal à éliminer... La chimie de notre cerveau dénutri nous amène à des comportements irrépressibles... Et en plus, chacun est différent, suivant sa propre histoire, depuis sa première gorgée de lait... (et à mon avis depuis la rencontre de la cellule femelle et de la cellule mâle...)... Donc comment imaginer que ce qui me convient conviendra à ma voisine, mon jules, ma fille?

    Je quitte donc les autoroutes des comportements alimentaires autorisés pour me lancer dans le défrichage de mon propre chemin. Oh bien sûr, j'ai déjà suivi beaucoup de petits sentiers, ou bien simplement cheminé dans l'herbe à côte de l'autoroute rassurante car elle est large et semble mener tout droit...

    Dans ma recherche perpétuelle (comme toute recherche personnelle...) je vais m'inspirer pour le moment de la religion "low carb" cad pauvre en hydrates de carbone. Pour éviter le gluten à mes intestins fragiles- pour le moment- je ne mangerai plus de pain, même s'il est permis d'en manger dans le "low carb" (on n'a pas dit NO carb...). En même temps, je vais piocher dans une liste d'aliments correspondant à mon pofil ayurvédique... (dans un prochain post). Tout cela en me centrant sur ma propre énergie, car c'est bien moi qui sait ce qui me convient le mieux. Mais la petite voix est souvent étouffée par les sirènes extérieures;

     

    Pour vous donner la machette qui va vous aider dans cette jungle, je vous recommande chaudement Taty Lauwers et ses Entretiens culinaires et coaching en nutrition .

    Pas de gourouisme, ni rien de "isme" d'ailleurs dans la démarche de cette passionnée de recherches en nutrition.

    Je vous tiens au courant pour la suite de mon nouveau "plan alimentaire".