rue haute

  • Where do I live ? Où habites-tu ?

     

    2007_12300429 bis_1_1

     

    Dominique, de Cuisine Plurielle,- qui habite à Lyon- invite les bloggeurs-bloggeuses à dévoiler un coin de leur intimité: où habites-tu ? Et elle demande non pas une photo de la chambre à coucher Sourire mais une vue (ou plusieurs) du village, de la ville, de la région d'où l'on vient, où l'on vit... Afin de tracer d'ici quelques semaines une carte avec toutes les provenances des bloggeurs gravitant dans la sphère de Cuisine Plurielle (Toutes les indications du "Jeu" se trouvent ici)

    Pour ma part, je ne fais guère mystère de ma provenance belge, et bruxelloise, j'ai même déjà dévoilé un coin de (ma) terrasse. Cependant hier, nous faisions une balade dominicale en famille, dans un quartier de Bruxelles où j'aime toujours retourner. Pourquoi ?  Un, il s'agit de la rue où se trouve l'hôpital Saint-Pierre, où j'ai poussé mon premier cri (ce que je ne manque jamais de rappeller à la fille quand nous passons devant), deux, c'est un quartier très ancien, déjà présent sur les premières cartes de Bruxelles au Moyen-Age, trois c'est un quartier populaire, avec un marché aux puces, des magasins de déco ouverts le dimanche- raison de notre présence...à la recherche d'une table pour notre bureau- des restaurants sympathiques et d'autres moins (j'en profite ici pour égratigner le service au Chéri Chéri, qui est peut-être une bonne adresse mais où l'on ne sait pas ce qu'accueillir le client veut dire) quatre, ce coin de la rue Haute et de la rue des Capucins fait partie  du parcours BD, qui parsème de fresques tirées de bandes dessinées les façades aveugles de Bruxelles, cinq, il s'agit d'une fresque tirée de  Quick et Flupke - deux garnements bruxellois- dont l'auteur est le célèbre Hergé (père de Tintin). Toutes ces raisons m'amènent à vous proposer cette photo (c'est moi qui ai pensé à prendre l'appareil, mais comme d'hab c'est mon amoureux qui n'a pu s'empêcher de déclencher).

    Très bonne année 2008, à la numérologie prometteuse, au vrai départ du XXIème siècle, à  tous les défis pour la terre...