lait cru

  • Crème vanille toute simple

     

    creme vanille ingrédients.jpg

    Depuis quelques semaines, Clara (ma fille) et moi cherchons  et testons des recettes simples, dédiées (car la demoiselle a ses goûts, comme chacun d'entre nous) et transposables partout (car cette grande fille part d'ici 4 mois aux USA).Je dédicace aussi cette recette à une autre Clara,la fille de Karen, qui commence aussi à faire ses propres desserts !

    USA le pays de la malbouffe !?

    Figurez-vous qu'aux USA il y a des gens qui cuisinent (ses parents d'accueil, Mary and Dale), qui vont dans des magasins bio comme Town and country markets , et même, il y en a qui fondent et animent des conviviums slow food!

    Du coup, nous sommes en train de réaliser un petit guide du manger sain partout avec recettes (et à traduire les standards d'ici : comment dit-on huile de première pression à froid en anglais? ). C'est possible, à condition de partir de produits bruts, non chimiqués à la base, crus, le moins industriels possible, et dans le cas de produits manufacturés, de savoir décoder les étiquettes (Comme ici, donc!). Dans le cas des étiquettes,choisir les produits avec  le moins d'ingrédients possibles et un must. Par exemple, savez-vous pourquoi, entre deux marques de crème de coco non bio, il y en a une avec des conservateurs, et l'autre non ? moi, je ne sais pas, mais j'achète celle où aucun conservateur n'est notifié.

    Comme, par ailleurs, j'organise un cours de cuisine pour les parents qui manquent d'idées pour faire à manger pour leur kids je suis en train de chercher des recettes bonus à transmettre. Sans conteste, celle-ci en est une. Le prix de revient de ce dessert pour 4, en bio, est de 1,80€. Qui dit mieux ? Même la plus bio des crèmes en maga bio n'a pas  de bilan carbone aussi bon, et un rapport qualité prix aussi excellent.

    Ingrédients:

    1/2l de lait frais, cru, bio (+/- 0,6€)
    2 oeufs bio, de poules qui courent et picorent (0,6€- moins cher si vous avez vos poules)
    1 càc de vanille en poudre (0,2€)
    15g d'arrow root (cette fécule est mégadigeste, je la préfère à la fécule de maïs, souvent ogm quand elle n'est pas bio) (0,15€)
    50gr de sucre de canne blond (0,25€)

    La recette est de  Gourmandises et merveilles.


    POUR DÉCOUVRIR
    Les PROCHAINS ATELIERS CULINAIRES de "BASES de la CUISINE Santé Nature "

    Et tous les ATELIERS CULINAIRES que je VOUS propose,
    cliquez sur cette bannière !

  • Kéfir aphrodisiaque

    Kéfir de lait

     

     

    Le kéfir est paré de nombres de vertus, d'après Max Labbé (Ces étonnants aliments végétaux fermentés et lacto-fermentés, Ed. Labbé). C'est une boisson originaire du Caucase, effervescente et fermentée, à base de lait ou d'eau, de sucre, de fruits secs et frais. Bénéfique pour la flore intestinale, antiseptique stomaco-intestinal, et pour des tas d'autres malaises. Et les qualités aphrodisiaques ? bon, ça c'est le clin d'oeil à Jean-Louis...

    Me voici enfin l’heureuse propriétaire de grains de kéfir de lait ardemment demandés et jamais obtenus (aucun des honorables lecteurs de ce blog n’étant donc amateur), grâce au net et à son Amicale Internationale des Amateurs de Kéfir .

     

    C’est après quelques essais ratés de yaourt (au four…, ou dans un ustensile glané sur e-bay et dont j’ai très vite cassé le verre ) que j’ai pensé au kéfir : ce truc là m’avait l’air du même genre mais inratable, pas besoin d’une t° précise, ni d’un temps donné, ni quoi que ce soit d’autres que du lait (bio & cru de préférence, mais d’après les récits glanés sur le net, monsieur Kéfir n’est pas difficile, il se contenterait même de lait déshydraté, avec de l’eau quand même !) et  d'un pot en verre à ouverture large.

    Eh oui, ça marche, dans des conditions "à peu près" qui enchantent mon sens du hasard et de la surprise. Donc j'adore, c'est simplissime, et en plus avec ce petit goût frais et pétillant : c'est bon. Le tout, maintenant, est de trouver des amateurs pour la multiplication des grains...


