valerie cupillard

  • Madeleines à la fève tonka et fraises au sirop d'agave

    fraises + madeleines

     

    Pour ce dessert, j'ai utilisé les fèves tonka de manière classique, rapées dans la pâte à madeleines. Quant aux fraises, elles sont relevées d'une goutte d'he de gingembre, diluée dans le sirop d'agave. C'est Valérie Cupillard, avec son livre "cuisiner avec les huiles essentielles et les eaux florales  " qui m'a décomplexée par rapport à l'utilisation des he. A manier avec parcimonie, mais le goût en est très fort!

     

    Ingrédients

     

    100 g de fraises p.p.

    1dl de sirop d’agave

    1 goutte de he gingembre

     

    2 œufs (gros)

    130g de farine

    130 g de beurre cru salé

    1 fève Tonka

    100g de sucre de canne complet

    10g de baking powder

     

    Comment faire :

     

    Préchauffer le four à 270°

    Laver, équeuter les fraises, les couper en 4 et les mélanger au sirop d’agave parfumé au gingembre. Laisser reposer, réserver au frais.

     

    Faire fondre le beurre, mélanger le sucre et les œufs et la fève tonka rapée jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Une fois le beurre fondu (et un peu refroidi), le mélanger au mixeur avec les œufs et le sucre, mettre ensuite la farine et le baking.

    Mettre la pâte dans les moules (27 empreintes pour la quantité décrite ci-dessus), les cuire 4’ à 270°, baisser ensuite la t° à 220° et cuire encore 4’. Sortir, démouler.

     

    Servir les fraises dans des coupes et déguster avec les madeleines tièdes.

  • Clafoutis Banane-Coco sans lait sans gluten

    Clafoutis à la banane

     

    Lors de mes recherches sur le net pour tout ce qui concerne l’alimentation et la cuisine sans lait et sans gluten, je suis bien sûr tombée sur le site de la belle au blé dormant…Une mine pour tous ceux et celles (de plus en plus nombreux) intolérants au gluten, à la caséine ou au lactose. Les causes de ces intolérances sont multiples : nos organismes sont fragilisés par la pollution, externe et interne (métaux lourds, additifs) la sélection successive depuis plusieurs décennies de blé hybridé,  pour augmenter le rendement à l’ha, plus chargé en « colle » mais plus rentable car plus lourd,(Que reste-t-il de nos céréales -Taty)  les traitements du lait (depuis les antibiotiques données aux vaches jusqu’au traitement à ultra haute température, en passant par l’homogéinisation) (Le grand méchant lait- Taty )

    …S’il est (parfois) difficile de déménager là où l’air est le plus pur, il est de notre responsabilité de choisir les aliments les plus originels possible !

    Une des pistes pour éviter les produits (parfois momentanément) interdits est de préparer les gâteaux, pains, biscuits soi-même, … et de se régaler, même quand  on est obligé de se limiter dans les ingrédients…

    Ici, c’est une recette de Valérie Cupillard, dont Apolline

     m’avait fait goûter le délicieux clafoutis banane-coco. J’ai refait cette recette, mais franchement, je le préfère avec 4 bananes au lieu des 2 proposées.

     

    Ingrédients:

    150g de farine de riz

    100 g de sucre complet

    3 œufs

    40 cl de lait de coco

    4 bananes

     

    Comment faire:

    Verser le lait dans un poêlon, pour le faire tiédir, afin que crème et lait soient bien mélangés. Préchauffer le four à 120°-140° (6-7) car la farine de riz a besoin d’être « saisie » à chaud pour bien gonfler.

    Mélanger dans un saladier la farine et le sucre ; y rajouter les œufs, et ensuite le lait de coco/.

    Verser les tranches de bananes dans la pâte et ensuite la pâte dans le moule, huilé.

    Enfourner pour 25’. Déguster tiède ou froid…