biozine

  • Crumble de courgettes à l'agneau

    DSCF0234

    Difficile de résister aux légumes d'été alors que le mercure frôle les 30°. Pourtant, dans mon jardin bruxellois, point de tomates, de courgettes, d'aubergines ni de poivrons... Juste des salades, des radis et de la bourrache. Nous sommes trop nordiques pour bénéficier des légumes provençaux en agriculture locale de pleine terre dès juin. Pour goûter à ces premières courgettes, il nous faudra les faire venir d'un peu plus loin, de France, par exemple (ou des serres belges). Voici de quoi se régaler de ces première courgettes, en attendant les nôtres ! Ah oui, pas facile tous les jours d'être locavore*

    Ingrédients (Pour 4 personnes)

    800 g de courgettes
    500 g de haché d’agneau
    100g de beurre
    200g de farine (prenez de la farine de riz si vous êtes intolérant au gluten)
    50 de flocons d’avoine (ou de riz)
    1 càc de cumin,
    Quelques brins d’herbes : ciboulette, persil, coriandre…
    1 gousse d’ail
    100g de beurre
    Sel,
    Poivre
    Graisse de palme non hydrogénée et bio

    Comment faire

    Sortez le beurre du frigo. Ciselez vos herbes. Ecrasez l’ail.
    Préchauffez le four à 180°.
    Faites revenir le haché dans une grande poêle avec 1 càc de graisse de palme. Ecrasez la viande à la fourchette afin qu’elle se détache en petits morceaux. Salez la viande. Pendant la cuisson, lavez vos courgettes (mais ne les pelez pas). Enlevez les bouts et coupez les en rondelles de 5mm. Faites les cuire à la vapeur pendant 10’. A ce moment-là, la viande est cuite et vous pouvez graisser votre plat à four. Mettez la viande dedans, ensuite les courgettes, et puis les herbes.
    Faites le crumble : mélangez dans un plat le beurre coupé en petits morceaux, la farine, les flocons, le cumin, l’ail, le sel (1càc) et le poivre (quelques tours de moulin). Avec vos mains, en les frottant l’une contre l’autre, le mélange doit  « sableux ». Répartissez le tout sur les courgettes. Faites dorer au four pendant 15’. Le crumble doit colorer, mais pas noircir !

     

    Ceci est une autre des recettes publiées dans le Biozine qui annonce la semaine du Bio du 5 au 13 juin. Venez nombreux aux différentes animations proposées, notamment par Trop Bon. A chaque client nous offrons une dégustation de nos délicieux jus frais faits au Jazz Max.

    * Lisez à ce propos l'excellent bouquin de Barbara Kingsolver, " Un jardin dans les appalaches"

  • Pesto d'orties !

    Pesto d'orties

    Dois-je l'appeller pesto ou tartinade de graines de tournesol aux orties ?

    Le pesto (normalement à base de basilico genovese) peut être décliné avec plein de variantes:   un végétal (feuilles) frais, une oléagineuse, de l'huile de première pression à froid, de l'ail, du fromage... Chaque famille a la sienne, et j'espère que ce n'est pas grave si je continue à l'appeller pesto. Même en Italie il y a une version de pesto d'hiver avec des feuilles d'épinards.

    Variations de pesto

    Cette année, j'ai pris le pli d'aller récolter régulièrement de plantes sauvages afin de les proposer en différentes pesto (lierre terrestre, ail des ours, orties). Et ce samedi 29 mai, au cours "Cuisine du marché" chez Trop Bon, nous avons décliné le pesto avec des fanes de radis, une superbe manière de recycler des feuillages en général passés à la poubelle ! Donc à votre imagination.... Afin de proposer ces petits + de l'assiette énergétique. Ce pesto (ne contient pas de fromage...) constitue avec un morceau de pain une collation complète et équilibrée.

    Cette recette (il y en a d'autres!) est parue dans le "BIOZINE" , magazine édité à l'occasion de la semaine du bio et distribué dans TOUS les magasins bio et partenaires de la semaine du bio.

    Ingrédients
    100 g de  graines de tournesol
    50g de têtes d’ortie
    2 gousses d’ail
    Sel, poivre
    Huile d’olive

    Comment faire
    Faire germer les graines pendant 3h dans un bol d’eau. Allez pendant ce temps cueillir les orties (même en ville, dans un coin un peu sauvage pas trop embouteillé !). Ne cueillez que les 3 feuilles de la « tête ». Lavez-les soigneusement. Coupez le maximum de tige, car elle est un peu dure. Essorez-les.
    Egouttez les graines de tournesol. Pelez deux gousses d’ail, et mettez les graines, les orties, l’ail, le sel, le poivre et deux cuillères à soupe d’huile d’olive dans le bol d’un robot (ou dans votre moulin doux Jazz Max, si vous en avez un). Actionnez jusqu’à obtention d’une pâte verte. Goûtez ! et rectifiez l’assaisonnement si cela est nécessaire. Non, cela ne pique plus… et c’est délicieux, tartiné sur une belle tranche de pain complet grillé.

    D'autres idées de pesto ? cliquez ci-dessous.

    Pesto d'ail des ours de Scally


    Pesto rouge de M-L. Tombini


    Pesto genovese des Jardins de Pomone