    Edit du 14 octobre 2013


    J'ai des grains de kéfir à partager. Cliquez et envoyez moi un mail.


    Envie d'apprendre à faire du kéfir, du fromage, du yaourt sans lactose et autres "faits maison". Cliquez et découvrez mes ateliers culinaires "nature et santé".

     

     

     

     

  • Qui a peur du grand méchant lait ?

    méchantlait

    Vous préférez écouter ma'ame Taty plutôt que de lire cet instructif bouquin ? Qu'à cela ne tienne!

    Le 26 avril de 14h30 à 18h00 vous pourrez écouter 2 conférenciers, dont

    Taty Lauwers :

    "Qui a peur du grand méchant lait?"

    et

    Ioan Ialstadt: "Le Kphilus : lait fermenté à hautes concentration de bactéries lactiques vivantes"

    à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Naturelle

    à Namur, 26 rue de Bomel (près de la gare)

    Resnseignements et réservation

    mlauwers@brutele.be

     

  • Epicerie biologique

     

    Epicerie bio3

     

     

     

     

    143 avenue de Roodebeek à 1030 Bruxelles.

     

    J'ai de la chance: sur le chemin entre le boulot et la maison, il y a une épicerie bio dans laquelle j'ai mis les pieds pour la première fois il y a huit ans, lorsque je suis venue habiter le quartier. 

     

    Chance pour la proximité, chance aussi parce que c'est un couple adorable et dynamique qui tient boutique, et vous conseille dans vos choix, écoute vos demandes et se coupe en quatre pour vous procurer des produits tels que paniers de fruits et légumes bio (sur abonnement), lait cru de vache ou de chèvre, beurre cru de vache, salé ou non- pas si facile que cela à trouver à Bruxelles- , croissants et pains au chocolat au vrai beurre à tomber par terre- pas plus cher qu'à la boulangerie renommée "xxx", et autres produits plus rares, comme le terreau, des semences, des pots à fraisiers pour terrasses ou autres pots pour cultiver des champignons magiques (les pots sont magiques, les champignons très bons, mais ne vous procurent aucune sensation spéciale, passez votre chemin pour les hallu) sans oublier le coin des mamans écolo avec les langes en coton préformés!

     

    Une adresse de proximité certes, mais c'est aussi situé sur un axe pratique pour beaucoup de navetteurs: entre la place Meiser et le rond point Montgomery. Un p'tit truc pour ceux qui viennent en voiture: après 17h, il y a souvent de la place dans le parking sous le viaduc. Et pour les cyclistes, une réduc' de 5% vient adoucir la note (et le coup de pédale). Quant aux heures d'ouverture: de 9 à 19h, en semaine, de 8 à 14h le samedi, fermé le dimanche!

  • Avec ou sans lait ?

    Sans  lait UHT de vache maltraitée aux antibios et mangeant (parodiant Coffe) "de la meeeerde", ou avec lait cru de vache qui court dans les prés mangeant de l'herbe sans pesticides ?

    Et surtout il y a-t-il une différence pour tous ces pauvres buveurs de lait/mangeurs de fromages réduits à l'abstinence totale pour cause d'eczéma, d'otites, bronchites, de colites, de constipation ou autres maladies à répétition ?

     

    Taty vous décortique tout cela dans son dernier opus :

    Qui a peur du grand méchant lait (Mythes ou réalités des allergies retardées)

     

    méchantlait

     

     

    Pour qui ?

     

    Un extrait de l’avant propos :

    "Dans ce petit ouvrage pratique, je me propose de détailler l’impact de la pasteurisation, de l’homogénéisation et des pratiques intensives d’agriculture sur les forces de construction du lait. Je me concentrerai sur les facteurs naturels propres au lait cru, au-delà du simple apport en nutriments et en minéraux. Dans une optique résolument pratique, j’entrerai dans la question de savoir comment faire, au quotidien pour acheter et gérer des produits de lait cru, dans quels cas et quand arrêter le lait, comment et quand pouvoir reprendre ? Je me demanderai, à voix haute, quelle sorte de lait éliminer. Et lorsqu’il faut malgré tout abandonner le lait, je m’interrogerai sur les modèles alimentaires qu’il convient de suivre.

