barry groves

  • Saturées

    Graisses saturées

     

    Grasse découverte pour moi qui idolâtre depuis tant d'années ma bouteille d'huile végétale vppf (vierge de première pression à froid) bio... (enfin mes bouteilles, entre colza, carthame, sésame, noix, argan, olive), depuis la lecture de C. Kousmine.

    Au secours le beurre (et mon hypercholestérolémie ?) le saindoux- je n'en n'ai pas encore trouvé du bio, vous voyez le lard ci-dessus qui le symbolise), la graisse et la crème de coco... Au secours le gras, tant abhorré par ww... Et wouais, je me suis maintenue pendant 12 mois et plus à 2 cc d'huile végétale par jour, affamant dramatiquement mes cellules, mais chassant le gras et perdant 25 kg... En reprenant 15 ensuite... Voilà la raison de ma recherche. Pourquoi le gras, si décrié d'un côté est-il perçu salutaire et préférable ailleurs ? Pourquoi tant de yoyo, tant de souffrances chez tous ceux qui se reconnaîtront ? Une bonne santé ne m'empêche pas non plus de connaître des fatigues "pas normales"... Du coup, je me suis dit: "j'ai bien essayé ww, pourquoi n'essayerais-je pas "peu d'hydrates de carbone, beaucoup de graisses saturées" la traduction bien longuette de Low-Carb High Fat" ...  Et donc me voilà à manger plus gras que je ne l'ai jamais fait. Et selon Barry Groves, cette alimentation vous amènera automatiquement à manger moins sucré... Car le (bon) gras amène la satiété, et ce sont les hydraytes de carbone qui font grossir. REVOLUTION... Ma thyroïde fatiguée devrait se sentir mieux sans devoir gérer toute cette huile végétale... La suite dans quelques jours...