moulin doux

  • Fruits et légumes (encore!)

    Jus Oscar 4

     

     

    Betterave rouge, carotte, pomme, gingembre

     

     

     

    Suite à mon "coup de g..." envers Mister K et ses "liquides colorés" (le marketeur a poussé l'audace jusqu'à accoler le mot "VIE" à sa marque...), Taty* m'envoie un mail dont je reproduis quelques extraits ci-dessous :

     

    "il faut évaluer que le producteur ne doit pas indiquer sur l'emballage les conservateurs et autres additifs peu ragoûtants car
     
    1/ ceux que le producteur brésilien ou sudafricain du jus "concentré"  a ajouté n'entrent pas en compte; seuls comptent les additifs que mr K. ajoute lui-même;
     
    2/ on peut, mais on ne doit pas ajouter les additifs qui sont considérés comme inoffensifs... or des personnes fragiles réagissent même à l'acide citrique quand il est sous forme de poudre.
     
    3/ je ne suis pas sûre que le producteur doit noter sur l'étiquette les vitamines de synthèse ajoutées, mais il a dû obligatoirement en utiliser car les traitements industriels ont dénaturé une grande partie (pas toute) des nutriments.
     
    4/ je ne crois pas qu'il y ait d'études sérieuses sur la viabilité des phytostérols, des flavonoïdes, etc des fruits et légumes après traitement "concentré"... mais au goût et à l'effet sur ma propre jubilation cellulaire, je peux imaginer qu'ils n'en sortent pas grandis. J'ai goûté ces jus, je n'en ai retenu que le goût sucré.
     
    Rien n'indique non plus le pourcentage de résidus de pesticides et engrais + autres molécules de synthèse, qui viendraient perturber la joie cellulaire de ton collègue...
     
    Il suffit d'ailleurs de faire la dégustation comparative: le jus au Jazz Max ou autre extracteur est non seulement infiniment meilleur mais il te fait te tenir vertical. Même les enfants lors de mes démos dans les magasins bio s'exclament! ça me fait toujours grand plaisir..."
     
     
    * C'est vrai que Taty distribue le Jazz Max. Vous pourriez penser qu'il s'agit d'un argument publicitaire contre un autre...
    Mais comme elle le témoigne abondamment, chez elle, l'alimentation saine n'est pas un gadget; Taty lui doit d'être toujours en vie. Laisserez-vous Mister K. vous empoisonner ? D'ailleurs, tout jus frais produit avec n'importe quel extracteur doux vous ravira le palais et fera chanter vos cellules...
     
    Santé ! (le mélange ci-dessus est un délice!)
  • SEMAINE DE LA SOUPE

    Soupe Lentilles

    Soupe de lentilles

     

    C'est dans  tous les journaux: du 13 au 20 janvier, c'est la semaine de la soupe. Une bonne campagne de presse orchestrée par... K. une marque bien connue, dont le site reprend les couleurs et le visuel.

    Pourquoi se priver des recommandations "anticancer" largement relayées par médecins et articles dans les magazines santé: 5 portions de fruits et de légumes par jour, si facilement avalés (quelle bonne assurance)  dans une assiette de soupe!

    Evidemment, les industries agro-alimentaires reprennent ces slogans à leur profit, pensant faire avaler à l'ensemble de la population que leurs soupes en boîte, et même en sachet, comportent ces BONS légumes dont il FAUT s'alimenter sans quoi vous vous moquez de votre santé.

    Vous pouvez toujours le penser.

    Mais si vous vous passez facilement des additifs, poudre de lait, exhausteurs de goût et légumes à la provenance non identifiée,  rien ne vaudra jamais votre soupe perso, avec les légumes bio cuits à la vapeur, ou tout juste décrudis et passés au mixeur, blender, oscar, mouli-légumes, à votre choix!

    PAS DE PUB pour K. Je ne relaye donc pas leur site, mais bien celui d'Apolline et Fred. Dans leur épicerie bio (143 avenue de Roodebeek à 1030 Bruxelles) vous trouverez de la soupe fraîche&bio tous les jours (pots familiaux ou individuels à emporter pour le pique-nique de midi...).

