toxic

  • TOXIC

    Pastrami

    Grâce à TexMex du  blog "ma vie au jour le jour" j'ai lu "Toxic" de William Reymond (Ed. J'ai lu). Le choc a été véritable, même si j'en connaissais déjà pas mal au niveau malbouffe et escroqueries diverses de l'industrie agro-alimentaires. Le livre est sous-titré "obésité, malbouffe, maladies... enquête sur les vrais coupables". Et il se lit comme un thriller, et là, tout est vrai! Inutile de se cacher sous la couette pour échapper aux espions de littérature. Ce journaliste d'enquête indépendant, français d'origine, a mené sa recherche, de manière passionnante et documentée. Pourquoi, comment 127 millions d'américains se retrouvent-ils trop gros, quelles sont les conséquences économiques et pathologiques d'une telle épidémie ? Vous allez apprendre des tas de trucs, depuis le dilemme de l'omnivore jusqu'à l'invention du sirop de glucose fructose ( high fructose corn syrup), en passant par les tortures infligées aux animaux d'élevage, et l'empoisonnement de la population aux acides gras trans.

    Imprégnée des données du bouquin, je me suis donc envolée vers les States le mois dernier, dans un trou (perdu pour le slow food! ) nommé Las Vegas. Pas pour vacances, mais pour le boulot (mon autre boulot, pas celui dans la "cuisine-sante"). Sans assurance de pouvoir dénicher un "raw and organic cafe", et bassinant mon voisin de vol depuis le décollage, car il a eu l'audace, le pauvre, de nous offrir un bloody mary. Moi qui pensait naïvement qu'il s'agissait de gin et de jus de tomate agrémenté de worcestershire sauce! Quand j'ai vu la composition de la cannette(plusieurs sucres différents donc le terrible high fructose corn syrup, qui dérègle la pancreas, en cas de consommation excessive, bien sûr)...je me suis dit qu'il n'allait pas être si simple de trouver quelque chose de mangeable, disons, dans mon optique;-)

    La seule boisson exempte de ce satanique sirop de glucose fructose, c'est l'eau pure, et bizarrement, l'ice tea, lequel est un thé glacé, donc, de l'eau et du thé très froids. Les sucrettes (aspartame et autres édulcorants) sont à part. Bon, peut-être qu'il n'y en avait pas non plus dans la Budweiser, mais je n'en suis pas fana, voyez. Pour d'autres exemples, lisez l'article "Manger tout et n'importe quoi" de TexMex.

    Bon, c'est pas tout ça. Voyage à la NAB, séminaire avec Jean-Jacques Crèvecoeur, week-end de ressourcement culinaire: tout cela, et bien d'autres choses ont rempli à ras bord ces dernières semaines... mais ne doivent pas me faire oublier ce blog, qui fête aujourdhui ses 2 bougies.

    Merci à tous mes lecteurs!