pol gregoire

  • Filets de poulets aux herbes, tapenade de tomates séchées

    Filets de poulet

     

     

    Lors du cours la semaine dernière, nous avons préparé et mangé du fenouil cuit à la vapeur, des tagliatelles de courgettes mi-cuites, et de la quinoa avec ces filets de poulet.

    2 filets conviennent très bien pour 3 ou 4 personnes, car 100g de protéines sont amplement suffisantes (pour une journée!)- mais vous connaissez probablement l'appétit de vos proches; faites donc en fonction!

    C'est une recette de Pol Grégoire. La "tapenade" de tomates séchées (mises à tremper) relève bien ces filets, qui ni salés, ni poivrés, profitent de la fraîcheur et de la délicatesse des herbes dont ils sont fourrés. Si vous préférez, vous pouvez aussi tartiner de cette purée l'intérieur des filets et rajouter les herbes ensuite.

     

    Ingrédients pour 3/4 personnes

     

    2 filets de poulet

    1 petite courgette par personne

    6 demi-tomates séchées

    1 fenouil + 1/2

    ¼ botte persil

    ¼ botte ciboulette

    ¼ botte estragon

    ½ tasse de fenouil germé (ou autre graines germées)

    Huile d’olive vppf

    Fleur de sel

    ½ citron

    150g de quinoa

     

    Matériel

    Cuit vapeur

    Film alimentaire

    Petit couteau bien aiguisé et/ou zesteur.

     

    Comment faire :

    Hacher les herbes, les graines germées, détailler le zeste du ½ citron.

    Laver et parer le fenouil (le couper en 4 ou en 8 selon la grosseur). Laver les courgettes. Les peler  avec un économe ou un détailleur, pour obtenir des tagliatelles. Les réserver.

     

    Préparer la quinoa : la rincer abondamment sous l’eau. La mettre dans une casserole avec la même quantité d’eau que de quinoa. Porter à ébullition, et ensuite faire cuire tout doucement pendant 5’. Couper le feu et laisser gonfler à couvert pendant 20’.

     

    Détacher les filets purs des blancs. Ouvrir les blancs en les coupant en 2 dans leur épaisseur, mais sans les séparer, comme une enveloppe. Rouler les filets purs dans le mélange herbes/zestes, et les placer sur les blancs ouverts en enveloppe. Refermer et rouler ces filets ainsi farcis dans une feuille de film alimentaire pour former des boudins. Veiller à ce que des poches d’air ne se forment pas au moment de faire les boudins.

    Faire cuire à la vapeur pendant 15’, en même temps que le fenouil.

    Pendant ce temps, mixer les tomates séchées avec un peu de leur eau de trempage, puis tout en continuant à mixer, verser peu à peu 8 cuillères à soupe d’huile d’olive.

     

    Pour le service

    2 tronçons de poulet pp (chaque filet est coupé en 3)

    3 càs de quinoa

    2 càs de crème de tomate sur les tronçons de poulet

    Quelques morceaux de fenouil

    Les tagliatelles de courgettes, salée et assaisonnée d’un filet d’huile.

     

    D’après Pol Grégoire « Vitalité gourmande » Ed. Blouard

     

     

     

  • Croquez la vie

     

    Croquez la vie

    Editions Soliflor

     

    Je n'ai pas d'influences en cuisine!  Bon, ça c'est quand je réinvente, devant un gros buisson de romarin à la Croix de Barlet, les brochettes de poulet sur branche de romarin effeuillée, et puis qu'en relisant Jamie Oliver, je m'aperçois que j'ai piqué cette idée là dedans!

    Mince, à force de lire les bouquins de cuisine dans  mon lit (et à ne jamais les ouvrir en cuisine), voilà ce qui arrive: je pense avoir rêvé une recette, alors que je l'ai lue, et stockée dans mon cerveau, tiroir "idées pour cuisiner et manger".

    D'aussi loin que je me souvienne (disons plus de 20, non 25 ans ?!) je découpe 1. des critiques de film 2. des recettes de cuisine (bon, les critiques de film, ça doit faire près de 30 ans! pas possible ). Bon, j'ai arrêté depuis longtemps pour les critiques de film (Internet, pour ça, c'est génial, un bon dico des films en 6 volumes aussi).

     

    Mais pour les recettes? hum. Disons que je lis tout ce qui me tombe sous la main, en empruntant pas mal à ma bibliothèque, et achetant aussi. Alors ? Les influences ?