     

    Pour cette semaine de la soupe, surprises à prévoir!

     

    En attendant, la recette de ma soupe aux lentilles:

     

    150g de lentilles vertes cuites (perso, je les fais tremper 6h, ensuite, je les rince et les cuit 1 h au cuit-vapeur)

    100g de riz mi-complet cuit (oui, oui, vous avez bien compris, c'est une soupe de fond de frigo...)

    1 càs de bouillon de légumes (Morga)

    500ml d'eau bouillante

    Passer le tout au mouli-légumes, ou au moulin doux (type oscar)

    1 goutte d'he de carvi, 6 tours de moulin à poivre

    Servir avec quelques tranches de saucisson polonais (pour les non-végés...)

     

     

     

    Quelques recettes de soupe de mes blogs favoris:

     

    Bortsch égoïste à l'aneth chez Martine des Banlieusardises,

    Velouté de carottes, oranges, gingembre et coriandre chez Scally de C'est moi qui l'ai fait ,

    Soupe de Céleri-rave au roquefort de chez Anne de Blogbio,

    Soupe de salade de Clo et Chris de Tambouille (Eh les filles, ce sera encore meilleur avec de la vraie salade de jardin ) et la

    Soupe de pâtisson à la noix de coco de Paul Grégoire, sur le site deTaty.

     

     

    La soupe est coupe-faim, rassasiante, réconfortante, saine. Facile à transporter (dans une bouteille thermos) et à partager !(faites des concours de soupe au bureau: à chacun son tour de régaler ses voisins)

     

     

     

     

  • Caviar rose

    caviar rose

     

    500g de graines de tournesol

    ½ poivron rouge

    2 c à s de purée d’amandes grillées

    2 c à s de shoyu

    2 cc de curry en pâte (Rajah Curry Paste dans ce cas-ci)

    1/3 de betterave rouge, crue, pelée.

     

     

    • Faire tremper les graines dans de l’eau, 6 h maxi
    • Passer les graines, le poivron, la betterave rouge au moulin doux (type Jazz Max)
    • Mélanger la pâte obtenue avec la purée d’amande, le shoyu, le curry. Rectifier après avoir gouté.
    • Servir sur tartines, canapés, en trempette avec des carottes, ou en garniture sur des feuilles de chicon.

     

  • Galettes de Riz

    Croquette de riz

     

    Mon attitude générale dans la vie est celle de l'anti-gaspi...(enfin sauf oubli!). Donc, je recycle beaucoup, ou je donne pour que cela serve encore ou soit recyclé. En économie ménagère (mais on n'apprend plus cela dans les écoles, ni dans les familles) il s'agit donc de cuisiner les restes. Les restes! quelle horreur! Personne n'aime la multiplication des tupperwares avec juste une part (alors qu'on est trois à la maison) à réchauffer difficilement et qu'on oublie jusqu'à ce que ce soit moisi ou pourri...

    Moi j'aime cuisiner de grandes portions, soit pour en congeler 1 part ou 2, pour les jours de presse, ou bien pour cuisiner le plat sous une autre forme... En général, sous forme pâté, hachis parmentier, croquettes ou galettes comme celle-ci en haut.

    Comme dans la recette des boulettes de haricots noirs, j'ai profité de mon moulin doux Oscar pour mouliner un reste de riz, poulet,et chorizo en une pâte, que j'ai détendue d'un oeuf et allongée de farine de pois chiches.

    C'est le même principe à chaque fois : l'oeuf permet de lier(ce blanc d'oeuf! une vraie colle) et de dorer la galette (le jaune à l'oeuvre), la farine donnera un peut de corps à une préparation trop molette, des épices donneront un goût assez fort même en cas de collation froide (ma petiote adore).

    Allez y doucement pour la cuisson: c'est le secret (faut pas être pressé... Il y a des galettes qui cuisent pendant que j'écris ce billet). Une poêle avec de la graisse de coco, un feu tout doux, et résultat: des galettes croquantes, à manger chaudes en accompagnement d'une salade fraîche ou de quelques carottes rapées, ou froides, avec une soupe en repas rapide.