topinambour

  • Racines d'hiver rôties au four, astuce gain de temps (4), recette paléo

     

    gratin racines, paléo, patates douces, topinambour,

    Depuis quelques mois, mon sens de l'organisation a été mis à rude épreuve. Mon activité professionnelle s'est fractionnée, je travaille selon de nouveaux schémas. Je suis réellement maîtresse de mon agenda, mais cela implique une bonne discipline, et des délais aussi impératifs que lorsqu'on travaille avec un patron ;-)

    Et depuis juillet, j'ai décidé de manger à 100% paléo, afin d'en éprouver les bénéfices sur moi-même et de mieux vous en présenter les principes (j'envoie quotidiennement des photos de mes plats sur mon compte instagram "cathpiette", si vous voulez avoir des idées).

    Du coup, j'ai aussi du changer presque toutes mes habitudes (manger sans pain, pas évident, et abandonner toute son éducation sur les céréales non plus!)... Cela implique d'en créer et d'en intégrer de nouvelles.

    Donc, plus que jamais, entre mes cours de cuisine, les achats pour ceux-ci, la confection, rédaction des recettes et des cours, des articles, la réalisation des photos (promis, Marcelline, on fera un atelier photo ensemble), les coaching santé, mes interventions pour Slow Food, mes rendez-vous , j'ai besoin d'astuces "gain de temps".

    Quand j'en ai une qui fait vraiment la différence, je la partage avec vous! (et avec Baptiste, qui ne sait jamais quoi faire avec ses légumes racines)

    Qu'est-ce qui est pratique et rapide dans ce plat ?

    1. Toutes les racines que vous recevez dans votre panier bio (moi je suis abonnée chez les "Paniers Verts" et j'adore leurs légumes) vont trouver place dans votre plat à four: carottes, persil racine, panais, betterave jaune, rouge, chioggia, radis vert, rouge, noir, daikon, navet, rutabaga, céleri rave, carottes jaune, violette, orange, topinambour, patate douce...

    2. Une fois que vos légumes sont lavés, pelés et coupés en morceaux, vous pouvez en cuire deux plats à la fois... Après tout, l'énergie dépensée dans le four sera presque pareille. ET celle que vous avez dépensée à la préparation, à peine plus grande.Remuez une fois ou deux pendant la cuisson, et c'est tout.

    3. C'est une réserve de légumes cuits pour plusieurs jours, (vous pouvez même en congeler une partie, si vous avez fait 2 plats) à utiliser 1.  réchauffés à la vapeur ou à la poêle 2. en caviar, mixé avec votre épice favorite pour un dip savoureux 3. mixés avec du bouillon pour une soupe express 4. Écrasés au presse purée pour un parmentier au four,  avec plein de beurre cru pour une purée réconfortante.

    Donc, vous prenez ce qu'il vous faut dans votre réserve de légumes cuits au frigo, et vous n'avez plus qu'à réchauffer et customiser (herbes, graines concassées ou germées) pour présenter un légume cuisiné en 10'! Qui est le chef ?

    Racines d'hiver rôties au four

    Ingrédients (pour le plat présenté ci-dessus, mais faites avec ce que vous avez)


    +/- 400gr de persil tubéreux
    +/- 300gr navets jaunes
    1 navet « Red Meat »
    1 radis vert
    1 grosse patate douce +/- 300gr
    1 topinambour, +/- 100gr
    2 gousses d’ail
    4 càs d'huile d'olive
    1 càs de sirop d'érable (n'est pas indispensable à la réussite de ce plat)
    Sel marin
    Poivre du moulin

     

    Comment faire

     

    Peler, couper en morceaux  de 3/3cm maxi (si les carottes ont une belle peau, vous pouvez juste les laver et non les peler). Poser dans un plat à four (idéalement en 1 SEULE COUCHE). Ajoutez l'ail grossièrement haché, le sel et poivre, 'huile d'olive, et le sirop d'érable pour une touche sucrée/salée, si vous aimez.  Bien enduire tous les légumes d'huile d'olive. Placer le plat au four à 170° pour 45'. Remuez deux fois avec votre cuillère en bois, vérifier la cuisson en piquant l"un ou l'autre morceau. Remettre à cuire 10' si nécessaire.


    Dans le cadre de vos bonnes résolutions santé, d'ailleurs, réservez déjà les cours de cuisine de l'année prochaine, dont le programme se trouve sur cette page, car les cours se remplissent très vite!
    Si c'est pour se faire aider de manière individuelle, c'est aussi très efficace. Voyez mes offres de coaching santé sur cette page ici, et envoyez moi un mail pour me demander le mini bilan gratuit! Ce sera un pas décisif pour reprendre en main votre santé!

     



  • Topinambours je vous aime

     

    Pardon, j'ai dit que vous étiez laids. Ce n'est pas toujours vrai, la preuve, voici ceux que j'ai trouvé ce week-end à la campagne.

     

     

    Topinambour

     

    Et en plus vous étiez délicieux!

    Cuits à la vapeur, avec une sauce "sésame"....

     

    Sauce "sésame"

    2càs de tahin (purée de sésame)

    2 càs d'huile de sésame grillée

    1/2 citron

    sel, poivre

    Bien mélanger, la sauce prend comme une mayonnaise et devient blanchâtre et épaisse.

  • Velouté de topinambour (à ma façon)

    Fred (du magasin Biologic) m’a donné quelques topinambours poussés à la sauvage dans son jardin, derrière le magasin.

    Le topinambour est un légume tellement laid qu’il est difficile de le prendre en photo, et d’ailleurs, j’y ai renoncé. C’est un croisement entre une racine de gingembre et une pomme de terre, et malgré la mode de cuisiner des « légumes oubliés », vous pourriez vous demander

    1) comment on nettoie cela,

    2) si c’est bon.

     

    D’ailleurs pour parler de mode même dans le "Elle" de cette semaine, on parle de topinambours ! Si c'est pas de la hype, qu'est-ce donc ?

    Velouté recette Elle

     

    Pour le nettoyage, simple: munissez vous d’une brosse à légumes, frottez bien vos topinambours, en ôtant au couteau les parties abîmées (doucement, ce n'est pas une casserole non plus).

    Une fois rincés, dans le panier vapeur et zou, c’est parti pour une cuisson allant de 25 à 40’, suivant que vous voulez les déguster en tranches, en morceaux ou en purée, voire velouté. Vous ôterez la pelure une fois cuits, ça va tout seul !

     

    Est-ce bon ? Si vous aimez l’artichaut, ça vous plaira ! C’est une saveur délicate et fine, et en soupe, avec un peu de beurre et de lait, notamment c’est délicieux.

     

    soupe topinambour

     

    Velouté de topinambour (à ma façon)

     

     

    500g de topinambours cuits à la vapeur (en purée…)

    100ml de lait tiédi

    200 ml d’eau frémissante

    1cc de bouillon de légume Morga

     

    Pour rajouter un goût un peu  plus « nerveux » : quelques cl de jus de céleri vert, à rajouter dans le bol ou l’assiette. Verdira joliment la soupe…et son astringence corrigera quelque peu l’extrême douceur de cette soupe.

     

    Si vous êtes intéressés par ces légumes « oubliés » voici une conférence  prochainement à Bruxelles (le 29/11) pour tenter de vous en souvenir !