    Beaucoup de blogs, évidemment (certains sont à droite de ce billet). Des recettes arrachées dans les magazines, des fiches du Elle, les Régal stockés à la sauvage - que Véronique me ramène de retour du Thalys- , des livres aussi... Bon alors, on se lance: Jamie Oliver, Marie-Louise Cordillot, Taty, Valérie Cupillard, Camellia Pendjabi, Trish Deseine, Alexandre Dumas et son dictionnaire de la cuisine... Sans oublier Pol Grégoire, cuisinier autodidacte, que Diane de Brouwer met à l'honneur dans ce livre au format maniable, avec les aliments basiques revisités par ce chantre de la cuisine vivante: chacun est présenté ici sous ses différentes variantes: "Top", "Contexte idéal", "Alternatives", et détail (mais pas tant que ça) intéressant, le "decrescendo" énumère les aliments de même type dans un ordre de valeur nutritionnelle décroissant, comme Taty les présente également,  en les classant par ordre d'intérêt dans les catégories "Ressourçant", "De soutien", "De confort".

    Le beurre, le sel, le chocolat, les frites, le cola, la béarnaise, le ketchup, la viande de boeuf,le parmesan  et beaucoup d'autres,  sont passés au crible de son oeil aiguisé de cuisinier- nutritionniste, avec des recettes en prime. De quoi assurer un passage en douceur vers une alimentation vraie.

     

    La purée CLV

     

    De plus, c'est illustré avec beaucoup d'humour...

     

    Le chocolat CLV

     

     

  • Frigo (épisode 9)

    Frigo épisode 9 3-03-07

     

     

    Frigo de début de week-end, débordant de victuailles, destinées à être transformées en plat à réchauffer en début de semaine (ou à manger durant ces deux jours, nous sommes quand même là pour 6 repas, en comptant les petits-déjeuners...).

    Dans le bac à légumes, des salsifis attendent que mon moral supporte leur épluchage (en néerlandais, ces tiges noires se nomment "chagrin de la ménagère", c'est vrai qu'il faut du courage, il y a une substance un peu corrosive qui s'en échappe quand on lès pèle, il faut le faire sous l'eau courante... mais comme j'adore, j'oublie mes larmes dès que je les mange); des betteraves rouges (pour un jus...) des carottes (à croquer ou en jus), un restant (3/4) de chou vert frisé, des poireaux, un artichaut violet acheté ce matin chez Apolline, (une envie de printemps) une salade verte, le tout à manger ou préparer ce we. + de la quinoa.. planche N°1: De la choucroute , pour manger avec le lard... et les francfort (quel plaisir de trouver cela en bio, maintenant), du fromage blanc de vache, artisanal. Planche N°2 : le lard, du cottage cheese, du chou-fleur et des brocolis, légumes favoris de ma petiote, le lait de riz dans son mug-pas-bu-de-ce-matin, des "cordons bleu" de la marque "De Paddestoel" pour quand j'ai la flemme de faire des galettes de riz ou d'autres céréales (mais oui, ma bonne dame, ça arrive). Planche N° 3: les habituelles purées de sésame, cachuètes, amandes, du fromage de chèvre frais, de la graisse de coco, du ghee. Planche N°4: des oeufs, le chevridoux pour les tartines-du-midi-de-la-petiote, des crevettes grises à éplucher, des galettes de lentilles-pour-les-piques-niques-au-bureau-de-moi.

    Dans la porte, du bon vin blanc bio (Domaine de Tavernel, vin du pays du Gard, médaille d'argent au concours agricole Paris 2006, moi ça m'en jette toujours un maximum de paillettes, un macaron comme ça sur une bouteille, mais il est très bon), du lait de riz, du miso, des minéraux liquides  , une bouteille de chlorure de magnésium  (dans une bouteille d'ice tea VIDE...), la sauce américaine kkbeurk de-mon-chéri, de la graisse de canard, des bocaux d'épices thaï diverses (ail, coriandre, curry tikka), de la Savora, de la moutarde au vinaigre de cidre, du curry jaune tahï, de l'huile à la truffe, de la rouille, des oignons au vinaigre-de-mon-chéri.

    Voilà, plein de choses à faire ce we, hormis tenir ce blog, laver le linge, le repasser, le ranger,nettoyer les salles de bain, ranger les chambres, préparer tout ce qui est à préparer dans ce frigo, essayer mes nouveaux ramequins pour des flans vapeur aux oeufs et champignons, prévoir les menus pour le prochain week-end bien-être (et donc me replonger dans mon bouquin de Pol Grégoire), prévoir la liste de courses etc, etc... Je ne m'ennuie jamais!