    En filigrane, un mini-mantra de sagesse toute féminine : il s’agit de s’écouter plutôt que de suivre un gourou ou un chef de horde. Disons que je me suis employée, dans ce petit livre, à ramener chacun à sa propre écoute et à dénoncer quelques sirènes du tissu symphonique dans leur inlassable discours prêt-à-penser, pousse-à-jouir et « bouh, j’ai peur ». Chacun tète dans le lait un peu trop d’affects et de symbolique pour ne pas s’abreuver à certains de ses fantasmes. D’autres, qui voudraient tout simplement revenir au bon sens et à la bonne santé qui ont partie liée, penseront par eux-mêmes et tireront leurs propres conclusions des informations documentées que ce livre contient. C’est à eux que ce livre est destiné." (Taty)

     

    A la lecture: 

    Comme d’habitude, dans un livre à la fois extrêmement bien documenté, agréable à lire et très accessible, Taty nous livre une vision décalée des voies toutes tracées de la diététique grand public et nous amène à nous interroger, et nous écouter, (écoute ton corps camarade) avant de diaboliser ou porter aux nues un aliment quel qu’il soit. Et surtout Taty nous ramène sans arrêt à cette constatation que nous ne pourrons pas nous nourrir impunément pendant des années avec des aliments « de confort », c'est-à-dire préparés et proposés par l’agro-business dans le seul but d’enrichir les actionnaires et non de vous ressourcer, bien entendu.

    Beaucoup de site « naturo » et « végé » dont j’admire (et utilise) beaucoup les recettes comme celles de Cléa, de Anne  de blogbio ou de Valérie Cupillard ou encore celles de la Belle au blé dormant proposent une alimentation sans lait, voire sans beurre.

     

    J’aime leur côté "bio et nature"  décomplexé proposant des recettes inventives, attractives et savoureuses avec des produits ressourçants, mais depuis que je lis Taty (lire les pages suivantes ) et depuis que je suis aussi réconciliée avec le beurre (cru & bio), je suis moins accro à utiliser chaque fois que c'est possible  un substitut au lait de vache, en utilisant du lait de soja, de riz ou d’autres céréales & oléagineuses (et c’est vrai que de délicieuses spécialités sont apparues ces dix dernières années sur les étals des épiceries bio).

    Mais comme le souligne Taty, l’on n’a pas encore observé sur la santé l’impact de ces boissons, dont on ne peut pas prouver qu’elles soient ressourçantes. (Cela dit, j’avoue : par atavisme familial, ma fille n’a été nourrie qu’au lait de femme, et au lait de riz + de la poudre d’amandes pour le calcium- pour les os- à ce propos, vous verrez qu’il est aussi question d’ostéoporose dans le bouquin).

    Beaucoup passent à la consommation de laits de céréales & oléagineuses vu leurs problèmes de santé causés par l'ingestion de produits laitiers (allergies, eczémas etc.) ou par conviction, et en ressentent un bien-être certain, et voient même des disparitions totales de nombre de désagréments encourus auparavant.

    Eviter un lait qui n’a plus rien du liquide ressourçant sortant du pis de la vache nourrie au pré et soignée à l’homéopathie après la disparition des symptômes d’empoisonnement , (sans parler des fromages « plastiques » dont les enzymes sont manipulés génétiquement) toute sa vie, est une réaction salutaire !

     

    Mais se priver des multiples bienfaits du fromage frais, affinées, petit lait, beurre, lait, kéfir, à base de lait cru, bio, d’enzymes non manipulés, et EN QUANTITES RAISONNABLES (pas du tout ce qui est promu depuis des décennies par le lobby laitier de l’agro-business) est dommageable pour votre santé sur le long terme.

    (D'ailleurs, si quelqu'un a des grains de Kéfir à me passer, j'en cherche!!!)
     

    Taty détaille tout cela dans ce livre,  avec différents « encadrés » qui vous éclaireront :

     

    "Le beurre serait le meilleur..."

    "L'histoire cachée du lait"

    "Laitages : oui ou non ? Lesquels? Quand ?"

    "Eviction  momentanée ou définitive ?"

    "Quels laitages pour quels types de réactions ?"

    "Le contenu en lactose des produits courants"

     

    Une mine de renseignements, sans compter les avis éclairés sur l’ostéoporose*(buvez du lait !) et les maladies cardio-vasculaires (mangez notre margarine anti-cholesterol pour protéger votre cœur !).

     

    Ne soyez pas dupes des fabriquants industriels de nourritures. Il ne veulent pas votre bien, ils veulent vos sous!  

     

    * pour combattre l'ostéoporose, le bouillon de poule, veiller à son acidose, faire de l'exercice physique : 3 secrets de longue vie aux os solides!